Romans & Nouvelles de genre

  • Une saga familiale ambitieuse et ludique sous la forme de poupées russes.1999 : Bienvenue à Laurelfield, vaste demeure du Midwest et partez à la rencontre de ses propriétaires ancestraux, les Devohr. Il y a Zee, une marxiste qui méprise la richesse de ses parents, tout en vivant dans leur maison avec son mari Doug ; sa mère Grace, qui prétend pouvoir tout savoir d'une personne en regardant ses dents ; et son beau-père Bruce, occupé à faire des réserves pour l'arrivée imminente de l'an 2000. Et puis il y a Violet, son arrière-grand-mère, qui se serait suicidée quelque part dans cette grande maison et dont le portrait est toujours accroché dans la salle à manger.
    1955 : Grace et son mari violent George emménagent à Laurelfield. Rapidement, elle remarque des détails étranges qu'elle considère comme des présages d'événements à venir. Sa vie commence alors à changer...
    1929 : Laurelfield est une colonie d'artistes hétéroclite et bohèmes où se retrouve la fine fleur de la création artistique de l'époque. Le petit groupe passe son temps entre poursuites artistiques et débauche sous les yeux du portrait de Violet Devhor, qui hanterait les lieux.
    "Une saga familiale [...] ainsi que le quotidien de ses habitants excentriques." (LH Spécial, 11/12/20)

  • Au bord de la ruine, deux soeurs, Noélie et Julienne, et leur cousine Gabrielle essaient désespérément de sauver le domaine familial. Leur âge avancé ne leur offrant pas beaucoup de chances d'y parvenir, Noélie décide d'écrire un roman sur sa famille, dans le fol et naïf espoir d'un succès. Entre présent et passé se déroule donc la saga des Randan, propriétaires terriens aveyronnais dont le destin épouse les circonvolutions du xxe siècle : le massacre de la Grande Guerre, la difficile reconstruction et la crise. Rêves de richesse, d'amour ou d'émancipation se réalisent chez les uns, échouent chez les autres. Alors que Noélie est à l'oeuvre, les trois femmes acceptent d'héberger leur nièce Zoé, sans imaginer que cette fille de vingt-quatre ans, dépressive, alcoolique et un brin nymphomane, va bouleverser leur existence. D'une écriture ample, Nathalie Bauer raconte l'ascension et la chute d'une famille. Parmi toutes ces figures attachantes, émergent surtout les femmes qui, malgré les obstacles et les préjugés, sont les véritables piliers. Sans jamais renoncer à vivre libres et indomptées.

  • "« Le désir peut-il être si sclérosé qu'il disparaît pour de bon ? Enfoui trop profondément pour être un jour de nouveau attisé ?
    Vous pensiez ne plus jamais vouloir coucher avec quelqu'un, que ce genre de vie était derrière vous. Vous aviez eu vos enfants. Le sexe avait rempli son rôle. Vous aviez l'impression d'être cassée, qu'il était trop difficile de vous réparer. Les adultes ne se réparent pas. Leur état empire. La vie les consume peu à peu et ils en portent les cicatrices jusqu'à la fin de leurs jours. En fait, elles durcissent, se calcifient.
    Mais vous vous sentez libérée. Par miracle. »"

  • LES DÉRIVES DU DESTIN

    Nad Claret-Desyel

    • Bookelis
    • 15 Février 2016

    Ce roman montre la genèse d'une famille qui cherche le bonheur malgré toutes les circonstances qui s'y opposent : les circonstances de vie en Italie du Nord sous l'occupation austro-hongroise en 1917 et l'immigration, celles des mineurs en France au début du vingtième siècle, et celles de la seconde guerre mondiale en France et de la résistance française pour défendre sa Patrie.

  • À la suite d'une relation qu'elle regrettera amèrement, Nadine Dumaine annonce à Géraud Breteuil être enceinte. Sans détour, il lui donne l'argent nécessaire pour mettre un terme à la grossesse, refusant du coup de la revoir. Contre la volonté de son amant d'un instant, la jeune femme, abandonnée à son sort, donne naissance à un être chétif et s'empresse de le confier à l'orphelinat des Chèvrefeuilles.

    Neuf ans plus tard, Géraud apprend de façon impromptue qu'il est le père de Bertrand, le bambin dont il ignorait même l'existence. La culpabilité le ronge et, n'arrivant pas à avoir d'enfant avec son épouse, il fait tout en son pouvoir pour accueillir son fils chez lui.
    Or, l'homme de la maison ne révèle pas la vérité sur le lien filial l'unissant au garçon.

    Bertrand développe une douce complicité avec sa nouvelle mère, mais une tension latente nuit toujours à leur quiétude. Les sombres secrets du passé feront-ils basculer le monde du petit ? Le bonheur auquel il avait finalement cru n'aura-t-il été qu'un rêve éphémère ?

  • Val-Jalbert, un soir de l'été 1946. Alors que la Deuxième Guerre mondiale est enfin terminée et que la Terre entière panse ses plaies, un événement désastreux vient déranger la quiétude de la famille Chardin, dans le petit village ouvrier abandonné depuis une quinze d'années. Hermine l'apprend alors qu'elle chante dans l'opéra La Bohème, au Capitole de Québec. Ses parents étant ruinés, la jeune femme décide de travailler davantage, ce qui la conduira à rencontrer un riche Suisse, Rudolph Metzner, séduisant veuf, mais surtout mélomane et passionné d'art lyrique qui idolâtre en secret le Rossignol de Val-Jalbert depuis ses débuts.

    Après un merveilleux hiver en famille, dans leur maison au bord de la Péribonka, Hermine et Toshan se séparent à regret. La famille de la chanteuse se réfugie à Val-Jalbert, dans la maison de Charlotte appelée le Petit Paradis, pendant que la jeune femme enregistre un disque à Québec, sous l'égide de Metzner. Mais la veille de son retour au Lac-Saint-Jean, l'impresario l'enlève et l'emmène chez lui, où il la retient prisonnière d'une « cage dorée ». Hermine saura regagner sa liberté, grâce au chant, à son talent et de nouveau enceinte de Toshan, elle retrouvera les siens avec un immense bonheur.

  • Saint-Malo, mai 1646.

    Jeune bourgeois de seize ans, Hamon Guers passe ses journées dans la société de son père, armateur renommé de la ville. Mais aussi avec Maître Ancelin, son professeur d'escrime. Après six années de cours particuliers, Hamon devient un épéiste réputé.

    Un récent combat de rue mortel et son talent d'escrimeur, l'amènent à réfléchir sur son avenir. Hamon décide alors de suivre son parrain colonel d'un régiment et s'engage dans l'armée. Débutant comme aide de camp, le jeune militaire doit faire ses preuves pour gravir les échelons !

    Et si l'engagement de Hamon lui permettait de trouver sa voie ? Entre batailles, secrets de famille et loyauté, vivez une épopée enrichissante à travers la France du 17e siècle !

  • Victor n'a qu'une obsession depuis son enfance, collectionner les photos d'anciens nazis.
    Elevé dans une famille durement touchée par la guerre et murée dans le silence, un fantasme de vengeance le hante.
    Comment va-t-il canaliser sa haine quand il découvre la véritable l'histoire de ses proches, alors qu'une étrange maladie menace sa recherche de la vérité ?
    Ce roman fantastique nous plonge dans une réalité profonde et froide au travers d'une expérience humaine et psychologique aux frontières du surnaturel.

  • « Quand je la vis, ce fut comme un éclair. Mon coeur s'emballa, ma respiration s'accéléra. J'eus la sensation que je ne pourrais plus jamais détourner mes yeux d'elle. Mon Dieu, mais que m'arrivait-il !? ».
    Ce jour-là, de retour au château familial pour les fêtes de Noël de 1899, Jérôme de Morlonais vient de poser ses yeux sur une femme de sa famille. Il ne le sait pas encore, mais cela va bouleverser sa vie. Ses sentiments troubles contre lesquels il tente de lutter, deviendront bien vite insurmontables et l'emmèneront, peu à peu, sur un chemin qu'il n'avait jamais envisagé : celui de l'émancipation.
    Morale et amour interdit, devoir et liberté, raison et pulsion... Pris au piège entre la violence de son père et sa passion incestueuse, ce jeune homme de quinze ans devra s'affranchir des principes de la société noble de la Belle Époque et s'émanciper de sa famille, pour pouvoir se révéler à lui-même et vivre sa vie comme il l'entend.

  • Ah ! qu'ils l'ont attendu, les enfants du clan Pasquier, cet âge adulte qui se profile devant eux ! Ils rêvent de pouvoir s'émanciper de ce père irresponsable et fantasque qui a gâché leur enfance, meurtri leur adolescence et réduit la vie de leur mère, la brave Lucie, à un douloureux enfer domestique.
    Les voici donc, aux premières années du jeune XXe siècle, dont ils attendent le meilleur sans présager le pire. Pour Joseph, l'affaire est entendue et ses premiers millions gagnés ont fait de lui un homme cynique et retors. Pour Laurent, l'espoir de voir la Science rendre le monde meilleur l'empêche de chercher pour lui-même les réconforts de l'amour. Pour Cécile, la pianiste surdouée, la gloire est à portée de main quand l'Amérique commence de lui faire les yeux doux ; pour Suzanne, l'apprentissage du théâtre se fait sous la houlette de la glorieuse Sarah Bernhardt ; et pour Ferdinand, la médiocrité semble déjà régir une existence sans passion ni volonté...

    Les trois volumes réunis dans ce livre - La Nuit de la Saint-Jean, Le Désert de Bièvres et Les Maîtres - nous font plonger au coeur des aventures du clan Pasquier, qui s'apprête à affronter le monde des adultes. Avec plus d'espoir et d'appétit que de lucidité.

  • Le génie de Blaise Pascal, comme les espaces infinis, reste effrayant. Des biographes et des exégètes innombrables ont tourné autour, en évoquant le mathématiciens prodige et l'inventeur de la première machine à calculer. Ils ont élevé aussi une statue intimidante au polémiste des Provinciales et au théologien des Pensées. L'homme, avec ses passions, ses doutes, a fini par être enfermé dans les contours d'une image pieuse.
    Romancier attiré par les vertiges de l'âme, Alain Vircondelet revient au Pascal de chair souffrante et d'intelligence inquiète. Le vrai pascal. Il le montre déchiré entre les salons et Port-Royal. Il évoque de l'intérieur ses conversions, faisant de la "Nuit de feu" le centre de la tragédie pascalienne, sa source et son achèvement.
    Il innove surtout en traçant un double portrait de Blaise et de sa soeur Jacqueline. Il se rejoignent, ici, enfin unis par leurs contradictions et leurs excès. C'est un amour fou où elle entraine son frère, le sauve et le perd. Personne, depuis Julien Green, n'avait, comme Vircondelet, approché le mystère d'une telle aventure, un roman où tout est vrai.

    Page du mémorial de Blaise Pascal
    Photo Bulloz

  • Pays du Lac-Saint-Jean, janvier 1929

    Jacinthe Cloutier exerce toujours la profession d'infirmière à Saint-Prime, son village natal durement touché par des inondations dévastatrices quelques mois plus tôt. Après avoir sauvé un patient atteint de rage à la suite d'une attaque par un loup, elle découvre qu'il est le frère de la guérisseuse du village, la mystérieuse Mathilda. Une amitié sincère lie les deux femmes, mais lorsque cette dernière assiste Alberta, la mère de Jacinthe, lors de son accouchement, les choses tournent mal. S'enclenche alors une série de drames amoindris par la venue au monde du petit Caleb, qui a survécu à sa mère. Jacinthe n'a d'autre choix que d'abandonner son métier pour en prendre soin. Quatre ans plus tard, ballotés entre l'amour illicite que porte toujours Loric pour sa soeur jumelle, Sidonie, et le délire du simple d'esprit Pacôme, qui voit en Anathalie la réincarnation de sa mère Emma, morte tragiquement dans les folles eaux du lac Saint-Jean en 1928, les membres de la famille Cloutier peinent à trouver la sérénité. Réussiront-ils à enfin à saisir un jour ce bonheur tant attendu?

    Second et dernier tome d'une série ayant pour cadre les vastes et magnifiques panoramas du Lac-Saint-Jean, ses plaines fertiles et ses forêts boréales denses et giboyeuses, Les Sortilèges du lac clôt admirablement une courte série riche en émotions, en revirements et surtout en passion. C'est évident, Marie-Bernadette Dupuy est encore et toujours au sommet de son art, au grand plaisir de ses centaines de milliers de lectrices et lecteurs à travers le monde.

  • Saint-Alban, 1894. Aubert et Lucille Bastien mènent une existence simple et bien rangée avec leurs trois enfants, en périphérie de Portneuf. Alors que l'avenir semble leur sourire, un événement tragique frappe soudain la région, mettant une fin abrupte à cette douce quiétude.

    Sans avertissement, un terrible glissement de terrain se produit et force la rivière Sainte-Anne à sortir de son lit. Du coup, la maison familiale est anéantie, emportant avec elle Lucille et l'un de ses garçons. Endeuillé et déboussolé, Aubert connaît une période bien sombre, laquelle le conduira bientôt à sa perte.

    Aux lendemains de la catastrophe, Jeanne fait face à des temps pour le moins difficiles. Comment dire adieu au passé et reprendre le cours de sa vie alors que s'enchaînent les orages ? Réussira-t-elle malgré tout à retrouver son chemin, voire à découvrir l'amour et goûter de nouveau au bonheur ?

  • Jusqu'à sa mort, en 1870, Auguste Roussel n'a cessé de croire en un glorieux destin pour son journal. Trois générations plus tard, l'Averti reste encore une histoire de famille, celle des Roussel, et se fait le témoin oculaire de leur singulière destinée, dans un monde en pleine mutation.

    Alors qu'Edouard polit son image et rêve de grandeur, que Preston débat avec sa conscience en assumant son devoir, qu'Anthony fuit ses responsabilités et qu'un mal obscur gruge le coeur de Nathaniel, la vengeance, elle, fermente dans celui d'Arthur La Croix. Pendant ce temps, Maude Savoie, Joséphine et Charlotte s'évertuent à briser les barrières conformistes qui se dressent sur leur route, Marie-Ange rêve d'un monde meilleur, Olivia s'égare dans un mirage de faux-semblants et Evelyne Hogan s'accroche à l'espoir.

    Leurs destins s'entrecroisent et s'affrontent, pendant que les événements marquants de l'histoire font les manchettes et que l'Averti devient véritablement la toile de fond de cette grande saga familiale.

  • Après avoir quitté leur manoir en ruine et traversé l'Allemagne à pied d'est en ouest, Else et ses quatre enfants sont enfin arrivés à Düsseldorf. Magnus, le frère de son mari, consent à les accueillir, mais n'a d'autre choix que de les abriter dans son sous-sol humide et inconfortable. Comme Else ne veut pas être à sa charge, elle accepte un poste de serveuse dans un restaurant, puis est engagée par les Forces britanniques comme traductrice.

    Alors que la reconstruction de l'Allemagne de l'Ouest s'amorce grâce au Plan Marshall, la veuve de Johan Von Steiner agrandit le cercle de ses amis et connaissances, même si elle tente de cacher du mieux qu'elle le peut ses origines aristocratiques. Et quand un nouvel emploi se présente, cette fois dans des bureaux diplomatiques étasuniens, Else rencontre un homme dont elle tombe amoureuse. Mais à nouveau, le destin s'acharne sur elle, le malheur l'accable. Saura-t-elle une fois encore faire preuve de résilience, qualité essentielle en ces temps difficiles où rien n'est acquis?

    Ce second et dernier tome de la nouvelle série de Janine Tessier nous ramène au coeur du conflit le plus meurtrier de l'histoire, avec ses difficultés, ses horreurs et surtout, ses incalculables séquelles.

  • Berlin, 1942.

    Le baron Johann von Steinert, colonel SS au sein de la Gestapo, et sa femme Else ont invité des proches d'Hitler à la réception qu'ils tiennent annuellement dans leur somptueux manoir, en banlieue de Berlin. En cette année où l'idéologie nazie s'impose avec hargne et violence sur toute l'Europe, les invités triés sur le volet discourent avec verve sur la supériorité de l'Allemagne. Dans leur délire fanatique, ils ne peuvent se douter que deux ans plus tard, la situation ne sera plus la même. Les ennemis avancent vers la capitale allemande et, du manoir, on entend l'écho incessant des bombardements qui mettent Berlin à feu et à sang. La sécurité d'Else et de ses quatre enfants est menacée.

    Alors que les bombes ennemies détruisent leur résidence ainsi que leur usine et que les Russes approchent à grands pas, ils doivent entreprendre un long exode vers l'ouest, à l'autre bout du pays, où devrait les accueillir Magnus, le frère de Johann. Leur pénible parcours de 650 kilomètres sera semé d'embûches, de problèmes, de périls, de dangers, de morts. La faim, la peur de rencontrer l'ennemi ainsi que le froid et le mauvais temps seront leurs fidèles compagnons jusqu'à Düsseldorf.

  • 1894. La France se déchire à propos d'un certain Alfred Dreyfus. Au nord-ouest de la Charente, dans les Borderies, les secrets de famille sourdent à la Burgandière.

    Marie Breuillet, née des amours interdites d'un producteur de cognac et d'une glaneuse, a quinze ans. Sa chevelure sombre et son regard d'ardoise retiennent à la terre Théophile, qui aspire pourtant à un ailleurs maritime. De son père, Marie n'hérite pas seulement le regard, mais la passion du breuvage d'ambre et d'or. Futur maîtresse du cognac qui portera son nom, elle apprend à vivre dans la douceur du climat charentais une existence de passions. Issue de la génération qui a subie les conséquences de Sedan et du phylloxera, Marie grandit, voit fuir sa mère et croître sa foi qui lui donne confiance et audace.

    Au-delà de la fresque historique, ce roman est celui où les saveurs se disent : le goût du raisin, celui de la matelote d'anguille, de la galette dorée... De séparation en retrouvailles, Hortense Dufour mêle avec talent la chronique du savoir-faire terrestre des maître de chai et le récit d'une folle élévation au plus haut de l'espérance.

    Portrait de femme, Arman-Jean Edmond. Paris musée d'Orsay©photo RMN-Hervé Lewandowski

  • Boston, 1825.

    Patricia se voit contrainte d'épouser un jeune homme fortuné de la bonne société, ce qui ne l'enchante guère. Contrariée, elle se réfugie dans l'amitié d'un commis employé à la banque de son père. Obsédé par l'argent, le prénommé Frank réussit à cambrioler l'établissement où il travaille pendant qu'une tempête de neige s'abat sur la région. Fort de son exploit, le fils de forgeron séduit la belle Patricia avant de s'enfuir vers Londres, où ils planifient de se retrouver incognito. Or, suite au vol qui a placé la banque en grandes difficultés, le père de Patricia accentue les pressions. Lasse, elle accepte finalement une union avec le fils d'un célèbre avocat.

    Lorsqu'elle arrive dans la capitale anglaise pour son voyage de noces, Patricia crée une diversion qui lui permet de fausser compagnie à son nouveau mari. Mais pas de traces de son jeune amant et elle se retrouve en compagnie d'une femme des bas-fonds avec qui elle partage son triste logement. Frank parviendra-t-il à retrouver sa belle dans la capitale anglaise, ou est-il encore en mer à affronter mille et une tempêtes?

  • Moncoutant, France, 1684.

    Mérance Duvernay, 16 ans, possède un talent de guérison par les plantes. Promise à un jeune médecin prétentieux, elle refuse ce mariage imposé par son père, un pasteur protestant. Accueillie par un maître apothicaire, Mérance deviendra apprentie au sein de sa boutique. Mais, à la mort de son mentor, elle part à la recherche des membres de sa famille, qui ont dû s'expatrier pour survivre en raison des conflits religieux.

    Se déroulant à l'époque de la révocation de l'Édit de Nantes, lors du Grand Siècle, cette intrigue entremêle avec soin les thèmes des corporations et de la sorcellerie. La Protégée de l'apothicaire se révèle un excellent premier roman de Stéphanie Tétreault, avec ses personnages attachants, ses scènes remplies d'émotion, ainsi que ses notions historiques bien intégrées au récit.

  • Ville de Québec, août 1932

    Pendant que la Crise économique fait des ravages, semant chômage et misère sur son chemin, le quartier Saint-Sauveur est endormi lorsqu'un terrible incendie se déclare dans la maison de Louis et de Florence. Seules la petite Marie et sa mère réussissent à s'extirper des flammes, alors que Louis et son fils Pierre périssent... Florence, qui a grandi dans un orphelinat à la suite du décès de sa mère, est recueillie par sa belle-famille. Mais la reine du foyer, Alexina, est dévastée par la mort de son fils. Elle n'a jamais aimé que lui et déteste d'autant plus l'intrigante qui a volé son coeur, maintenant qu'elle doit lui faire une maigre place sous son toit.
    />
    Or, la santé mentale de Florence chancèle depuis le drame et elle est placée temporairement dans le trop célèbre hôpital Saint-Michel-Archange. C'est pendant son séjour qu'Alexina, par l'entremise de Jules, son mari soumis, décide qu'ils devront se débarrasser de Marie...

    De son côté, le commerçant Victorin Dufour est amoureux de Florence depuis le premier regard qu'il a, jadis, posé sur elle. Puisqu'elle était mariée avec son commis, le vieux garçon a toujours gardé ses sentiments secrets. Mais la mort tragique de Pierre change tout... Lorsqu'il apprend avec stupeur que Florence se retrouve à l'asile, il décide de tout faire pour lui redonner le goût de vivre. Avec respect, douceur et tendresse, il perce peu à peu la coquille de la femme de ses rêves, jusqu'à ce que ses efforts lui permettent de redevenir elle-même et de quitter pour de bon ces sinistres lieux. Mais une nouvelle atroce concernant sa fille Marie la frappe alors de plein fouet...

    Ce roman, qui accumule les rebondissements et les situations émotives, est teinté de respect, de bonté et de maturité. Grâce à ses ambiances bien dessinées et à ses personnages plus vrais que nature, la plume de Lise Bergeron fait revivre avec justesse la réalité d'un quartier de la ville de Québec et de ses habitants.

  • Tabou

    Eva Pia

    Ancien reporter de guerre, Julien décide de raccrocher et rentre en France. Il devient alors journaliste pour un magazine people, entretenant une relation mi-figue mi-raisin avec sa petite amie Julie, qui attend davantage d'engagement de sa part. Pourtant, malgré tous ses efforts, ce quadragénaire s'ennuie profondément et porte un mal de vivre permanent. Sa vie, jusque-là banale, prend alors une tout autre tournure le jour où il reçoit une mystérieuse lettre qui ne semble pas lui être adressée. Celle-ci relate la vie d'une jeune fille dans le Chicago des années vingt et son histoire d'amour plutôt inattendue. Les jours suivants, il reçoit la suite de cette autobiographie romancée et se met en tête de trouver l'expéditrice. Au même moment, alors que sa mère décède, il apprend qu'il est un enfant adopté ; et si sa propre histoire se révélait étroitement liée à ces mystérieuses lettres ?

    Découvrez vite ce roman aux multiples rebondissements !

  • LA CONCLUSION ÉCLATANTE D'UNE SÉRIE RYTHMÉE PAR L'ÉMOTION

    Si le rock'n roll a la réputation de semer le bonheur partout où il passe, Laurence commence à penser le contraire sans Béa, sa complice de toujours. Pendant qu'elle s'échine à faire tourner seule leur école de danse de Québec, Béa coule des jours heureux à Paris, même si elle travaille d'arrache-pied pour conserver sa place dans la troupe avec qui elle a signé un contrat de deux ans. Leur amitié, ainsi mise à rude épreuve, résistera-t-elle ? Qu'adviendra-t-il de leurs vies amoureuses respectives ? Les bouleversements sociaux de ce temps d'après-guerre influenceront assurément le quotidien de ces jeunes femmes à la croisée des chemins. Chose certaine : les surprises et la solidarité seront au rendez-vous.

  • Quand Lucie reprend son poste de conseillère entreprise après son congé maternité, elle est loin de se douter que cette année va être mouvementée. Elle réalise que la quarantaine se rapproche vite, trop vite. Elle fait le bilan de la dernière décennie et se pose beaucoup de questions sur sa vie, sur la vie en général.  Entre nostalgie et angoisse du futur, elle chemine dans son quotidien : mésaventures professionnelles, gestion de sa tribu, son mari qui s'éloigne, son collègue qui se rapproche, sa famille et ses secrets et son amie d'enfance fidèle et délurée.
    Un jour, elle commence à recevoir des messages mystérieux qui vont la chambouler et la mener bien plus loin qu'elle ne peut s'imaginer. Entre curiosité, peur, émotions, rires, colère, surprise, sa quête prend des allures comiques sur fond de palpitations. La vie de Lucie va changer radicalement.

  • Aurélie a 31 ans et cette nouvelle décennie est synonyme de changement pour elle. Après une carrière parfaite dans la coiffure, elle a choisi de devenir guide touristique. Tenace et déterminée, elle met toutes les chances de son côté pour obtenir le job de ses rêves. Mais le constat est sans appel : elle n'est pas bilingue, son franglais ne suffit pas. Elle est juste capable de passer une commande dans le fast-food au coin de sa rue. Elle finit par trouver la solution : partir comme fille au pair. Lorsqu'elle parle de ce nouveau projet à son grand-père, son confident le plus fidèle, il devient songeur, rêveur, mélancolique. Au bout de quelques semaines d'hésitation, il finit par lui confier une photo jaunie et une mission des plus secrètes au coeur des Etats-Unis. Elle organise un périple dans ce sens et part le coeur serré, la tête pleine d'aventures et de mots anglais approximatifs.
    Aurélie va vivre de nombreuses péripéties du rire aux larmes sur fond de séduction et de révélations.

empty