• Charles Ephrussi, qui inspira à Proust le personnage de Swann, fut le patriarche d'une des plus grandes familles de la bourgeoisie juive du XIXe siècle. Ami de Schnitzler et d'Hofmannsthal, ce banquier originaire d'Odessa qui vécut entre Paris et Vienne fut aussi un grand amateur d'art, à la tête d'une collection de miniatures japonaises sculptées, aujourd'hui miraculeusement conservées. Le dernier héritier de la famille, Edmund de Waal, s'est plongé dans ses souvenirs et son passé pour dépeindre sous les couleurs les plus vives un univers de raffinement et d'élégance et retracer le destin tragique d'une famille dans la tourmente du XXe siècle. En racontant comment la collection a échappé à la Gestapo, il relate une aventure à peine croyable, dans ses moindres détails, et brosse une galerie de personnages extraordinaires : d'Edmund de Waal, érudit et mécène, à Anna, vieille et loyale servante, qui préserva la collection du pillage nazi.Des cercles de la haute société de Paris et de Vienne, ce livre, à la croisée du récit familial et de l'enquête, est un inoubliable voyage dans le temps. Tout en sensualité et en fluidité, il nous fait partager le mirage d'une réalité passée, un défilé historique d'une exquise fragilité.« Un chef-d'oeuvre. »Sunday Times « Un livre érudit au style éblouissant. »The Telegraph « Captivant... De Waal n'a rien à envier aux meilleures pages autobiographiques de Nabokov. »The Washington Post Book World « Comme dans La Recherche, De Waal se sert du mondain pour éclairer l'intime : les aspirations, les passions, leur volatilité. Et cela dans un duo virtuose, aux allures de duel, entre élégie et ironie. »The Boston Globe « Une réussite. De Waal crée un genre littéraire nouveau qui n'a pas encore de nom mais n'en a peut-être pas besoin. »The Guardian « Moitié récit de famille, moitié confession proustienne, un livre subtil, sobre et élégant. »The Independent

  • «Je grimpe la montagne où l'on trouve la terre blanche.» La porcelaine est un mystère fait de quêtes ancestrales et de destins brisés. Folie des grandeurs, trahisons, obsessions : de la Chine ancienne aux Appalaches en passant par Venise et les camps de l'Allemagne nazie, la «fièvre de l'or blanc» a fait le tour du monde. Edmund de Waal, artiste et écrivain, se lance lui aussi à sa recherche et redonne souffle et vie aux empereurs, voyageurs et apprentis-sorciers fascinés par ce matériau quasi mystique. Récit littéraire à l'élégance rare, La Voie blanche nous transporte dans une passionnante aventure artistique à travers l'Histoire.

  • 264 wood and ivory carvings, none of them larger than a matchbox: potter Edmund de Waal was entranced when he first encountered the collection in the Tokyo apartment of his great uncle Iggie. Later, when Edmund inherited the 'netsuke', they unlocked a story far larger than he could ever have imagined...

    The Ephrussis came from Odessa, and at one time were the largest grain exporters in the world; in the 1870s, Charles Ephrussi was part of a wealthy new generation settling in Paris. Charles's passion was collecting; the netsuke, bought when Japanese objets were all the rage in the salons, were sent as a wedding present to his banker cousin in Vienna.

    Later, three children including a young Ignace would play with the netsuke as history reverberated around them. The Anschluss and Second World War swept the Ephrussis to the brink of oblivion. Almost all that remained of their vast empire was the netsuke collection, dramatically saved by a loyal maid when their huge Viennese palace was occupied.

    In this stunningly original memoir, Edmund de Waal travels the world to stand in the great buildings his forebears once inhabited. He traces the network of a remarkable family against the backdrop of a tumultuous century and tells the story of a unique collection.

  • Anglais The White Road

    Edmund De Waal

    ** A Sunday Times Top Ten Bestseller **"Other things in the world are white but for me porcelain comes first"A handful of clay from a Chinese hillside carries a promise: that mixed with the right materials, it might survive the fire of the kiln, and fuse into porcelain - translucent, luminous, white.Acclaimed writer and potter Edmund de Waal sets out on a quest - a journey that begins in the dusty city of Jingdezhen in China and travels on to Venice, Versailles, Dublin, Dresden, the Appalachian Mountains of South Carolina and the hills of Cornwall to tell the history of porcelain. Along the way, he meets the witnesses to its creation; those who were inspired, made rich or heartsick by it, and the many whose livelihoods, minds and bodies were broken by this obsession. It spans a thousand years and reaches into some of the most tragic moments of recent times. In these intimate and compelling encounters with the people and landscapes who made porcelain, Edmund de Waal enriches his understanding of this rare material, the 'white gold' he has worked with for decades.** Book of the Week on BBC Radio 4 **

empty