• Georges a toujours regardé son chemin de vie sans jamais aller plus loin que le bout de son nez. Et son nez, c'est déjà loin pour Georges. Mais aller au pifomètre ne signifie pas faire n'importe quoi, et faire de son nez un gouvernail permet de ne jamais perdre sa direction. Voilà ce qui fait de Georges un être sûr de lui. Jusqu'au jour où, devant la glace de sa salle de bains, son oeil bleu acier se trouve attiré par une erreur. Dans cette image superposée chaque matin, un détail aujourd'hui diffère du souvenir qu'il a de celle d'hier. Il hausse les sourcils, s'étonne, grimace, râle un peu mais préfère aussitôt sourire, avant de palper l'intrus qui prend aussitôt existence. « Merde ! Un poil ! » Décidé à éliminer cet importun, Georges sort de sa routine pour prendre un nouveau cap où il fera de nombreuses rencontres, à des lieues des matins gris de son envahissante solitude.

  • Un café de quartier, avec sa clochette, sa coupelle orange et son barman, sert de décor à onze histoires qui réunissent des personnages de tout âge et d'horizons très différents. Dans cette agora des temps modernes, lieu de vie et de rassemblement des hères en vadrouille et des gens perdus cherchant accueil et réconfort, des duos se retrouvent pour échanger sur leurs vies. Si chaque histoire révèle que nul n'est fait pour vivre seul, on peut se demander si le dialogue est une arme dans un certain combat ou l'instrument d'une oeuvre de paix.
    Ce recueil de nouvelles sur le thème de la solitude est tour à tour sensible et amusant, moderne et décalé. Un délice...

  • À 25 ans, Charles Emily vit reclus dans la maison familiale, terrassé par la mort récente de ses parents. Alors qu'il cherche une renaissance dans l'écriture de ses souvenirs d'enfance, le portrait d'une inconnue lui est livré sans aucune explication. Qui est-elle ? Pourquoi est-il le destinataire ? Que cache le sourire désarmant de cette femme mystérieuse ? Commence pour le jeune homme une quête qui va changer à jamais le cours de sa vie...

empty