Littérature générale

  • Danni a disparu, elle se droguait, ses grands-parents font appel à Konrad, un policier à la retraite. Une fillette retrouvée noyée dans le lac du centre de Reykjavik en 1947 hante les rêves d’une des amies de l’ex-policier.
    Comment la police a-t-elle mené ces enquêtes ? À des années de distance les mêmes erreurs semblent se répéter. Konrad, solide, têtu, coléreux et rompu par son enfance auprès de son père à toutes les ruses des voyous, n’hésite pas à bousculer les conformismes. Il sait aussi écouter les fantômes.
    Dans une construction particulièrement brillante, Indridason crée un suspense et des attentes sur des plans différents et surprenants. Il captive le lecteur et le tient en haleine avec brio. Il est ici question d’espoirs déçus et d’enfants que personne ne protège.
    © et (P) Audiolib, 2021
    Arnaldur Indridason, 2018 © Éditions Métailié, Paris, 2020
    Durée : 9h11

  • À la sortie d'un bal, un couple pressé se réfugie dans le vieux cimetière, mais au cours de leurs ébats la jeune femme voit un cadavre sur une tombe et aperçoit une silhouette qui s'éloigne. Elle appelle la police tandis que son compagnon, lui, file en vitesse.
    Le commissaire Erlendur et son adjoint Sigurdur Oli arrivent sur les lieux pour découvrir la très jeune morte abandonnée sur la tombe fleurie d'un grand homme politique originaire des fjords de l'Ouest. La victime a 16 ans, personne ne la connaît, elle se droguait.
    Erlendur s'intéresse aussi à la tombe du héros national et va dans les fjords de l'Ouest où il découvre une amitié enfantine et une situation sociale alarmante. Sigurdur Oli, lui, s'intéresse plutôt à la jeune femme qui les a appelés. Le parrain de la drogue, vieux rocker américanisé et proxénète, est enlevé au moment où la police révèle ses relations avec un promoteur immobilier amateur de très jeunes femmes.
    Écrit juste avant La Cité des jarres, ce livre a changé la vision des lecteurs islandais sur le roman noir.
    Traduit parEric Boury
    © Éditions Métailié, Paris, 2019
    © et (P) Audiolib, 2020
    durée : 7h25

  • Un vieil homme solitaire est retrouvé mort dans son lit. Il semble avoir été étouffé sous son oreiller. Dans ses tiroirs, des coupures de presse sur la découverte du corps d'une jeune couturière dans le passage des Ombres en 1944, pendant l'occupation américaine. Pourquoi cet ancien crime refait-il surface après tout ce temps ? La police a-t-elle arrêté un innocent ? Soixante ans plus tard, l'ex-inspecteur Konrad décide de mener une double enquête. Jumeau littéraire d'Erlendur, il a grandi en ville, dans ce quartier des Ombres si mal famé, avec un père escroc, vraie brute et faux spirite. Il découvre que l'Islande de la « situation » n'est pas tendre avec les jeunes filles, trompées, abusées, abandonnées, à qui on souffle parfois, une fois l'affaire consommée, « Tu diras que c'était les elfes ».
    Un polar prenant qui mêle avec brio deux époques et deux enquêtes dans un vertigineux jeu de miroirs. Où l'on découvre que les elfes n'ont peut-être pas tous les torts et que les fééries islandaises ont bon dos...
    Le dernier volet de cette série islandaise fait se répondre en un vertigineux jeu de miroirs l'occupation américaine en 1944 et les années 2000.
    © Arnaldur Indridason, 2013 © Éditions Métailié, Paris, 2018
    (C) et (P) Audiolib, 2018
    Traduit par Eric Boury
    Durée : 8h27

  • In a flat near Reykjavík city centre, a young man lies dead in a pool of blood. There is no sign of a break-in: the only clues are a woman's purple shawl, found under the bed in the next room, and a vial of prescription drugs in the victim´s pocket.

    With Detective Erlendur away in a remote part of Iceland, Detective Elínborg, who is already struggling to juggle family life and the relentless demands of her job, is assigned the case. Her investigation into the murdered man's past soon uncovers a squalid tale of double lives, drug dealers and the unsolved disappearance of a young girl many years before.

    From its explosive opening, Outrage leads down a trail of hidden violence, psychological brutality and of wrongs that will never be fully righted.

  • A missing woman. A missing boy. Detective Erlendur returns - for the last time A young woman walks into the frozen fjords of Iceland, never to be seen again. But Matthildur leaves in her wake rumours of lies, betrayal and revenge.



    Decades later, somewhere in the same wilderness, Detective Erlendur is on the hunt. He is looking for Matthildur but also for a long-lost brother, whose disappearance in a snow-storm when they were children has coloured his entire life. He is looking for answers.



    Slowly, the past begins to surrender its secrets. But as Erlendur uncovers a story about the limits of human endurance, he realises that many people would prefer their crimes to stay buried.

empty