• Bruxelles, été 1932. Alors que des mouvements de grève mettent le pays sens dessus-dessous, le docteur Gasparri reçoit les Guareschi, un couple de jeunes exilés originaires de la même région que lui en Italie.

    Entre le médecin et ses patients, des trajectoires analogues et des souvenirs communs tissent des liens affectifs. Jusqu'au jour où débarque Oreste, le frère cadet de Madame Guareschi, qui a fui l'Italie fasciste dans des circonstances troubles.

    Dès lors, la destinée du paisible docteur Gasparri s'engage sur des rails aléatoires. Il se trouve amené, bien malgré lui, à sonder sa conscience. Et à agir, à faire des choix. Jusqu'au dernier, essentiel.

    Giuseppe Santoliquido est un politologue et écrivain belge d'origine italienne. Il est professeur aux Facultés de Sciences politiques d'Afrique centrale. Spécialisé en politique italienne, il collabore avec de nombreux médias belges et étrangers.

  • Un portrait en mosaïque de la Belgique.
    Belgiques est une collection de recueils de nouvelles. Chaque recueil, écrit par un seul auteur, est un portrait en mosaïque de la Belgique. Des paysages, des ambiances, du folklore, des traditions, de la gastronomie, de la politique, des langues... Tantôt humoristiques, tantôt doux-amers, chacun de ces tableaux impressionnistes est le reflet d'une Belgique?: celle de l'auteur.
    Découvrez la vision de la Belgique, des Belgiques, au travers du regard d'un auteur belge, d'origine italienne, qui vous emmène dans ce pays qu'il aime.
    EXTRAIT
    Ixelles. Chaussée de Boondael. Mercredi 23 mars 2016. L'air a la texture de la douleur. De rares voitures en bordure de la chaussée. Trottoirs pratiquement vides. Restaurants fermés. Volets tirés sur les devantures des tavernes, des salons de coiffure. Pas de mouvement, non plus, à l'agence de voyages. Les boutiques, par contre, commencent à ouvrir. Lunettes, vêtements, parfums, tatouages, épilation, crèmes pour le visage. Un couple de petits vieux franchit le portail du cimetière. L'homme avance avec une canne, la femme tire un chien au bout d'une laisse. Un type jeune en costume sort de la boulangerie, il les contourne en soupirant. Dans le gris du ciel, un vol de nuages. Çà et là, le surgissement d'un visage, d'une silhouette. La plupart du temps, ce sont les commerçants du coin. On les voit s'examiner l'un l'autre, se dire bonjour avec avarice, laborieusement. Les conversations, quand elles ont lieu, sont des murmures frêles. Les regards sont fuyants, ils sont en quête de signes, de nouveaux repères auxquels s'arrimer. On cherche l'attitude appropriée, une concordance dans les réactions.
    À PROPOS DE L'AUTEUR
    Giuseppe Santoliquido est un écrivain belge. Il vit à Bruxelles. Spécialiste de politique et de culture italiennes, il collabore avec de nombreux médias belges et étrangers. Ses romans ont été couronnés de nombreux prix littéraires.

  • " Une langue superbe ", Pierre Mertens.
    " Un auteur qui marque les esprits ", Le Soir.
    " Une architecture d'écriture parfaitement maîtrisée ", Jean-Philippe Toussaint.
    Les franges d'une ville, quelque part en Europe, ruelles pleines d'ombre, friches industrielles. Là, vit Antoine Comino, garagiste. Son train-train quotidien est ponctué par deux passions : une moto d'époque qu'il bichonne sans fin et un petit carnet dans lequel il répertorie soigneusement chaque client avec ses particularités faciales. La découverte au point du jour d'un cadavre anonyme, gisant sur l'esplanade de la mairie, va bouleverser cette non-vie. Les enquêteurs concluent au suicide. Seul indice : le véhicule avec lequel la victime s'est rendue sur les lieux du drame. Antoine Comino, qui a eu cette voiture en main, est alors taraudé par une question : pourquoi cet homme a-t-il mis fin à ces jours ? Il ne veut pas s'en tenir aux apparences. Il décide de se lancer sur les traces du suicidé. Commence alors un curieux jeu de piste dont l'objectif se dérobe dès qu'il semble s'en rapprocher. Il rencontre tour à tour les étranges adhérents d'un club de billard, un trafiquant de clandestins, une prostituée. Que découvrira-t-il au bout de cette quête ?

  • Par une nuit sans lune, un écrivain fit un songe. Il rêva qu´il se réveillait en sursaut et, sous l´effet d´une modification physique inattendue, s´en allait rédiger les souvenirs d´un voyage auquel il n´avait jamais participé.
      Un voyage au cou

empty