Littérature générale

  • Chapitre 1 « Marc Page ? » - Il roulait trop vite ? - Oui. - Il s'est déporté sur la droite ? - Oui. - Il téléphonait ? - Oui. - Vous m'avez sauvé la vie ? - Oui. - Vous êtes ? - Soulagé. * * * Rien de sexuel. Quand je pensais à Justine, ça n'avait Rien de sexuel. Les derniers chiffres sont tombés : Rien de sexuel dans 99,999 % des situations (des cas recensés à ce jour) (nous sommes mercredi, depuis une minute). Quand j'étais avec Justine, ça n'avait Rien de sexuel. Quand je regardais ses jambes, en revanche, les statistiques s'affolaient : on chutait à 30 %. Ça n'avait Rien de sexuel à 30 %. Et si je m'abandonnais un court instant à la contemplation de ses roses lèvres : 25 %. Tous les autres pourcentages sont disponibles sur : materjustine.fr Ou sur : riendesexuel.com (là, tu cliques entre les seins de Justine, et c'est bon, tu as tout.) Voilà. On resta silencieux.

  • À seize ans et un trimestre, quand Marie-Emmanuelle Catimel m'a quitté pour Jérôme Dinocheau, qui était plus petit qu'elle, plus moche que moi et largement plus con que la moyenne, mais avait confiance en lui, lui, j'ai très vite additionné 2 et 2 et su ce que je voulais faire de ma vie. Je voulais devenir Dinocheau. En plus beau et en moins con. Si possible. Et ? Alors ? Une telle ambition au service de quel résultat ? Je suis aujourd'hui un Dinocheau de compétition. En plus beau et en moins con. Si j'ai... Si je suis en forme. Mercredi dernier, j'ai eu de ses nouvelles par une fille très agréable qui était dans les mêmes classes que nous : selon elle, il paraîtrait qu'il n'a pas changé, du tout. Et il paraîtrait qu'elle l'a épousé. Il paraît. Et ça m'a... ça m'a fait plaisir. Que mon Dinocheau soit resté un vrai Dinocheau.

empty