• This book offers an in-depth analysis of political life in France and Europe at the beginning of the 21st century at a time of change and crisis. Encompassing questions about values, political actors and electoral choices, it is dedicated particularly to scholars and students enrolled in comparative politics programs.

  • La crise profonde que traverse la fonction publique française semble marquer un tournant dans l'évolution de la Cinquième République. Les fonctionnaires, qui constituaient il y a peu le fer de lance du pouvoir d'État, voient leur statut sociopolitique s'éroder et leur univers de travail basculer. L'époque est révolue où le fonctionnaire, symbolisant la réussite sociale au service de la république, pouvait exercer une véritable magistrature morale. Banal, le fonctionnaire perd aujourd'hui son identité collective. Le développement technologique, l'évolution des demandes faites par les usagers, la contestation d'une organisation souvent taylorienne, appellent de nouvelles carrières et de nouveaux cadres d'action. Garants de l'ordre étatique, les fonctionnaires sont en effet confrontés à l'ouverture européenne, à la décentralisation, à l'élargissement du nombre des acteurs qui participent à la définition et à la mise en oeuvre des politiques publiques. La fonction publique, lieu de pouvoir, est un champ social que la modernisation administrative doit prendre en considération pou réussir. La politique de modernisation administrative s'inscrit dans la longue suite de tentatives destinées à l'amélioration de l'efficacité et de l'efficience des services publics. Elle revêt néanmoins un caractère singulier dans la mesure où, pour la première fois dans l'histoire de France, une réforme administrative s'associe à la déconstruction de l'État.

empty