• À partir de quand doit-on s'inquiéter lorsqu'un enfant ne communique pas ou ne parle pas  ? Le bilinguisme est-il un frein au développement du langage  ? Quel est l'intérêt de lire des livres aux tout petits  ? Comprennent-ils ce qui est lu  ? Ces quelques questions illustrent l'importance de l'attention portée au développement de la communication, de la pensée et du langage en accueil de la petite enfance. D'un nouveau-né sourd, aveugle et ne ressentant pas la douleur en raison de son immaturité neurologique, tel qu'on le concevait naguère, nous avons aujourd'hui l'image d'un tout-petit en capacité de traiter les informations qui lui viennent de son environnement, très précocement. Cet ouvrage décrit les conditions d'émergence de la pensée et du langage du petit enfant à partir de sa capacité originelle, non verbale, à communiquer. Ils donnent les clés pour un accompagnement de qualité de ce processus fondamental du développement.

  • Comment obtenir la participation active de tous les élèves dans une classe hétérogène  ? Comment aider ceux qui ont encore besoin de progresser dans la maîtrise des savoirs de base (lire, écrire, parler, calculer) quand il faut «  faire le programme  »  ? Comment soutenir les meilleurs et les mener à l'excellence, sans marginaliser ceux qui semblent refuser l'effort intellectuel  ?
    Pour répondre à ce défi, Serge Boimare présente dans ce livre l'essence de son savoir pédagogique, fruit d'expérimentations réussies et d'observations, référence pour toute la communauté éducative depuis la parution de l'Enfant et la peur d'apprendre.
    Tout repose sur un principe simple : consacrer une heure journalière au nourrissage culturel et à l'entraînement à s'exprimer en partant des récits fondateurs de notre culture  : moyen simple, efficace, recommandé par tous les programmes, pour mobiliser tous les élèves, quel que soit leur niveau - et première étape pour espérer la réussite de tous.

  • Cet ouvrage prépare les candidats au diplôme d'éducateur de jeunes enfants.
    Il propose :Tout le programme de formation :  DF1 :  Accueil et accompagnement du jeune enfant et de sa familleDF2 :  Action éducative en direction du jeune enfant  DF3 :  Communication professionnelle 
    DF4 :  Dynamiques institutionnelles, interinstitutionnelles et partenarialesLa  méthodologie  pour réussir  les  épreuves de certification.Des  sujets d'annales  pour réviser et s'entraîner.Des  corrigés détaillés  pour s'évaluer et progresser.Des sujets corrigés supplémentaires sont téléchargeables sur le site dunod.com.Cet ouvrage prépare les candidats à la formation et aux épreuves de certification du diplôme d'EJE. Il propose également des sujets d'annales corrigés pour s'entraîner dans les conditions de l'épreuve.

  • Pour pouvoir grandir, il convient d'abord d'apprendre à se séparer. Une séparation réussie d'avec le monde «  d'avant  » est la condition nécessaire à la croissance, à l'accès à plus d'autonomie dans un univers aux dimensions également élargies. Les professionnels de la petite enfance le savent bien  : à chaque étape de son développement le petit enfant refait ce geste de confiance qu'il faut savoir accompagner au mieux. De l'entrée en crèche à la juste distance du professionnel lui-même, en passant par l'apprentissage de la propreté et de la vie en collectivité  : tout dans la vie du petit enfant est séparation.

  • D'origine franco-autrichienne, Claudia Kespy-Yahi a grandi dans un environnement multiculturel. Après la grande-distribution et l'humanitaire, elle fonde en 2005, peu après la naissance de ses enfants, son propre réseau de crèches « Cap Enfants » à destination des entreprises et des collectivités. Sa pédagogie est fondée sur la musique comme vecteur d'ouverture sur le monde. Cette pédagogie unique permet de renforcer les acquisitions fondamentales (langage, socialisation et logique) des jeunes enfants et les prépare à l'apprentissage des langues étrangères. Un outil pédagogique totalement innovant, la Bulle Musicale®, permet aux enfants de s'immerger dans les sons, les musiques et les langues du monde.

  • Comment expliquer que l'accompagnement de dizaines de milliers d'enfants porteurs de « dys » soit encore si difficile dans notre pays ? Pourquoi leurs trajectoires se révèlent-elles toujours aussi chaotiques, alors même que nous n'avons jamais été à ce point en mesure de comprendre leurs troubles, et de mettre en oeuvre les moyens adaptés dont ils ont tant besoin ? Comment rendre compte du fait que nombre d'enseignants, mais aussi de professionnels de la santé et de la rééducation, ignorent encore ces troubles, quand ils ne les confondent pas avec d'autres ?
    Ce livre se propose de démystifier cette problématique des « dys » en examinant les différents obstacles, résistances et controverses qui, en dépit des bonnes volontés individuelles, compromettent la prise en charge de ces enfants et de ces jeunes, et de ce fait, leur future inclusion sociale et professionnelle.

  • Malgré les réformes et les rapports, les campagnes de prévention et les associations de défense des enfants, malgré la médiatisation de certains procès contre des parents-bourreaux, le quotidien de la protection de l'enfance s'est assombri. La crise des moyens n'est qu'un prétexte qui cache le manque de lucidité sur la tragédie de l'enfance.  L'enjeu n'est pas de crier ou d'aménager les meilleurs dispositifs en demandant et négociant encore plus de lois et de règlements. Il s'agit de réveiller les consciences pour qu'on comprenne enfin d'où vient l'ennemi des enfants, qui il est et comment il se présente. Cet ennemi n'a pas de visage, mais il a un nom  : la haine de l'enfant. C'est une haine spécifique - une haine de soi, de l'enfant en soi - qui de génération en génération reproduit la violence et le malheur.

  • La maltraitance infantile confronte les professionnels de l'enfance à des situations difficiles. Animés par la volonté d'améliorer leur pratique, ils demandent des moyens d'évaluation plus efficaces : une méthode solide pour renforcer la prévention et la prise en charge de l'enfance en danger.
    La méthode Alfldi® s'inscrit dans le champ de l'évaluation porteuse de sens, une évaluation spécialement conçue pour les professionnels de l'action sociale.
    Des développements importants abordent les aspects délicats de la méthodologie d'évaluation : le recueil et la pertinence des informations retraçant les faits ; la construction et l'utilisation des critères. Une étude de cas accompagne la présentation de l'outil. Cette édition offre les nouveautés introduites dans un instrument sur lequel le concepteur et son équipe travaillent constamment depuis vingt ans.

  • Cet aide-mémoire présente de manière concrète et pratique l'essentiel
    du dispositif français de protection de l'enfance. Il rappelle le rôle
    primordial des parents, et détaille successivement :
    o les notions de danger, de risque de danger et de maltraitance avérée;
    o les droits des mineurs placés ou pris en charge (vie privée, sexualité,
    accès aux soins, expression en justice, etc.), et ceux de leurs
    parents ;
    o la subsidiarité des modalités d'intervention, de l'information préoccupante
    destinée au service départemental d'aide sociale à
    l'enfance au signalement d'un enfant victime de maltraitances
    avérées au procureur de la République ;
    o les acteurs de la protection de l'enfance (conseil départemental,
    justice, associations, etc.) et la complémentarité entre le juge des
    enfants et le juge aux affaires familiales ;
    o la confidentialité et les modalités de partage des informations qui
    concernent l'enfant.

  • Pourquoi l'enfant dessine-t-il ? Ses premières traces recouvrent-elles une signification autre qu'un simple indicateur de développement ? Quelles sont les étapes de la représentation de l'être humain, miroir du devenir-soi ? À quelles organisations psychodynamiques renvoient-elles ? Comment s'expriment l'angoisse, la dépression, le vécu traumatique, les violences sexuelles à travers les productions graphiques ? Comment analyser le dessin d'un personnage, un dessin
    libre ? Autant de questions sur lesquelles cet ouvrage apporte les éclairages de la recherche et de l'expérience clinique des auteurs auprès des enfants et adolescents.
    Cette deuxième édition, enrichie de nombreuses vignettes cliniques et d'une méthodologie d'analyse des productions graphiques, propose aussi un nouveau chapitre consacré à l'utilisation du dessin en psychothérapie et un cahier de 64 dessins en couleurs.

  • Cet ouvrage aborde la période de « fondation » sous l'angle de la vie affective, puisque les sentiments et les émotions du petit enfant, ses besoins et ses tendances, supposent déjà de véritables relations humaines, c'est-à-dire avant tout familiales (besoin de dépendance et d'autonomie, sentiment d'opposition ou d'attachement).

  • L'époque qui suit la première enfance, traitée dans L'Enfant de 0 à 2 ans, est celle où interviennent de manière remarquable les situations dites oedipiennes. L'auteur en montre le rôle prépondérant tout en évitant une schématisation, redoutable dans ce domaine. Son ouvrage aborde la vie avec les autres, l'éclosion et l'orientation de la sexualité, la découverte de l'identité par le garçon ou la fille. Cette période d'existence de 2 à 6 ans, bien comprise, apporte aux adultes de nouvelles possibilités d'échanges dans le cadre familial et durant les premières années de vie scolaire.

  • Partout où des enfants de moins de 3 ans sont pris en charge, se posent pour les adultes qui les encadrent des questions concrètes sur les méthodes d'éveil, sur le contenu des activités et sur leurs attitudes éducatives. Dans la première partie, l'auteur transmet son regard d'éducatrice et de formatrice sur les modes d'accueil, sur les attentes des parents et sur les questionnements des professionnels de la petite enfance. Dans la seconde partie, elle partage des idées d'activités sensorielles, motrices, manuelles, symboliques et langagières en les accompagnant d'éléments de réflexion qui visent à préserver la valeur du jeu spontané et le besoin de jouer pour jouer.

  • La médiation animale est en plein développement en France. Elle est particulièrement recommandée en éducation spécialisée auprès de jeunes en grande difficulté d'inadaptation sociale. La médiation animale permet de développer différents types d'interventions aussi bien thérapeutiques qu'éducatifs ou psychologiques. Il d'ailleurs indispensable de bien saisir l'articulation de ces différents champs d'actions pour maîtriser les principes de l'intervention professionnelle en médiation animale. Outre le respect de règles élémentaires de prudence, d'éthique et de sécurité, la mise en place d'un programme en médiation animale exige de savoir articuler des connaissances de « lecture de l'animal » avec des compétences pédagogiques liées aux problèmes vécus par les enfants et les adolescents en difficulté. Ce manuel de zoothérapie offre tous les outils pour réussir son application en éducation spécialisée.

  • Le lien social autour de la personne autiste se crée par l'inclusion en milieu ordinaire associé aux pédagogies comportementalistes et grâce à la participation active des personnes concernée. C'est à ce modèle de pédagogie, pratiquée en Amérique du Nord et dans beaucoup de pays européens, qu'introduit cet ouvrage pratique. Illustré de nombreux exemples d'intervention pédagogique, il présente un modèle d'échange et de communication, «  l'éducation structurée  », réalisant l'inclusion participative des personnes dès l'école. Ce modèle de réussite éducative permet aux personnes autistes, en faisant des choix, d'exercer leur droit à la citoyenneté à chaque étape de leur formation et de leur inclusion sociale.

  • L'éducation alimentaire, à travers une approche par les 5 sens, contribue à développer la confiance des enfants en eux-mêmes, en leurs perceptions, à ouvrir leur palette alimentaire et à les intégrer à la vie collective. Elle est de plus en plus nécessaire à une époque où les alimentaires s'accentuent ! Elle permet également de développer les apprentissages de manière transversale : motricité fine, langage, nombres, règles d'hygiène, respect du goût des autres... tout en passant d'agréables moments avec les enfants.
    L'ouvrage présente 20 ateliers de 3 mois à 5 ans, classés par âge, adaptés en durée, qui peuvent être organisés pour des petits ou grands groupes ou pour un seul enfant. Pratiques, commentés en fonctions d'objectifs et d'exploitations pédagogiques possibles, ils ont tous été expérimentés auprès d'assistants maternels, en crèches, en lieu d'accueil enfants-parents et en écoles.
    L'ouvrage se termine par des données et définitions modernes dans le domaine du goût.

  • Bébé est une personne  : tout le monde s'accorde désormais pour le reconnaître. Mais c'est par le corps que s'effectue l'essentiel des interactions avec le petit enfant - personne éminemment en devenir. Ces interactions et leurs conséquences, de mieux en mieux comprises grâce aux découvertes des neurosciences sur la plasticité du cerveau, sont au coeur des métiers de la petite enfance. Alors que le numérique, qui s'adresse au cerveau en faisant l'économie du corps, envahit la vie quotidienne des enfants dès le plus jeune âge, il est primordial dans les lieux d'accueil de préserver et de développer la richesse et la qualité de cette attention au corps du bébé par de bonnes pratiques professionnelles.

  • Quel rapport le bébé entretient-il avec la nature ? Comment l'accompagner au quotidien dans ses découvertes, et favoriser les expériences positives, ludiques et sensorielles au contact direct de la nature ? Que vous souhaitiez transmettre une éducation à la nature, ou sensibiliser les générations futures au respect de l'environnement et au développement durable, cet ouvrage vous donne toutes les clés pour aborder la nature par le jeu et l'éveil avec les tout petits.

  • Les professionnels de la petite enfance (auxiliaires de puériculture, assistants maternels, EJE, etc.) exercent des métiers éprouvants. Aujourd'hui encore, ils peinent à être valorisés. Ils participent pourtant à la construction des tout-petits, dans cette période cruciale - avant 3 ans - où leur cerveau se développe et où les tempêtes émotionnelles sont le lot du quotidien.
    Ce guide est un véritable manuel de survie pour tous les professionnels confrontés à des situations qui les dépassent parfois ou qui posent question. L'auteure s'appuie sur les neurosciences pour balayer de nombreuses idées reçues et livrer des outils précieux. Son approche empathique et bienveillante permettra au lecteur de mieux vivre cet accompagnement de tous les instants.

  • Les travailleurs sociaux n'ont pas vraiment tiré les conséquences de cette évidence : l'être humain est un être de parole. C'est dans des paroles échangées que s'ancre avant tout le travail dit social. S'ils ont plus affaire à la personne dont ils sont chargés d'accompagner l'insertion dans la société, ils ne peuvent négliger pour autant le sujet, objet exclusif de la psychanalyse. Le sujet est produit par et dans la parole. Son insertion dans le social est donc à jamais inachevée, et tant mieux ! car le social sans une pratique de la subjectivité, donc de la parole, c'est la terreur.

  • L'accueil individuel ne souffre pas d'un manque de compétences, il souffre d'un manque de visibilité : les assistantes maternelles sont des professionnelles de la petite enfance dont le travail reste méconnu. Cette méconnaissance de leur quotidien, de leurs joies et de leurs peines, de leurs motivations et de leurs difficultés, de leurs savoir-faire et de leurs lacunes, entraîne de nombreuses incompréhensions sur l'essence même de ce métier.
    Ce recueil de 5 années de chroniques révèle les dessous d'un métier complexe et solitaire. Il met des mots sur les maux et explique comment ces femmes - et ces quelques hommes - proposent un accueil de qualité : en entourant les bébés de tendresse et d'amour, en tissant des liens forts avec les familles, et en accomplissant avec discrétion le plus beau métier du monde.

  • Anne-Cécile George livre avec un ton résolument personnel des chroniques sur son quotidien de directrice de crèche. Infirmière puéricultrice et maman de deux enfants, elle trouve l'inspiration dans les réalités de la vie quotidienne des professionnels de la petite enfance. L'auteure n'a pas vocation à donner des leçons sur ce que nous devons mettre en pratique dans les lieux d'accueil, ni à juger qui que ce soit, mais elle livre sans langue de bois sa vision sur la place qu'occupe l'enfant dans notre société actuelle.
    La crèche est par définition la caisse de résonance de tout ce qui se fait ou se dit en matière de petite enfance. C'est avec ces données que les professionnels se réajustent continuellement dans leur travail auprès de l'enfant.

  • La loyauté est le plus souvent le signe d'un lien investi dès la naissance aux figures d'attachement que sont les parents. La culture familiale transmise vient « colorer » ces liens de loyauté qui se tissent progressivement dans la vie de chaque individu. Mais, dans les situations de séparation parentale ou de placement, elle tourmente l'enfant comme l'adulte.
    La loyauté est un sentiment fort, légitime ; mais elle peut s'accompagner d'aspects aliénants, lorsqu'elle entrave la liberté de penser et l'autonomie, notamment chez l'enfant pris aux mailles du filet des conflits parentaux.
    Chez l'enfant, les auteurs de ce livre collectif ont voulu en décrire les enjeux, en proposant ensuite des regards pluridisciplinaires de l'accompagnement familial.
      Avec les contributions de :M. ABERGEL - J. ARGELES - M. BOUDINET
    G. DOUIEB - L. FILION - D. GANANCIA
    Y.-H. HAESEVOETS - S. HEFEZ - M. JUSTON
    A. LOPEZ - J. OXLEY - H. ROMANO
    J.-L. VIAUX - M. VIGNES

  • Plus souvent déniée que sacralisée, la parole de l'enfant en justice est un sujet passionné, pollué par de nombreuses représentations idéologiques parfois copieusement servies par des théories pseudo-scientifiques. Le témoignage d'un enfant peut être contaminé par des interrogatoires répétés et être influencé par toutes sortes de facteurs : la perte de confiance de l'enfant, son niveau développemental, les émotions ressenties pendant l'interrogatoire, les menaces ou pressions directes ou indirectes, et bien entendu les symptômes associés à un état de stress post-traumatique comme l'évitement ou les troubles dissociatifs.

empty