• En classe de 3e, Mohammed-Ali est discret et populaire. Pour lui, le collège ça roule. Tranquille. En apparence du moins, car il a une vie secrète. La nuit, il sort de chez lui pour aller taguer. Et surtout, il est amoureux d'Aimée, qui ne pense à rien d'autre qu'au football. Comment faire pour qu'elle le remarque ? Par chance, Mohammed-Ali peut compter sur le soutien de Lina et Margaux. En amour comme au football, il faut un plan de jeu. Il faut avoir du style.Il va inviter Aimée à voir un match au Stade de France.

  • Lorsque Julie plonge dans le sommeil, son monde bascule. L'adolescente se retrouve dans la forêt de l'île japonaise de Hokkaido, reliée physiquement à un petit garçon de sept ans. Abandonné par ses parents, il erre seul, terrifié, et risque de mourir de froid, de soif et de faim. Quel est le lien entre Julie et l'enfant perdu ?

  • 1943. Pour Annemarie Johansen, la vie à Copenhague est un mélange compliqué de vie familiale, d'école, de rationnement alimentaire et d'occupation allemande. Le courage semble une vertu lointaine. Au moment où les Nazis commencent à organiser les déportations des Juifs du Danemark, les Johansen recueillent la meilleure amie d'Annemarie, Ellen Rosen, désormais présentée comme faisant partie de la famille. Ellen et Annemarie doivent réfléchir très vite lorsque les soldats perquisitionnent et demandent en pleine nuit pourquoi Ellen n'est pas blonde comme ses soeurs. À travers les yeux d'Annemarie nous voyons comment la résistance danoise réussit à faire traverser le bras de mer les séparant de la Suède à la quasi-totalité de la communauté juive, qui compte alors près de sept mille personnes.

  • Je n'aime pas les mardis soirs. C'est le jour où je me sens encore plus seule que d'habitude, avec ma mère quelque part à l'autre bout du monde et mon père chez lui, occupé à conter fleurette à sa nouvelle copine. Mais ce mardi-là, ça a été bien pire. J'étais sur le palier quand j'ai entendu la porte claquer. Enfermée dehors ! Je suis en pyjama, il n'y a personne dans l'appartement, je n'ai pas de téléphone. Pas le choix, il va falloir que je sonne chez les voisins. Mais je ne les connais pas, et le peu que j'en sais ne me donne pas du tout envie de faire leur connaissance...

  • Chaque jour est un combat dans les rues bondées de Chennai, en Inde. Et lorsque Viji et sa soeur, Rukku, fuguent pour ne plus subir la violence de leur père, la situation semble sans espoir. Dans un monde impitoyable et dangereux, où nul n'accorde un regard aux parias, elles sont des plus vulnérables. Mais leur rencontre avec deux jeunes sans-abri, sur un pont en ruine, va peut-être tout changer.

  • J'ai rencontré Snowball un jour où je n'avais pas très envie d'aller à l'école. Je traînais le long de la digue d'Industrial Canal. Quand je l'ai pris dans mes bras, il était si léger que j'ai eu l'impression de soulever une boule de coton. « Wiiiff ! Wiiiff ! » a-t-il fait. Ça voulait dire : « Je veux rester avec toi. » La petite langue rose de Snowball me chatouillait les doigts, et j'ai tout de suite compris que plus rien, jamais, ne pourrait nous séparer. Pas même un ouragan de catégorie 5.

  • A vingt-huit ans, Kento habite encore chez sa mère, souffre de rhume des foins et n'est pas très vaillant au lit avec sa petite amie. Il traîne toute la journée dans l'appartement, guère plus actif que son grand-père qui partage leur vie et ne cesse de se plaindre.

    Kento décide d'assister son grand-père dans son désir d'une mort digne et et paisible, mais cette tentative d'euthanasie douce se transforme en une double renaissance. Renaissance de Kento qui, frappé par la déchéance physique de son grand-père, se lance dans une reconstruction complète de son corps, cerveau compris, et voit s'ouvrir à lui de nouveaux horizons. Renaissance aussi de l'aïeul qui, fortifié par la sollicitude de son petit-fils, retrouve le courage de vivre.

    Né en 1985 à Tokyo, Hada Keisuke a tout juste dix-sept ans lorsqu'il reçoit le prix Bungei pour son premier roman, Kokureisu (Eau sombre et glacée) . Diplômé de l'école de commerce de l'université Meiji, il quitte son emploi après un an et se consacre à l'écriture. La Vie du bon côté est son dixième roman.

  • Objectif champions T.3 ; en route vers la victoire ! Nouv.

    Enfile tes crampons et rejoins l'équipe pour ce troisième tome 100 % foot !
    Alors que le match de Coupe de France contre l'Olympique de Marseille permet au SC Mont-Soleil d'accéder aux 32ème de finale, l'équipe, qui se repose sur ses lauriers, se laisse distancer en championnat, jusqu'à frôler le ridicule et à se mettre en danger. Gilles Garnier, le coach, est en colère et le fait savoir, mais ses remontrances sont mal accueillies par certains joueurs. La scission est proche : d'un côté, Lily, Matéo et Thomas plaident pour plus de rigueur et organisent même des entraînements supplémentaires ; de l'autre, Liam, Mehdi et Nine assurent que Mont-Soleil est ainsi et que la discipline, ça commence à bien faire. Jade, qui pourrait éventuellement faire pencher la balance d'un côté ou de l'autre, paraît distante et prétend qu'elle doit " plus travailler au collège "... Pour l'amour du football, parviendront-ils à s'entendre et à mettre de côté leurs différends ?
    Une collaboration avec Gulli, 1ère chaîne jeunesse en termes d'audiences, qui est une vraie caution auprès des parents, notamment grâce à son prix du premier roman jeunesse et au lancement de son label " Lire avec Gulli ".
    Les tomes 1 et 2 sont toujours disponibles dans toutes les librairies :
    Un match épique et
    Un pour tous, tous pour un !Retrouve aussi dans la même collection : les tomes 1 et 2 de " Graines de danseurs ".

  • Lili ne peut pas aller en colo avec ses frères. Elle passera ses vacances à Saint Denis chez tata Denise, l'oncle Jo, et ses sept cousins. C'est une grande famille qui fait beaucoup de bruit. Mais l'oncle Jo est silencieux et il passe ses journées à regarder par la fenêtre un terrain vague. « Ma pauvre Denise », disent les voisines. « Dieu nous protège », répond tata Denise. Un jour, l'oncle Jo disparaît. Lili attend son retour et voit sur le terrain vague une porte qui avance toute seule.

  • Enfile tes crampons et rejoins l'équipe pour ce deuxième tome 100 % foot !
    Pour la jeune équipe du SC Mont-Soleil, rien ne va plus ! À la veille des premiers matchs de Coupe de France, la fine équipe, accompagnée de son coach Gilles Garnier, part camper dans les collines environnantes pour retrouver une cohésion qui semble avoir disparu. Loin du collège des Acacias, les joueurs apprennent à mieux se connaître. Mais alors qu'ils frôlent le gros accident dans un torrent tumultueux, nos héros se rendent compte qu'ensemble, ils sont plus forts et plus soudés que jamais. Leur objectif : remporter la fameuse coupe nationale. Parviendront-ils au bout de cette grande aventure ?

  • Enfile tes crampons et rejoins l'équipe pour ce premier tome 100 % foot !
    Jade, son frère Thomas, Lily, Medhi et Matéo sont tous des passionnés de foot !
    Jade et Thomas viennent d'arriver en ville et entrent en 6e au collège des Acacias : à la récré, des matchs de foot sont organisés et très vite, ils font la connaissance du reste de la bande. Motivés par Jade, ils décident tous ensemble de remonter une équipe dans le club de leur ville. Leur objectif ? Remporter le championnat local, ce que l'équipe n'a jamais réussi à faire contrairement aux villes voisines.
    Mais nos héros vont vite se rendre compte que rivaliser avec d'aussi puissants voisins en championnat réclame plus que de la bonne volonté et du talent : les premiers matchs de championnat sont marqués par une accumulation de malchances et les résultats ne sont pas tout de suite au rendez-vous. En coupe de France, en revanche, tout semble sourire à la modeste formation et c'est toute une commune qui va se prendre à rêver...
    Une collection de romans "Lire avec Gulli" qui promeut la mixité, la diversité, l'amitié et l'entraide.

  • Le deuxième tome d'une série de danse pas comme les autres !
    Depuis les dernières vacances, Lou passe son temps à regarder des vidéos de son idole, BetterDanse. Et son jumeau, Max, n'en peut plus ! Il ne comprend pas pourquoi sa soeur aime autant les tutos de la YouTubeuse. Lorsque BetterDanse propose un concours de danse avec, à la clé, une visite de ses studios, la querelle entre Lou et Max s'intensifie. La rouquine rêve de participer ! Si Antoine, Victoire et Effia acceptent tout de suite de l'aider, son frère, lui, se montre plus réticent. Lou réussira-t-elle à convaincre Max de l'accompagner dans cette grande aventure ?

  • Le premier tome d'une série de danse pas comme les autres !
    Victoire, Effia, Antoine, Lou et Max ont une seule passion : la danse ! Même si certains préfèrent la danse classique, d'autres le hip hop, l'improvisation ou la danse contemporaine, dès que l'école est terminée, les voilà qui foncent dans leur club de danse pour prendre des cours et s'entraîner.
    Alors que Lou montre à Max, son frère jumeau, de nouveaux mouvements de danse dans la cour de récré, elle percute Antoine et refuse de s'excuser. À la place, elle lui propose une battle : classique contre street dance. Le résultat est incroyable et donne une belle idée à Amélia, la surveillante et prof de danse : réunir les danseurs afin de mettre au point une chorégraphie originale pour le spectacle de Noël et montrer aux enfants qu'ils partagent beaucoup plus qu'ils ne le pensent.

  • Le coeur contenté ; 50 histoires de bonté Nouv.

    La bonté existe et est essentielle en notre monde. Elle a le pouvoir de guérir, de stimuler, de réjouir, d'ouvrir à plus grand que soi. En ces temps où les mauvaises nouvelles font la manchette, nous avons grand besoin de la voir à l'oeuvre, sans quoi nou

  • Les crises sont un temps d'épreuve mais, en rebrassant les cartes de nos vies, elles offrent aussi l'occasion d'un renouveau. La pandémie de COVID-19 nous a frappés de plein fouet aux plans personnel et collectif. Elle aura ainsi été un vaste laboratoire qui nous montre d'autres possibles.

    Nous avons renoué avec notre vulnérabilité, avec notre finitude, avec notre besoin les uns des autres et avec notre soif de sens ; nous avons été confrontés aux inégalités sociales et à la fragilité de groupes importants de notre population. Au plan spirituel, nous avons redécouvert le prix de la prière, des rassemblements, des sacrements, et les liens intimes qui unissent ces différentes réalités.

    Tirerons-nous de ce vécu des leçons durables pour notre mode de vie, nos relations, notre société, notre économie mondialisée ? L'auteur s'attarde aussi aux défis que crée ou révèle la pandémie pour l'Église, fragilisée comme institution, et pour les communautés chrétiennes, appelées à se renouveler dans un contexte de changements sociaux accélérés.

    Nous avons quelque chose à recevoir de cette tranche de vie. Seule la certitude d'être faits pour aimer et pour être aimés donne son sens profond à l'aventure humaine.

    Évêque auxiliaire pour l'archidiocèse de Québec, Marc Pelchat est aussi un ancien professeur et doyen de la Faculté de théologie et de sciences religieuses de l'Université Laval.

  • L'un boit, l'autre sniffe, le troisime fornique corps perdu. Les autres ne sont pas en reste. Tous sont addicts et se trouvent embarqus dans une thrapie de groupe d'un nouveau genre. Ils y trouveront ce qui n'tait pas prvu : la polyaddiction. a secoue. Mais pas seulement : car ces ennemis de la vie ordinaire vont aussi dcouvrir dans le groupe l'entraide, l'amiti, et l'amour, le bel amour.Comdie hilarante, porte par une criture brillante et rythme, ce roman s'empare d'un sujet de socit contemporain, l'addiction, pour mieux le dtourner : un conte moderne aussi rjouissant qu'immoral.Abstinents s'abstenir.

  • Les Pozzis aiment jouer de la flûte, construire des ponts, danser et changer la couleur de leur robe à volonté.
    À les voir si paisibles et joyeux, comment imaginer qu'une terrible menace pèse sur eux ? Car à la frontière de ce pays merveilleux, il y a le Lailleurs. Une forêt grise et froide pleine de cris et de violence, où les Bronght et les Nour se font la guerre depuis toujours.Séparés par une muraille infranchissable, les habitants du Lailleurs et les Pozzis ignorent tout l'un de L'autre. Mais lorsque Adèle est emportée par la Spirale de l'autre côté de la frontière, les Pozzis n'hésitent pas. Ils lancent une expédition pour aller la chercher dans le Lailleurs, ce pays de malheur dont on ne revient pas...
    Brigitte Smadja a imaginé le monde des Pozzis après une balade en Corse, dans un petit coin de paradis parsemé de lacs et de prairies. Il lui a fallu cinq ans et dix épisodes pour raconter l'épopée du peuple pozzi, qu'elle considère comme l'une de ses plus belles aventures littéraires.

  • Dans cette bande, on compte Cannelle, une petite gitane au regard perçant qu'il vaut mieux ne pas embêter, Chiffon, l'olibrius le plus débraillé du monde à croire qu'il passe chaque matin par la case « ouragan » , Clochette, la plus jeune du lot mais aussi la plus maligne, le gourmand Bouillu, un dodu qui ne sortait jamais sans quelques croissants dans ses poches, et enfin, Bougie, un garçon de dix ans qui devait son nom à :
    1° ses cheveux blonds comme les blés,
    2° l'ampoule qui s'allumait au-dessus de sa tête dès qu'il avait une bonne idée, c'est-à-dire toutes les dix minutes.
    À eux tous, ils vont devoir se creuser les méninges pour échapper à l'affreux Rondlard et au vilain Dents Jaunes !

  • Ils ont souvent tout perdu, famille, travail, maison, raisons de vivre, ceux qui arpentent le hall de la gare de Lyon sans espérer partir nulle part. Ils ont tout perdu et ils n'attendent plus rien. Parmi eux, il y a la vieille, élégante dans sa misère, cheveux coiffés, habits bleus. Ses copains de galère, Max, Henri, Élie, Céline. Ses combines et ses confidences avec Yvonne, la dame pipi. Ses trouvailles quotidiennes dans les poubelles garnies par les gavs, les nantis, les inconscients. Sa boîte à sucre, boîte aux secrets, aux souvenirs de la vie d'avant. Une routine comme une autre. Jusqu'au jour où la vieille aperçoit une toute jeune fille sur un banc. Elle est différente. Fragile. Elle semble regarder quelque chose intensément, à l'intérieur d'elle-même. Puis elle se lève. Et la vieille reconnaît son pas. Un pas perdu.

  • Un roman pétillant et touchant, mené par une héroine irrésistible, qui se penche sur la famille et les détours improbables que peut prendre la vie.
    Après avoir fait preuve d'un comportement pour le moins étrange, Howard Young, éminent professeur d'histoire, vient d'être diagnostiqué comme souffrant de la maladie d'Alzheimer.
    Quand sa femme demande l'aide de leur fille Ruth, celle-ci s'installe dans la maison parentale pour une année. À trente ans, en proie à ses propres doutes et confrontée à une vie qui ne ressemble pas à ce qu'elle avait imaginé, Ruth se retrouve plongée dans le joyeux chaos qui règne au sein de la famille : entre les rares moments de lucidité de son père et le
    comportement erratique de sa mère, la situation s'annonce plus compliquée que prévu.
    Un premier roman aussi frais qu'original, parsemé d'anecdotes loufoques, d'humour et d'humanité.

  • Janesville

    Amy Goldstein

    Le 23 décembre 2008, en pleine crise économique, la dernière voiture General Motors produite à l'usine de Janesville sort de la chaîne de montage, avant que celle-ci ne ferme ses portes pour toujours. Lorsque le géant américain de l'industrie automobile annonce la fermeture, les habitants ne veulent pas y croire. Janesville a toujours su se remettre des aléas économiques de l'histoire. C'est avec empathie et émotion qu'Amy Goldstein dresse alors le portrait quotidien des habitants de la ville : employés licenciés ou retraités, travailleurs sociaux, entrepreneurs locaux, médecins, figures syndicalistes, politiques et religieuses. Au-delà du choc des milliers d'emplois qui disparaissent, Amy Goldstein donne un récit attentif de la ville et ses habitants, et démontre la force de toute une communauté, déterminée à trouver les ressources pour se réinventer.
    Janesville. Une histoire américaine est une histoire humaine : celle d'une ville industrielle des Etats-Unis qui tente de se relever après la fermeture de sa plus grande usine.

  • Rien ne va plus au poulailler ! Le fermier s'est cassé la jambe et les volailles doivent se débrouiller toutes seules. Alors que la poule grise est morte de peur et démoralise tout le monde, la poule rousse essaie de remonter le moral des troupes.
    Il y a de la chicane dans la cabane !

  • « L'hiver des hommes vient. Crois-moi il va durer longtemps ; sur toute sa longueur, il fera des victimes. »
    Un monde plongé dans le noir à la suite d'une éruption solaire violente, une civilisation qui s'effondre du jour au lendemain. Une humanité confrontée à ses faiblesses, sa noirceur. Des personnages contraints de faire face à une catastrophe sans précédent - et tout à fait plausible d'un point de vue scientifique.
    Le Maître de la lumière nous parle de Thana, femme abusée par son mari, Aryan, le pilote dont le courage est à la mesure de ses propres tourments, Jorge, capitaine d'un équipage plus que fidèle, uni par un terrible passé ; mais aussi de Paola, la brillante scientifique qui suit avec effroi l'évolution orageuse de notre plus proche étoile.
    À travers le destin de ces différents protagonistes, plongez dans une dystopie qui nous livre les angoisses, les peurs et l'espoir d'une société pour qui la survie devient l'unique obsession. Poussés par le sort, ils se révéleront pour le meilleur comme pour le pire...
    De victime à héros, de héros à anti-héros, ce black-out va les lier à tout jamais.
    Et vous, que feriez-vous dans un monde privé d'électricité pendant plusieurs années ?

  • Lorsqu'une camarade avale de travers un raisin, Hugo n'hésite pas à mettre en application les gestes que sa tante ambulancière lui a appris pour venir en aide à quelqu'un qui s'étouffe. Grâce à son intervention rapide, il réussit à lui sauver la vie. Mais Hugo ne s'attendait pas à ce que cette action, qu'il juge banale, lui mérite autant d'éloges. Les choses se compliquent pour lui quand la directrice de l'école lui demande de motiver un groupe d'élèves de sixième année à s'inscrire au cours de secourisme...

empty