Les escales éditions

  • L'éblouissant retour de l'auteure de La Mémoire des embruns.
    Mikki, dix-sept ans, vit coupée du monde depuis l'incendie qui a coûté la vie à ses parents. Sous le joug de son frère Kurt, un chrétien fondamentaliste, elle travaille comme serveuse dans leur restaurant et le soir, se rêve en héroïne de romans. Lors d'une escapade secrète en forêt, elle fait la rencontre de Leon, un gardien de parc naturel tout juste installé en Tasmanie. Les deux jeunes gens se donnent alors une mission extraordinaire : sauver les diables de Tasmanie de l'extinction.
    Au coeur de paysages somptueux, le combat inoubliable d'une jeune fille pour protéger la nature et se sauver elle-même.
    Karen Viggers revient avec un grand roman, véritable hommage aux réserves naturelles d'Australie, et nous livre une formidable histoire d'amitiéet de solidarité.

  • Un roman poignant sur les secrets de famille et les résurgences du passé sur le présent"Absolument sublime, un des dix livres de l'année" Gérard Collard - Le Magazine de la santé.Un roman poignant sur les secrets de famille et les résurgences du passé sur le présent Mary est âgée, sa santé se dégrade. Elle décide de passer ses derniers jours à Bruny, île de Tasmanie balayée par les vents où elle a vécu ses plus belles années auprès de son mari, le gardien du phare.
    Les retrouvailles avec la terre aimée prennent des allures de pèlerinage. Entre souvenirs et regrets, Mary retourne sur les lieux de son ancienne vie pour tenter de réparer ses erreurs.
    Entourée de Tom, le seul de ses enfants à comprendre sa démarche, un homme solitaire depuis son retour d'Antarctique et le divorce qui l'a détruit, elle veut trouver la paix avant de mourir.
    Mais le secret qui l'a hantée durant des décennies menace d'être révélé et de mettre en péril son fragile équilibre.
    Une femme au crépuscule de sa vie. Un homme incapable de savourer pleinement la sienne.
    La Mémoire des embruns est une émouvante histoire d'amour, de perte et de non-dits sur fond de nature sauvage et mystérieuse.

  • Une saga familiale ambitieuse et ludique sous la forme de poupées russes.1999 : Bienvenue à Laurelfield, vaste demeure du Midwest et partez à la rencontre de ses propriétaires ancestraux, les Devohr. Il y a Zee, une marxiste qui méprise la richesse de ses parents, tout en vivant dans leur maison avec son mari Doug ; sa mère Grace, qui prétend pouvoir tout savoir d'une personne en regardant ses dents ; et son beau-père Bruce, occupé à faire des réserves pour l'arrivée imminente de l'an 2000. Et puis il y a Violet, son arrière-grand-mère, qui se serait suicidée quelque part dans cette grande maison et dont le portrait est toujours accroché dans la salle à manger.
    1955 : Grace et son mari violent George emménagent à Laurelfield. Rapidement, elle remarque des détails étranges qu'elle considère comme des présages d'événements à venir. Sa vie commence alors à changer...
    1929 : Laurelfield est une colonie d'artistes hétéroclite et bohèmes où se retrouve la fine fleur de la création artistique de l'époque. Le petit groupe passe son temps entre poursuites artistiques et débauche sous les yeux du portrait de Violet Devhor, qui hanterait les lieux.
    "Une saga familiale [...] ainsi que le quotidien de ses habitants excentriques." (LH Spécial, 11/12/20)

  • Dans un quartier pauvre, au coeur des Pouilles, le combat d'une jeune fille pour échapper à son milieu.
    Dans son quartier de Bari, au sud de l'Italie, tout le monde connaît Maria sous le nom de Malacarne, " mauvaise chair ", en raison de sa peau mate et de sa nature rebelle, un surnom qui lui colle à la peau telle une prophétie à laquelle elle ne pourrait échapper.
    Maria grandit dans une famille pauvre, entre une mère douce mais effacée et un père violent et autoritaire. Ce milieu rude est pourtant loin d'être dépourvu d'amour, même si souvent les coups viennent combler le vide des mots qui manquent. Pour les filles du quartier, l'avenir se résume au mariage avec un pêcheur misérable ou un voyou, seulement Maria se refuse à cela. Elle s'en sortira seule en faisant des études, unique porte de sortie pour elle.
    Mais peut-on vraiment s'affranchir et réaliser ses rêves sans jamais se retourner ni se trahir ?
    Porté par une écriture sensuelle et évocatrice,
    Une famille comme il faut dresse le portrait saisissant d'une femme forte qui choisit de vivre libre.

  • Un roman poignant sur l'amour fraternel et le poids des secrets trop longtemps gardés.
    Peu importe les chemins empruntés, le coeur se souvient toujours d'où l'on vient. Memphis, 1939. Par une nuit pluvieuse, Rill Foss, douze ans, et ses quatre frère et soeurs sont enlevés par des inconnus. Emmenés loin de la péniche familiale et des bords du Mississippi, jetés dans un orphelinat, les enfants réalisent bien vite qu'ils ne reverront plus leurs parents. La mystérieuse Société des foyers d'accueil du Tennessee vient de sceller leur sort à tout jamais.
    Caroline du Sud, de nos jours. Avery Stafford, jeune avocate épanouie à qui tout semble sourire, est de retour dans la ville de son enfance. Lors d'une visite à sa grand-mère, cette dernière tient un discours étrange qui remet en cause toutes ses certitudes. Quelle est vraiment l'histoire de sa famille ? D'où vient-elle ? Troublée, Avery commence à enquêter...
    " L'un des meilleurs livres de l'année. À ne pas manquer. "
    The Huffington Post Un des best-sellers de 2017 selon
    The New York Times.

  • Un témoignage nécessaire qui nous incite à regarder au-delà du statut de victime. Clemantine Wamariya livre une histoire poignante et inspirante qui signale l'importance de chaque existence et la puissance du récit.
    Rwanda, 1994. Clemantine a six ans lorsqu'elle doit fuir les massacres avec sa grande soeur Claire. Sans nouvelles de leur famille, déplacées de camps de réfugiés en camps de réfugiés, elles affrontent la faim, la soif, la misère et la cruauté pendant six ans avant d'arriver aux États-Unis.
    À Chicago, Clemantine est recueillie par un couple aisé et découvre soudain une toute autre réalité. Projetée dans un véritable rêve américain, l'adolescente est pourtant plus perdue que jamais. Une question s'impose alors : comment se reconstruire et donner un sens à son histoire après avoir vécu l'enfer ?
    Sincère, urgent et bouleversant,
    La Fille au sourire de perles examine la question de l'identité et de l'appartenance, des cicatrices laissées par un traumatisme, mais aussi du rapport à l'autre quand celui-ci ne voit en vous qu'une victime.
    Un témoignage actuel et plus que jamais nécessaire.

  • Une formidable histoire de départs, de traversées et de légendes, le tout porté par l'écriture poétique et mélodieuse d'Emma Hooper.
    Du haut de ses onze ans, à travers le brouillard, le vent et la pluie, Finn compte les bateaux de pêche, de moins en moins nombreux à Big Running, son village natal situé sur une île du fin fond du Canada. Il n'y a plus de poissons à pêcher, donc plus de travail. Peu à peu, les maisons se vident et les habitants quittent l'île.
    Le jour où ses parents se retrouvent obligés de travailler un mois sur deux, chacun leur tour, dans l'Alberta, Finn est inquiet. Sa vie, telle qu'il l'a toujours connue, risque d'être à jamais bouleversée. Alors quand sa soeur elle-même, après avoir repeint toutes les maisons abandonnées de l'île aux couleurs de différents pays, finit par partir, il décide que c'en est trop. Avec les caribous, le lichen et le vent comme seuls compagnons, il échafaude un plan fabuleux pour sauver à la fois sa famille et son île.
    Une histoire tendre et fantasque, d'une incroyable beauté, portée par l'écriture poétique d'Emma Hooper.

  • Ce livre raconte l'histoire d'Eva et Adam. Une histoire qui s'achève dès les premières pages.
    Quand Eva et Adam reviennent d'une fête et se couchent, épuisés mais heureux, ils pensent avoir la vie devant eux. Pourtant, leur histoire d'amour s'achève brusquement.
    Que faire alors des confidences, de la tendresse, des non-dits et des liens tissés quand l'autre n'est plus ? Eva vit dans les souvenirs, hantée par les questions demeurées en suspens. Parmi elles, une ne cesse de revenir : pourquoi Adam allait-il si souvent à Berlin, cette ville où, fille d'une réfugiée d'Allemagne de l'Est, elle avait toujours refuser de se rendre ?
    Eva, qui pensait connaître son mari et leur mythologie commune, décide de gagner la capitale allemande. En se penchant sur les zones d'ombre de son couple, elle va découvrir les fêlures de sa propre histoire familiale.
    Un premier roman lumineux et sensible, d'une grande profondeur.

  • Un premier roman qui conte l'histoire d'un deuil impossible. Le tête-à-tête d'un homme avec une forêt et les secrets de sa famille.Marié à une jolie rousse, père d'une petite fille, Albert vit paisiblement au bout du RER parisien. Un jour qu'il traîne au lit avec sa femme, il laisse le téléphone sonner. Le répondeur se déclenche : sa mère est morte.
    Démuni, Albert décide de faire le point et s'enferme seul avec l'urne maternelle dans la propriété familiale de Mayenne, une grande maison cerclée de plusieurs hectares de bois. Une idée l'obsède : trouver une chanson pour la cérémonie funèbre - une chanson qui dira à tous, et mieux que n'importe quel discours, qui était cette femme sensible et indépendante.
    Mais une nuit, il est réveillé par des bruits étranges. Dans l'aile ancienne du bâtiment, les murs chantent... Les échos font revenir le passé. Et puis, il y a cette légende familiale qui dit qu'un ermite erre dans la forêt. Commence alors la lente remontée des souvenirs, et avec elle, celle des secrets d'une mère que seul un fils pouvait entendre.

  • Partez à la rencontre de la famille Turner : treize frères et soeurs qui se chamaillent et qui s'aiment passionnément. Unanimement salué par la critique, La Maison des Turner inaugure le renouveau du grand roman américain.
    Rentrée littéraire 2017 Cela fait plus de cinquante ans que la famille Turner habite Yarrow Street, rue paisible d'un quartier pauvre de Detroit. La maison a vu la naissance des treize enfants et d'une foule de petits-enfants, mais aussi la déchéance de la ville et la mort du père.
    Quand Viola, la matriarche, tombe malade, les enfants Turner reviennent pour décider du sort de la maison qui n'a désormais plus aucune valeur, la crise des subprimes étant passée par là.
    Garder la maison pour ne pas oublier le passé ou la vendre et aller de l'avant ? Face à ce choix, tous les Turner, de Cha-Cha, le grand frère et désormais chef de famille, à Lelah, la petite dernière, se réunissent. Et s'il fallait chercher dans les secrets et la mythologie familiale pour trouver la clef de l'avenir des Turner et de leur maison ?
    " Á lire absolument ! Un roman aussi drôle qu'émouvant. " Booklist
    " Un premier roman d'une la maturité exceptionnelle. Un roman fort et mémorable. Flournoy nous plonge au coeur de la famille Turner qu'on a l'impression de connaître encore mieux que notre propre famille. " The New York Times Review of Books
    " Un premier roman élégant et maîtrisé. " The Washington Post
    " Le premier roman épatant d'Angela Flournoy renouvelle le genre du " grand roman américain ", il traite de tous les thèmes chers au pays : la famille, les maisons, l'argent, les fantômes et le deuil ". NPR

  • Les tribulations d'une New-Yorkaise bien décidée à vivre selon ses propres règles.
    Autour d'Andréa, célibataire légèrement alcoolique ayant renoncé à sa vocation artistique, tout le monde semble avoir une idée bien précise de ce que signifie " être adulte " : Indigo, sa meilleure amie, a choisi de se marier, son frère vient de devenir papa, et son ami Matthew consacre tout son temps à la peinture en espérant percer un jour.
    Pour Andréa, la vie d'adulte ressemble surtout à une lutte permanente. À l'ombre de l'Empire State Building, elle cherche sa voie. Comment tracer son chemin à New-York quand on aime les pas de côté ? Existe-t-il vraiment un âge de raison ?
    " Un régal. "
    /> Elle (US)
    " Un roman intelligent, addictif, hilarant et pertinent ! "
    The Washington Post " Bravo à Attenberg, qui, de manière hilarante et honnête, raconte l'histoire d'une femme qui veut ce qu'elle veut et non ce qu'elle devrait vouloir. "
    Marie Claire (US)

  • Un voyage merveilleux de la Chine à Hawaï qui suit l'ascension et les drames d'une famille rongée par les secrets et les amours tragiques.
    Au début du XXe siècle, Frank Leong quitte la Chine avec sa femme et son fils pour l'île d'Oahu dans l'archipel d'Hawaii. Là-bas, des jours bénis les attendent.
    Pourtant, une force mystérieuse semble hanter la famille Leong. Le fil rouge du destin qui, selon une ancienne tradition chinoise, lie les âmes soeurs entre elles aurait-il un jour été rompu, attirant ainsi la malédiction sur toute la lignée ?
    Lorsque Frank meurt dans des conditions énigmatiques, sa famille perd tous ses repères. Toute l'île se met à bruisser de rumeurs. Vingt ans plus tard, l'arrivée d'une lettre fait l'effet
    d'une déflagration. Un nouveau coup du sort frappe les Leong.
    C'est désormais à Theresa, la petite-fille de Frank, de reprendre le flambeau. Et s'il était enfin temps de dévoiler les secrets enfouis depuis trois générations ?

  • Un roman pétillant et touchant, mené par une héroine irrésistible, qui se penche sur la famille et les détours improbables que peut prendre la vie.
    Après avoir fait preuve d'un comportement pour le moins étrange, Howard Young, éminent professeur d'histoire, vient d'être diagnostiqué comme souffrant de la maladie d'Alzheimer.
    Quand sa femme demande l'aide de leur fille Ruth, celle-ci s'installe dans la maison parentale pour une année. À trente ans, en proie à ses propres doutes et confrontée à une vie qui ne ressemble pas à ce qu'elle avait imaginé, Ruth se retrouve plongée dans le joyeux chaos qui règne au sein de la famille : entre les rares moments de lucidité de son père et le
    comportement erratique de sa mère, la situation s'annonce plus compliquée que prévu.
    Un premier roman aussi frais qu'original, parsemé d'anecdotes loufoques, d'humour et d'humanité.

  • Dans un New York envoûtant, des destinées se croisent et s'entremêlent. Un roman sensible et lumineux sur l'attachement et les empreintes laissées par le déracinement et les traumatismes.
    Marina, écrivaine et universitaire, habite à Harlem avec son mari Jacob et le fils de ce dernier, Ben, issu d'un premier mariage. Dans la rue, elle fait par hasard la connaissance de Constance, une jeune réfugiée rwandaise, et de son enfant, Gabriel. Marina ressent rapidement l'urgence et la nécessité d'aider ces deux êtres dévastés et à la dérive. Tandis que Constance reste distante et quasiment muette, un lien particulier se noue entre Marina et Gabriel.
    Malgré les mises en garde de son mari, l'amour de Marina pour cet enfant grandit et s'épanouit, jusqu'à la confronter à sa propre histoire, au souvenir de sa mère, fantomatique et si souvent absente.

  • Au coeur d'un archipel à la beauté sauvage et figé par le temps, Par-delà les glaces est l'histoire délicate et touchante d'un amour menacé par les rancoeurs venues du passé.Hiver, 1914. À l'extremité de l'archipel de Stockholm, une tempête sans précédent se lève. De retour d'un bal, sept jeunes gens sont happés par les glaces. Une tragédie qui continue de hanter les habitants de l'île d'Hustrun un siècle plus tard.
    En 2013, la solitaire Ellinor gère l'entreprise de bateaux-taxis de son père. Ses journées sont rythmées par les tâches quotidiennes et les bruissements de la nature. Un beau jour, son père lui demande d'aller chercher un voyageur. Même si elle ne l'a plus vu depuis des années, elle reconnaît aussitôt Herman Engstrm, son amour d'enfance.
    Petit à petit, les sentiments profondément enfouis ressurgissent. Mais Ellinor peut-elle accorder sa confiance à un homme dont la famille cristallise la haine des habitants depuis la funeste tempête ?
    Comme cette île hors du monde qui revient à la vie après un long hiver, l'amour d'Ellinor et d'Herman pourra-t-il à nouveau éclore ?

  • Magnifique roman choral construit comme un concerto, entre envolées lyriques et murmures, Un coeur en silence est une ode à la musique et à son pouvoir.Magnifique roman choral construit comme un concerto, entre envolées lyriques et murmures, Un coeur en silence est une ode à la musique et à son pouvoir. Berlin, de nos jours. Lors des derniers préparatifs d'un concert en hommage à Karl T., un chef d'orchestre décédé dix ans auparavant, quatre personnes originaires de Barcelone se remémorent le passé. Teresa, la virtuose sauvée par la musique ; Anna, la soliste jalouse ; Maria, la simple gouvernante secrètement éprise du chef d'orchestre et Mark, le fils de Karl.
    À travers leurs récits se révèlent peu à peu les liens qui les unissaient : relations de haine ou d'amour, de filiation ou d'abandon, mais surtout la passion, parfois destructrice, pour la musique.
    Quatre destins marqués par un même musicien et par son violon, un précieux Stainer disparu depuis longtemps. À qui Karl a-t-il légué son instrument fétiche ? Des années plus tard, ce dernier concert fera éclater la vérité.
    Magnifique roman choral construit comme un concerto, entre envolées lyriques et murmures,
    Un coeur en silence est une ode à la musique et à son pouvoir.

  • En découvrant les journaux intimes de sa grand-mère, Anne plonge au coeur d'un mystérieux sanatorium à l'époque nazie. Un roman bouleversant où la petite histoire rejoint la grande.À la mort de sa grand-mère, Anne Südhausen hérite d'un mystérieux médaillon en argent et découvre, cachés sous le lit, une dizaine de cahiers d'écolier à la couverture noire. Un journal intime que sa grand-mère Charlotte a rédigé en 1943, lors de son séjour au Bois des Ombres.
    En lisant ces carnets, Anne découvre un pan de la vie de sa grand-mère dont elle ignorait tout. Quel était ce Bois des Ombres, cette mystérieuse clinique autrichienne, dans laquelle sa grand-mère a vécu pendant la Seconde Guerre mondiale ? Quelles expériences psychiatriques, menées par les nazis, abritait-elle ? Qui était vraiment son énigmatique directeur ?
    Alors qu'elle n'a qu'une hâte, avancer chaque jour un peu plus dans la lecture de ce journal, Anne se rend compte que deux des carnets ont disparu...
    Un roman bouleversant où présent et passé s'enlacent, et où la petite histoire rejoint la grande.

  • Trois générations de femmes liées par une histoire familiale commune. Trois masnà, " petites " en dialecte piémontais, dont les vies personnelles font écho aux bouleversements de l'histoire.
    Qu'est ce que la liberté ? Difficile à dire pour Emma Bonelli, une
    masnà, une " petite ", née en 1915 dans une famille paysanne du Piémont et mariée très jeune au fils d'une famille de propriétaires terriens, les Francesi. Dans leur grande demeure, la masnà se sent seule : elle ne peut comptear sur son mari pour l'aider à résister à sa féroce belle-mère et aux assauts de son beau-père. Malgré ces conditions de vie très difficiles, sa ténacité et sa rage de vivre font d'elle, sans qu'elle s'en rende compte, la véritable maîtresse de la maison.
    Pour Luciana, sa fille, la liberté, c'est ce qu'elle entrevoit en devenant couturière. Mais, en se mariant, elle laisse de côté ses rêves et aspirations personnelles au profit de ceux de son mari. Peut-être que seule Anna, la petite-fille d'Emma née dans les années 1970, connaîtra vraiment l'indépendance.
    À travers les portraits bouleversants de ces trois héroïnes inoubliables, se dessine en filigrane toute l'histoire de l'Italie de la deuxième moitié du XXe siècle.

  • Ma mère, Dieu et Sylvie Vartan Nouv.

    Le récit tendre et détonnant d'une enfance pas comme les autres, bercée par la voix de Sylvie Vartan. Un roman drôle et chaleureux sur la famille et sur la différence.A cinq ans, Roland ne marche toujours pas. Il vit dans un HLM du XIIIe arrondissement de Paris avec sa famille juive séfarade d'origine marocaine. Un appartement plein de vie d'où Roland ne peut sortir, si ce n'est dans les bras de sa mère. La religion et la culture juives tiennent dans sa vie une place primordiale. Très croyante et surprotectrice, elle le garde à l'écart du monde extérieur.
    L'appartement est devenu son territoire, d'où il observe avec fascination les va-et-vient de ses frères et soeurs et de leurs amis. Mais c'est en regardant la télévision qu'il découvre le monde. Il se passionne pour les émissions de variétés et pour Sylvie Vartan, " étoile parmi les étoiles ".
    Un jour, alors qu'il a six ans, un miracle se produit : il réussit enfin à marcher.
    Ma mère, Dieu et Sylvie Vartan est un roman tendre et loufoque, aux personnage drôles et attachants. Une histoire vraie, lumineuse et pleine d'espoir.

  • Les aquatiques Nouv.

    Le roman d'émancipation d'une femme africaine au XXIe siècle, entre ombre et lumière." Je n'étais jamais retournée sur la tombe de Madeleine. N'y avais jamais apporté son repas préféré, de l'huile de palme, du sel ou une cruche de vin de raphia. Madeleine, pour autant que je m'en souvienne, préférait le vin rouge. Mais enfin, le vin de raphia, c'est ce que l'on déposait sur la tombe des morts dans le Haut-Fènn. "
    Vingt ans après la mort de sa mère, Katmé Abbia, enseignante, apprend que la tombe doit être déplacée. Son mari, Tashun, préfet de la capitale, voit dans ce nouvel enterrement l'occasion providentielle de réparer les erreurs du passé et surtout de donner un coup d'accélérateur à sa carrière politique. Quand Samy, artiste tourmenté, ami et frère de toujours de Katmé, est arrêté et jeté en prison, les ambitions politiques de son mari entrent en collision avec sa vie et la placent devant un choix terrible.
    Porté par une écriture puissante où l'âpreté du réel le dispute à un humour à froid,
    Les Aquatiques est à la fois le portrait intérieur d'une femme qui se révèle à elle-même et une réflexion profonde sur les jeux de pouvoir dans une société africaine contemporaine.

  • Une nouvelle aussi délicieuse que les gâteaux de sa jeune héroïne... Le récit émouvant d'un éveil à l'amour.À vingt-neuf ans, Angeliki n'est toujours pas mariée, contrairement aux autres jeunes filles de son village - ce qui agace prodigieusement sa mère. Dans le
    zacharoplasteion familial, les deux femmes pétrissent le pain et préparent de délicieux biscuits de carême, des brioches de Pâques, des beignets au miel... Plus jolie que toutes les autres jeunes filles, plus douce qu'un baklava, Angeliki a de surcroît le talent merveilleux de créer de délicats animaux en pâte d'amande. Pourtant, elle s'obstine à repousser toutes les avances qu'on lui fait.
    Le coeur d'Angeliki se réveillera-t-il un jour ?

  • Une analyse toute en finesse de l'intimité d'un couple et de ses fêlures.Splendeurs et misères de la vie amoureuse. Du coup de foudre adolescent au désenchantement de la vie de couple, peut-on jamais vraiment connaître la personne qu'on aime ?
    Quand Arno rencontre Sara sur les plages de Marina di Pietrasanta, il a quinze ans, elle en a treize. C'est le coup de foudre immédiat. Mais elle le quitte après quelques semaines d'amours estivales, son désespoir est absolu.
    Des années plus tard, violoncelliste à la Scala, marié à Sara qu'il a fini par reconquérir, et père de trois enfants, Arno pense avoir atteint le bonheur parfait. Pourtant, quatre jours avant Noël, Sara disparaît, laissant sur la table de chevet un billet laconique.
    Commence alors pour Arno une quête à travers l'Italie, de Milan à la Sardaigne, et à travers le passé de la femme de sa vie, pour finalement tenter de se trouver lui-même...
    Prix du roman Elsa Morante
    Prix Rapallo Carige

  • Nous vivions dans un pays d'ete Nouv.

    Un roman puissant sur l'aliénation adolescente et la complaisance des adultes dans un monde en mutation.Finaliste du National Book Award.
    L'un des dix meilleurs livres de l'année selon le New York Times.
    Un roman prophétique sur le monde de demain.Une grande maison de vacances au bord d'un lac. Cet été-là, cette maison est le domaine de douze adolescents à la maturité étonnante et de leurs parents qui passent leurs journées dans une torpeur où se mêlent alcool, drogue et sexe.
    Lorsqu'une tempête s'abat sur la région et que le pays plonge dans le chaos, les enfants - dont Eve, la narratrice - décident de prendre les choses en main. Ils quittent la maison, emmenant les
    plus jeunes et laissant derrière eux ces parents apathiques qu'ils méprisent et dont l'inaction les exaspère autant qu'elle les effraie.

empty