Langue française

  • Cité de verre, Revenants, La Chambre dérobée - ou l'échiquier new-yorkais sur lequel Auster dispose ses pions.

  • Invisible

    Paul Auster

    Invisible offre plusieurs récits en un : plusieurs époques viennent fournir les clefs de compréhension de personages qui se sont connus étudiants et qui se retrouvent autour de la mort et de l'écriture. Avec la virtuosité que l'on connaît à Paul Auster, ce roman commence par les souvenirs d'Adam Walker, et fait remonter à la surface tous les jeux de construction que la vie donne à différentes personnes, qui au départ jouaient avec la même partition.

  • Sunset park

    Paul Auster

    Sunset Park explore la question de l'état de son pays : sept ans après l'effondrement des Twin Towers, la crise des subprimes, portant un nouveau coup au rêve américain, oblige les individus à une douloureuse et radicale révision de la manière d'appréhender leur propre histoire à l'heure du crépuscule annoncé des valeurs. ©2011 Eliane Benisti / Actes Sud (P) traduction de l'américain par : Pierre Furlan

  • - 50%

    Paul Auster s'adresse une apostrophe à lui-même. Il convoque pour cela son double de papier et l'interroge sur son existence, sa possibilité d'être au monde avec ses blessures, ses hantises et ses ambitions. Un discours à soi-même comme autre absolu, qui déploie avec sincérité toute la sensibilité et l'histoire de cet immense écrivain.

  • À travers cet entretien aussi loyal qu'approfondi qui aborde l'oeuvre sur un mode thématique, le lecteur revisitera l'univers des fictions de Paul Auster dont il découvrira des aspects inédits ou encore insuffisamment identifiés. Il s'agit là d'un dialogue ouvert, d'une oeuvre collaborative dans laquelle Paul Auster s'est investi de manière authentique, notamment pour rester fidèle à l'ADN si spécifique de ses romans, dont chacun constitue un voyage en terres inconnues - pour lui-même, comme pour le lecteur. Un ouvrage indispensable pour les nombreux lecteurs que son oeuvre d'exception a valu au grand écrivain américain.

  • Au fil de ces poèmes composés dans les années 1970, on retrouve les thèmes de prédilection d'un jeune Paul Auster qui n'était pas encore romancier. Grâce à la traduction limpide de Danièle Robert, poète elle-même, lire ces vers revient à découvrir les bourgeons qui ont fleuri ensuite dans l'oeuvre que l'on connaît.

  • Quinn est auteur de série noire, il mène une existence fragile et instable. Une nuit, il est reveillé par un mystérieux appel téléphonique : on demande un certain Paul Auster, détective... Quinn décide de se prendre au jeu et de devenir ce Paul Auster. Avec La Cité de verre, Paul Auster livre une écriture moderne, qui entremêle les références à la réalité, la question de la création littéraire, et l'imagination la plus affranchie. Ce roman est le premier volume de la Trilogie new-yorkaise qui a valu à son auteur la renommée que nous lui connaissons aujourd'hui.

  • Winterlogboek

    Paul Auster

    `Schrijven begint in het lichaam, het is de muziek van het lichaam', schrijft Paul Auster in zijn autobiografische boek `Winterlogboek'. Op 63-jarige leeftijd reflecteert hij op zijn leven en neemt je mee terug naar zijn jeugd. Terugkijkend op zijn herinneringen als zoon, jong volwassenene, vriend, echtgenoot, schrijver en dichter, vertelt hij openhartig over zijn leven. Wie heeft hij in zijn leven ontmoet? Van wie heeft hij afscheid moeten nemen? Hoe kijkt hij terug op zijn leven? `Winterlogboek' geeft antwoord op deze vragen op poëtische en gedenkwaardige wijze.



    Paul Auster (1947) is een Amerikaanse auteur die gezien wordt als een van de beste schrijvers uit de Verenigde Staten. Zijn werken omvatten verschillende genres als romans, poëzie, autobiografische essays en filmscripts. Hij werd vooral bekend door de detectivereeks `The New York Trilogy' (1987) dankzij de onconventionele verhaallijnen en de diepere thema's die hij aansnijdt. Dit is typerend voor de werken van Paul Auster.

  • David Mazzucchelli, plus connu pour ces adaptations de Batman ou de Daredevil, rencontre ici la scène indépendante en adaptant le roman de Paul Auster. Nouvelle édition entièrement revue avec une préface d'Art Spiegelman.

empty