• Tout commence par une découverte : un petit garçon de cinq ans erre seul dans l'aéroport d'Hambourg. De toute évidence, il a été abandonné par ses parents. Pourquoi ?
    Pour résoudre ce mystère, il nous faut retourner dans le temps et s'attarder sur un autre destin : celui de Vollie Frade, dit « Le Volontaire », un homme âgé vivant au Nouveau-Mexique et au passé lourd de secrets. Bien des années plus tôt, il s'est engagé pour la guerre du Vietnam, dans le but de se perdre et de disparaître. Et a ainsi, sans le savoir, déclenché une chaîne d'événements qui le mèneront des jungles du Cambodge (où il sera soldat) au quartier de Queens à New York et à une curieuse communauté hippie dans le Nouveau-Mexique. Où qu'il aille, Vollie Frade cherche un sens à sa vie, un lieu à habiter pleinement et une famille d'élection. Une quête qui pourrait le mener à la tragédie.

    Balayant plusieurs décennies, Le Volontaire trace le portrait de personnages marginaux et inoubliables. Avec son écriture âpre et lyrique, Salvatore Scibona nous livre un grand roman dans la plus pure tradition américaine et explore sur trois générations la nature des relations filiales.

  • Sommes-nous devenus trop « sauvages » pour la vie à deux ? En deux générations, notre culture de la recherche d'une âme soeur a radicalement changé. Nous choisissons désormais nos partenaires sans contraintes. Pourtant, le nombre de célibataires grimpe inexorablement dans le monde. Si les règles du jeu ont changé, hommes et femmes peuvent-ils encore s'entendre ? Cette enquête est le résultat de trois années d'investigation pour comprendre comment notre rapport à l'amour a évolué depuis l'époque de nos parents et de nos grands-parents. Lorsqu'ils nous parlent de leur histoire, tout paraît simple. Lorsqu'on interroge les gens autour de nous, tout semble compliqué... « Nos Coeurs Sauvages réunit des centaines d'entretiens et décrypte les dernières avancées des sciences sociales avec un humour au vitriol. Alors que notre coeur fait les montagnes russes à chaque rencontre, que le choix amoureux nous désoriente, comment réinventer les relations hommes-femmes ? »

    Réalisatrice pour l'émission TRACKS sur Arte et journaliste, elle écrit pour le papier, le web, la télévision : Le Parisien, Les Inrocks, Slate, Stylist, Elle.fr, France 4...
    Sa réalisation la plus remarquée, le documentaire Love me Tinder ! cherche à comprendre l'impact des nouvelles technologies sur notre intimité.

  • J'ai rencontré Snowball un jour où je n'avais pas très envie d'aller à l'école. Je traînais le long de la digue d'Industrial Canal. Quand je l'ai pris dans mes bras, il était si léger que j'ai eu l'impression de soulever une boule de coton. « Wiiiff ! Wiiiff ! » a-t-il fait. Ça voulait dire : « Je veux rester avec toi. » La petite langue rose de Snowball me chatouillait les doigts, et j'ai tout de suite compris que plus rien, jamais, ne pourrait nous séparer. Pas même un ouragan de catégorie 5.

  • Tous ces poulains, j'ai assisté à leur naissance, c'était ma grande passion. Et aujourd'hui encore, malgré tout ce qui m'est arrivé, c'est ce qui m'intéresse le plus : le prochain poulain à naître. Le voir se lever, hésitant, trébucher, se coller à sa mère, téter, tout ça, et puis courir, et grandir, et bientôt gagner une course, avant de donner naissance à d'autres poulains, et ainsi de suite. Certains chevaux deviennent des cracks, il suffit de les faire courir, ils vont plus vite que les autres. Pourquoi ? C'est un mystère. Du moins c'est ce que prétendent qui ont un crack : « Mystère et boule de gomme».
    Mais faut-il les croire ? N'ont-ils pas, en vérité, trouvé la potion magique ?

  • Synthèse magistrale d'une époque en plein bouleversement, La transformation du monde revisite les classiques de l'histoire, de l'économie et de la sociologie qui ont alimenté notre vision du xixe  siècle. Jürgen Osterhammel s'affranchit d'une approche eurocentrée et événementielle pour proposer une histoire globale dans la lignée de Fernand Braudel et Eric Hobsbawm. L'urbanisme, les moyens de transport et de production, la circulation des hommes et des marchandises, les influences culturelles, scientifiques, environnementales sont autant de thématiques étudiées, questionnant les concepts essentiels de mobilité, de progrès, de hiérarchie et d'émancipation.L'auteur s'attache à ces forces complexes et puissantes qui ont gouverné les changements du «  long xixe  siècle  », de New York à New Delhi, des révolutions d'Amérique latine aux révoltes de la Chine et de l'Inde. Il décrit un monde de plus en plus quadrillé  : par le télégraphe, les bateaux à vapeur, les chemins de fer, les marchés... Il insiste sur la portée de l'abolition de l'esclavage, de l'industrialisation et de la colonisation dans la transformation des sociétés. Il remet en question nombre d'idées reçues et donne un nouvel éclairage sur des phénomènes comme le soi-disant triomphe des États-nations au xixe  siècle.Salué comme un des livres d'histoire les plus importants de ces dernières années, traduit dans une dizaine de langues, La transformation du monde offre une perspective inédite sur ce siècle mouvementé qui a semé les germes des désordres du xxe  siècle, mais aussi donné naissance au pacifisme, au libéralisme, au syndicalisme, au féminisme et à bien d'autres aspects essentiels de notre présent «  mondialisé  ».  Jürgen Osterhammel est titulaire de la chaire d'histoire contemporaine (xixe et xxe  siècles) de l'université de Constance en Allemagne. La transformation du monde, son maître-livre enfin traduit en français, lui a valu de nombreuses distinctions.Traduction de Hugues Van Besien 

  • Ce sont deux lionnes qui avancent sans bruit dans les herbes sèches.
    Il y a la mère. Un an plus tôt, deux de ses soeurs ont été tuées à coups de tonnerre court par les hommes à l'odeur nouvelle, avec des peaux par-dessus leurs peaux. Il y a la fille. Elle a eu des petits jadis, ils ont été dévorés par un mâle rival de leur père. Depuis, elle ne s'est plus accouplée.
    Ensemble, elles ont quitté la harde, côte à côte, d'un seul pas.
    Elles sont seules.

  • La civilisation occidentale n'a plus qu'une valeur commune : l'individu. Ce paradoxe est désormais à bout de souffle. Au développement d'une radicalisation islamiste nourrie au coeur même de l'Occident répond la montée de ces « populismes » d'Italie et d'Autriche, de Hongrie et de Pologne, du Brexit et de Donald Trump. Tous ces phénomènes concourent à fissurer le modèle de la démocratie libérale unanimement adopté depuis la fin du xxe siècle.
    Ce retour du tragique dans l'histoire occidentale exprime l'échec du projet politique postmoderne à offrir à l'homme d'aujourd'hui ce dont il a le plus besoin : un sentiment d'appartenance, nourri par une quête collective de sens. L'individualisme des démocraties libérales a détruit cette capacité à penser les finalités communes en l'assimilant au totalitarisme. Mais en réduisant ainsi la politique à un vaste processus de régulation des intérêts de chacun, la postmodernité a précipité l'ensauvagement du monde qu'elle prétendait justement éviter. Pour éloigner les orages qui menacent de l'emporter, l'Occident ne peut donc se borner à muscler son arsenal répressif, ni à réaffirmer la sacralité des droits individuels. Il doit aussi, peut-être surtout, redonner à la politique ses lettres de noblesse en reconnaissant qu'il n'est pas de paix durable sans destin commun, et pas de destin commun sans enracinement dans une communauté d'appartenance.


  • Attention, ce livre est exclusivement réservé aux hommes... À contre-courant des idées reçues, il permet de travailler avec sa masculinité et non contre elle.

    Pour se sentir fort et libre en tant qu'homme aujourd'hui, il faut pouvoir se relier

  • Attiré par ce qui brille, le prédateur fond sur sa proie. Jane, fraîchement diplômée de Harvard, connaît la renommée lorsqu'elle est interviewée par le New York Times. Elle rencontre alors Neil, professeur entre deux âges, séducteur invétéré. Et l'amour frappe, fort. Jane quitte tout pour le suivre et vit dans l'ombre de son mentor. Un jour, il disparaît. Elle ne le reverra jamais. A-t-elle rêvé ?

  • Depuis la toile tendue où des femmes le faisaient sauter dans un tableau de Goya, le Pelele a sauté jusque dans notre époque. De pantin, il est devenu apprenti ramoneur. Il guide un géant dans la montagne, puis il descend chez les hommes. La pièce est le récit de ces deux jours qu'il passe parmi eux, dans une lumière qui s'assombrit. Texte intégral de la pièce créée le 15 mai 2003 à l'Odéon Berthier dans une mise en scène de Georges Lavaudant. Collection Les Cahiers de l'Odéon

  • « ... Il est aimable et même attirant le paysage de vos illusions, quand on le voit de loin ou de haut. Vous avez l'air de modestes jardiniers, d'enfants qui jouent à tracer des routes, à remplir des citernes. Mais que l'on s'approche aussitôt, sur ces routes pleines de poussière, vous venez et l'on voit que tout est rempli, saturé, et que vos paroles n'ont plus assez d'espace entre elles pour pouvoir vous parvenir et qu'elles se perdent, comme les oripeaux d'un habit devenu trop grand pour vous - un habit, le langage, qui avait besoin de silence et de vérité. Alors je vous le dis, ici, au théâtre, ou un peu de vérité a été préservée peut-être, je souhaite qu'un jour un matin vous soit rendu. [...] Mais ce matin ne vient pas, ou s'il vient et qu'il est noir, encore plus noir, que pourrez-vous vous dire, et nous dire ? » Collection « Détroits » fondée par Jean-Christophe Bailly, Michel Deutsch et Philippe Lacoue-Labarthe

  • Au début du XXIe siècle, un spectre imprévu hante le monde : c'est celui des intégrismes et des fondamentalismes religieux. Que la religion vive ou survive, très bien. Mais qu'elle prétende mettre la loi de Dieu au-dessus de la liberté des hommes, voilà qui paraît inadmissible. Il faut pourtant essayer de comprendre comment et pourquoi les grandes traditions religieuses, monothéistes en particulier, voient aujourd'hui une partie de leurs adeptes basculer dans des formes de contestation radicales de la société moderne, dans des formes de croyance archaïques, dans des croisades et des guerres 'saintes'. Ce livre tente de saisir, sous des angles multiples, la logique qui sous-tend les fondamentalismes et les intégrismes, leur 'problème' avec la modernité. Et du même coup, comment ils sont eux-mêmes un produit typique de ce qu'ils rejettent.

  • Pourquoi trompe-t-on celui ou celle que l'on aime, et les femmes presque autant que les hommes ?

    L'infidélité est-elle prédictible, comment l'éviter (autant que possible) ?
    Peut-on soi-même résister à la tentation, pourquoi certains y arrivent et d'autres pas ?
    Comment dealer avec la jalousie, la sienne et celle de l'autre ?
    Faut-il se sentir coupable de ses galipettes hors couple et pourquoi ne pas l'être trop ?
    Comment arriver à pardonner, réparer la confiance et la complicité dans le couple ?
    Toutes les réponses aux questions que l'on se pose lorsque l'on est tenté de franchir la ligne rouge, qu'on l'a déjà dépassée ou que l'on a été trompé(e) sont ici.
    Gilles Azzopardi nous dévoile la face cachée de l'infidélité, le good et le bad. Clair, précis et pratique, ce livre met à nu toutes les techniques de manipulation en oeuvre dans l'infidélité. Et il nous montre comment les utiliser aussi bien pour la camoufler, la déceler et la pardonner.

  • Ce livre est un médicament 100% naturel pour se relever, réapprendre à vivre et être heureux.

    Clay Newman (l'auteur) a tenté de se suicider le jour de ses 24 ans, dans un motel pourri, en avalant 24 comprimés de Valium. Un par année de vie pathétique. Issue logique puisque les médecins lui avaient diagnostiqué une "tendance dépressive aigüe" génétique. En effet, avant lui, son père et son grand-père s'étaient suicidés.
    Sauf qu'une fois ses pastilles ingurgitées, il a ressenti comme un déclic, une puissante envie de commencer à vivre. Ironie du sort. Il s'est donc fait vomir et a souhaité tout de suite nettoyé son désastre. Mais rien près de lui ne le lui permettait. Ayant fini par trouvé un très vieux livre, il en a arraché quelques pages pour s'en servir de torchon improvisé. L'une d'elle est restée collée aux carreaux de la salle de bain, comprenant pour seule phrase une dédicace: "Tu crois au destin? Ce livre a été écrit pour toi." Ce livre, c'était un livre de Sénèque. Et il a changé la vie de Clay Newman qui, 32 ans plus tard, a écrit Le Prozac de Sénèque, dans lequel il donne les clés pour se relever et apprendre à vivre, sans passer par la case médicaments.

  • Lorsque la faiblesse des uns croise la folie des autres, lorsque la vengeance donne lieu à une imagination morbide, que reste-t-il de la tendresse des hommes ?
    Sans donner de réponse, l'auteure explore le côté sombre des individus. Dans un même temps, et c'est peut-être ce qui fait la force de ce recueil, on est ému par des personnages qui sont heureux dans l'instant; celui du désir, de la chair, du présent à vivre ici et maintenant, sans se préoccuper de ce qui pourrait se passer après...
    Une écriture piquante et provocante... serait-ce une marque de fabrique?

    « Au fil des nouvelles, le lecteur est promené dans des relations interpersonnelles et de couple qui dysfonctionnent et cahotent, jusqu'à la folie, Monsieur Herbert, et certaines pages de Des taureaux des femmes ont un petit goût amer ou dérangeant. Cela dit, l'auteure indique de façon claire que tout cela n'est pas à prendre trop au sérieux - l'onomastique des personnages, en particulier, le signale, riche en jeux de mots subtils ou directs. Ainsi le lecteur fera-t-il la connaissance de Kim Lalesh (on imagine ce qui lui plaît...), de Madame Currit-Vaire (qui ne manque pas de piquant) et, bien sûr, du Père Fides, insidieux d'entre les insidieux.
    Ainsi, tout en soulevant des sujets graves liés aux relations interpersonnelles, l'auteure offre toujours un espace ludique au lecteur, et évite ainsi, fort justement, de plomber l'ambiance. »
    Daniel Fattore

  • GRANDE DÉCOUVERTE AU PÔLE NORD! Une famille complète provenant de l'époque des hommes des cavernes a été trouvée CONGELÉE dans un iceberg par des scientifiques.
    L'énorme morceau de glace a été transporté par bateau jusque sur une plage de Cancún, au Mexique. Au grand étonnement de tout le monde, lorsque la glace a fondu, l'homme, la femme et le petit garçon de cette famille millénaire se sont mis tous les trois à bouger... ET À GROGNER!

  • XX, XY....comment devient-on un homme ou une femme ? Qui gouverne la construction de notre identité sexuelle ? Nos gènes ? Nos hormones ? La société ? La famille ? Simone de Beauvoir avait-elle raison lorsqu'elle écrivait " on ne naît pas femme, on le devient " ? Sauf accident, les lois de la génétique et de la physiologie font de nous des mâles ou des femelles. Mais au-delà de ce déterminisme génétique, nous sommes également façonnés dans notre intimité par le regard de nos parents, de nos proches et de la société tout entière. Si la différence des sexes structure la pensée humaine, peut-on changer les rapports entre les hommes et femmes ? qu'en disent les sciences sociales, les sciences humaines et les sciences du vivant ?

  • Cet ouvrage est un recueil de poèmes mettant en exergue la description de la vie au moyen de la pratique morale et de la politique. Par ailleurs, il est question ici de décrire la relation entre la vie et l`humanisme. De ce fait, les différents thèmes s'orientent vers les problèmes actuels de la société. Ce recueil de poèmes montre que la compréhension des difficultés humaines peut permettre d'apporter des solutions susceptibles d'éviter les conflits mondiaux. Le livre est réparti en plusieurs thèmes comme "la force", "le coeur", "le monde", "la fraternité", "la liberté", "l'égalité", "la jouissance" ou "la vie réelle". Ces thématiques décrites avec l'art poétique constituent un plaidoyer pour l`humanisme.

  • Un livre, mi-essai, mi-pamphlet, qui ne manque pas de mordant tout en évitant à bon escient le dérive 'anti-féministe primaire' qui aurait fort bien pu lui être consubstantielle. Bien que le style soit un peu « emporté », c'est un cri du coeur qui traduit bien ce que ressentent de nombreux hommes. Il est essentiel que des voix d'hommes se fassent entendre. Cela faisait vingt ans qu'on attendait ça. Il faut du courage pour oser s'affirmer en tant qu'homme dans cette société où cela paraît indécent. Ce livre comble le vide de réactions par rapport aux attaques répétées dont les hommes font l'objet. Il vous permettra de vous sentir moins seul. Et surtout, il vous encouragera à ne plus douter de vos sentiments sur ce battage médiatique de plus en plus insistant qui donne de l'homme une image de plus en plus dégradante.

  • De son Île Maurice natale à Haida Gwaii en passant par l'Amérique latine, Eileen Lohka nous convie à visiter une galerie de portraits d'hommes aux teintes sombres. Dans des textes aux formes diverses et sous de multiples horizons, ces hommes se déclinent en paysages contrastés et sensibles. Aux prises avec les autres, c'est pourtant avec eux-mêmes qu'ils devront composer. Seuls maîtres de leur destinée, ils apparaissent tantôt cruels et tyranniques, tantôt fragiles, tendres et secrets, toujours complexes. À vous, lecteurs, de découvrir la tragique richesse de leur humanité.

  • Ce livre jette un regard sur l'histoire et l'évolution des droits des personnes trans
    au Canada et ailleurs dans le monde. Il dépeint la naissance du mouvement, les
    changements de mentalités à travers des témoignages inspirants et les combats
    qu'il reste à mener. Pouvons-nous affirmer, en 2017, que tous les droits sont acquis
    pour la communauté trans dans les pays où elle est accueillie avec ouverture et libre
    d'exister ? Qu'en est-il de l'égalité sociale ? Le mouvement est-il influencé par les
    avancées et les reculs qui surviennent ailleurs dans lemonde ?
    Au cours des dernières années, le contexte mondial a favorisé l'ouverture à cette
    réalité et l'acceptation des personnes trans dans tous les milieux de vie. Même si
    certains pays demeurent fermés aux revendications de ce mouvement, on en parle
    davantage et des modèles trans s'affichent de plus en plus publiquement. Chaque
    jour, l'actualité traite de la réalité trans et de l'identité de genre à l'échellemondiale.
    Alors que plusieurs ne s'entendent pas sur le fait de permettre aux plus jeunes de
    commencer leur transition en douceur, le Canada fait figure de proue avec l'adoption
    d'une loi, au Québec, notamment, facilitant le changement de nom et de genre sur
    les documents légaux sans nécessairement avoir subi d'opération de réassignation
    du sexe, et ce, dès l'âge de 14 ans. Qu'en est-il ailleurs, dans lemonde ?
    En plus de jeter un regard nouveau sur le débat des « toilettes » et des «vestiaires » ainsi
    que les clivages intergénérationnels qui existent parfois concernant les revendications
    du mouvement trans, l'auteur cisgenre plonge dans des faits marquants de notre
    histoire collective et donne la parole à des figures importantes de la communauté
    trans afin d'éclairer le public.
    Avec TRANSition, Jean-Sébastien Bourré affirme haut et fort qu'il est un allié de la
    communauté trans et espère que vous en serez un après avoir lu cet ouvrage.

  • Si, malgré l'amour qui les lie, homme et femme ont de la difficulté à dialoguer, c'est que la femme envisage la communication en termes de liens intimes et d'expression émotive, alors que l'homme communique pour atteindre des objectifs précis et transmettre de l'information. Les hommes font des discours, les femmes échangent.

    Pour améliorer la relation, l'auteur présente aux femmes dix règles efficaces qu'elles peuvent utiliser pour mieux comprendre l'univers masculin afin d'aider les hommes à mieux et plus communiquer ce qu'ils vivent intérieurement. De nombreux exemples concrets, pigés dans sa pratique professionnelle, illustrent chacune des règles. Ce livre permet aussi aux hommes de mieux se connaître et mieux comprendre le désir de communication de leurs partenaires féminins.

    «Chéri, parle-moi!» est un livre qui tente de mettre fin à la guerre des sexes en proposant une meilleure connaissance et une meilleure acceptation de nos différences afin d'établir un lien intime et complice entre deux êtres qui veulent s'aimer.

empty