Hachette Littératures

  • En 1881, Jules Ferry institue l´école laïque, gratuite et obligatoire. Une démocratisation qui passe par un recrutement massif d´instituteurs. Bons élèves issus de milieux populaires, souvent fils de paysans, les « hussards noirs » bénéficient d´une ascension sociale qui fait d´eux de véritables « notables du savoir ». Les femmes ne sont pas en reste, avec la création d´écoles de garçons et de filles, ce qui féminise largement le corps enseignant. Bientôt, les instituteurs s´imposent comme un groupe social fortement attaché à une République qui leur a donné leur « chance », en rivalité avec les prêtres dans la formation des enfants. La loi de 1905 établissant la séparation des Églises et de l´État signe la victoire des instituteurs, renforçant encore leur identité. Du recrutement des maîtres à leur formation dans les écoles normales ; de la discipline à la « leçon de choses » ou à l´instruction civique ; du tableau noir à la distribution des prix ; Xavier Darcos dresse un tableau pittoresque du quotidien des instituteurs à l´époque de Jules Ferry. Riche de témoignages et d´anecdotes, L´École de Jules Ferry ne néglige pas la réflexion sur l´école et la laïcité aujourd´hui, thèmes de la loi du 3 mars 2004, dont l´auteur, alors ministre, fut l´un des principaux promoteurs.

empty