• Dans la Vérone de la Renaissance, deux illustres familles - les Montagues et les Capulets - s'affrontent et couvrent la ville de sang. Un soir, lors d'un bal, les héritiers de ces clans ennemis, Roméo et Juliette, se voient et tombent instantanément amoureux l'un de l'autre.
    Mais comment s'aimer quand on est né pour se détester? Que faire afin d'échapper au poids des lois familiales ? Pour les deux amants, la fuite paraît la seule issue possible... Hélas, Roméo et Juliette apprendront à leurs dépens que leur innocente jeunesse est impuissante face à un destin qui les dépasse et que l'amour, comme la haine, peut conduire à la mort.
    Avec Roméo et Juliette, Shakespeare explore l'intensité des passions et met en scène le sacrifice d'un amour interdit.

  • À la cour du roi Henri II, la princesse de Clèves, jeune mariée, craint d'aimer le duc de Nemours, dont elle est aimée. Cruellement déchirée entre son désir et son devoir, elle avoue ses sentiments à son époux, qu'elle met au désespoir. Le prince meurt bientôt, rongé par le chagrin. Mme de Clèves lui reste fidèle et s'interdit de jamais céder à sa passion pour le duc.
    Peinture d'une âme tourmentée érigée en symbole de vertu, le roman de Mme de Lafayette demeure l'un des chefs-d'oeuvre de la littérature amoureuse.

    + Étude de l'oeuvre
    o explications de texte
    o points de grammaire
    o La Princesse de Clèves au cinéma
    + Parcours : « Individu, morale et société »
    o amour et morale au XVIIe siècle : la critique de la passion amoureuse
    o « J'ai un amant ! » : amour, sexualité et morale dans la littérature, du XVIIIe au XXIe siècle
    + Cahier photos
    + Sujets de bac.

  • Le Misanthrope est une comédie sombre de 1666, dont l'intrigue paraît simple : un homme essaie d'obtenir un rendez-vous en tête à tête avec la femme qu'il aime - et n'y parvient pas. Cet homme excessif, Alceste, défend la sincérité absolue. Mais la jeune femme, Célimène, qui reçoit bien des hommes dans son salon, aime plaire... Qui a tort et qui a raison, des inadaptés sincères ou des hypocrites trop bien adaptés ? Entre le rire et les larmes, Molière se garde bien de nous donner une réponse.

  • Une famille est déchirée; sous le masque d'une religion austère, un intrus s'est installé, a conquis Orgon, le maître de maison, et sème le désordre : il courtise en secret la femme de son hôte, convoite sa fille et ses biens. Et Orgon n'y voit que du feu... sacré !
    En 1664, Molière montre, dans le Tartuffe, les dangers de l'imposture et de l'aveuglement. Deux fois interdite à l'époque, sa pièce est plus que jamais d'actualité. Et si le rire restait le meilleur moyen de combattre le fanatisme ?

  • Édition illustrée et enrichie (Illustrations de Gustave Doré, introduction, notes, chronologie et bibliographie)« Il était une fois un roi et une reine... », « il était une fois une petite fille de village... » Il suffit de cette clé magique pour que s'ouvre à nous le monde où paraissent tour à tour la belle au bois dormant, le petit chaperon rouge, la barbe bleue ou Cendrillon. Perrault puise dans le folklore ancien pour nous conter dans des récits courts et alertes des histoires qui nous éloignent délicieusement du monde, avant que la morale finale nous y reconduise. Des contes de fées ? Sans doute. Mais, autant que le merveilleux, ce qui nous enchante, c'est le naturel et la savante simplicité d'un art d'écrire qui, à chaque page, séduit notre imagination.
    D'abord parus séparément en 1694 et 1697, ce n'est qu'à la fin du XVIIIe siècle que les contes en vers et en prose seront réunis en un même volume, signe que l'engouement qu'ils avaient suscité du vivant de Perrault ne se démentait pas, en dépit du jugement sévère des gens de lettres, à l'époque des Lumières, pour ces puériles bagatelles. Mais le public le plus large demeurait fidèle à ces contes - et ce public, c'est aujourd'hui nous dont l'esprit d'enfance ne s'est pas perdu.
    Édition de Catherine Magnien.

  • Arnolphe envisage d'épouser sa pupille, Agnès, qu'il a fait élever dans un couvent. Il compte sur l'innocence et la soumission de la jeine fille pour se préserver du cocuage. Mais Horace et Agnès se rencontrent à son insu...

  • En 1677, Phèdre, la dernière grande tragédie de Racine, met en scène la mythique descente aux enfers d'une incomprise. Vouée au malheur par son hérédité, Phèdre aime sans espoir son beau-fils Hippolyte. Lorsque son mari, Thésée, revient, il envoie injustement son fils à la mort.
    On assiste alors à l'empoisonnement d'une femme à la fois innocente et coupable. Ironie tragique qui démontre à quel point l'amour peut se vivre comme une malédiction.

  • Harpagon, riche vieillard, fait subir à toute sa maisonnée sa passion aveugle et tyrannique pour l'argent. Son avarice fait obstacle aux projets amoureux de ses enfants, le pousse à soupçonner ses proches et donne envie à ses serviteurs de le tromper. Quand il apprend que son fils est son rival auprès de la belle Mariane et qu'une cassette pleine d'or lui a été dérobée, sa fureur est à son comble et frappe de stupeur tout son entourage...
    Un comédie grinçante aux accents de tragédie.
    Notions littéraires : la comédie, les formes de comique, l'aparté, Molière moraliste ?, le quiproquoHistoire des arts : Molière au théâtre du Palais-Royal, gravure de Gustave DoréRepères élèves : frise historique et culturelle du XVIIe siècle, lexique, notes de vocabulaire, méthode
    Oeuvre du rabat : Parabole du riche, également connu sous le titre du Changeur, de Rembrandt, 1627

  • Une des dernières comédies de Molière, qui révèle les ressorts du théâtre comique, en mettant en scène Scapin, un valet rusé et peu scrupuleux.
    Notions littéraires : la scène d'exposition, le comique bourgeois, les quatre types de comique, la farce, création et imitationHistoire des arts : la représentation théâtrale, la mise en abyme Repères élèves : frise historique et culturelle du XVIIe siècle, lexique, notes de vocabulaire, méthode
    OEuvre du rabat : Daumier

  • Comment devient-on un tyran sanguinaire ? C'est l'intrigue de Britannicus, où Racine montre, en 1669, la prise de pouvoir de Néron. Ce « monstre naissant », sous le joug d'Agrippine, mère possessive, et d'un mauvais conseiller, le traître Narcisse, va laver l'affront d'un amour sans retour dans le chantage, l'enlèvement et le meurtre. En quelques minutes, Racine nous fait assister au spectacle de l'avènement, à Rome, de la barbarie.

  • Andromaque

    Jean Racine

    La célèbre tragédie de Racine dans une édition annotée et commentée. Un « petit classique numérique » pour les 4e.
     L'oeuvre
    o Oreste aime Hermione, qui aime Pyrrhus, qui aime Andromaque. Celle-ci restera-t-elle fidèle à la mémoire de son mari, le troyen Hector, père d'Astyanax ?
    o Une tragédie qui mêle tous les thèmes du théâtre racinien : fatalité, amours contrariées, passion et folie. En lien avec le thème « Dire l'amour » du nouveau programme de français en 4e.
    Dans une édition très annotée, spécialement adaptée aux collégiens.Les compléments pédagogiques
    Par Hélène Ricard.
    o Soigneusement annoté, le récit est associé à un dossier illustré, qui comprend :
    - un guide de lecture, intitulé « Une tragédie classique ", avec des repères, un parcours de l'oeuvre et un groupement de documents sur le thème de la passion amoureuse,
    - une enquête d'histoire des arts sur les représentations d'Andromaque dans l'art et la littérature.
    o Et, sur www.classiquesetcie.com, un guide pédagogique et des fiches photocopiables pour l'enseignant.

  • Corneille, en 1637, offre au théâtre un de ses plus grands chefs-d'oeuvre. Dès les premières représentations, le public frissonne devant les amours de Rodrigue et Chimène, à la cour de Castille. Alors qu'ils espèrent se marier, leurs pères se querellent et Rodrigue, malgré sa passion, tue le père de Chimène pour venger l'honneur du sien. Leur amour triomphera-t-il de leur sens du devoir et de leur rang ?
    Notions littéraires : la tragédie, la tragi-comédie et la comédie, la vraisemblance, la règle des unités, la structure théâtrale, la bienséance Histoire des arts : la division en actes et la représentation, les stances, la salle de spectacle et le public du XVIIe siècle, le décor simultané Repères élèves : frise historique et culturelle du XVIIe siècle, lexique du théâtre, notes de vocabulaire, méthode
    Oeuvre du rabat : Portrait d'un gentilhomme à la main sur la poitrine, peinture de Domenikos Theotokepoulos dit Le Gréco, 1577.
     
     

  • Riche bourgeois, M. Jourdain ne rêve que d'une chose : devenir gentilhomme. Et quels ne sont pas ses efforts pour y parvenir ! Cours de danse, de chant, d'armes et de philosophie : tout est bon pour acquérir les manières d'un noble. Hélas ! l'élève multiplie les maladresses et les balourdises. L'extravagance de M. Jourdain atteint son comble quand il refuse la main de sa fille à l'homme qu'elle aime, sous prétexte que celui-ci n'appartient pas à la haute société. Cette fois, c'en est trop, son entourage est bien décidé à lui faire recouvrer la raison...

    + Étude de l'oeuvre :
    o questionnaires de lecture
    o vocabulaire d'analyse du théâtre
    o les ressorts du comique
    o les mises en scène du Bourgeois gentilhomme
    />
    + Groupements de textes :
    o les « gens de qualité » et le culte du paraître
    o Molière et ses influences

    + Histoire des arts :
    o les vanités à travers les âges
    o un livre, un film : Ridicule de Patrice Leconte.

  • L'OEUVRE INTÉGRALE ANNOTÉE :
    Pour punir son vaurien de mari, Martine le fait passer pour un grand médecin. Jusqu'ici, la vengeance est douce. Mais elle ajoute une précision : il n'exerce que s'il est menacé de coups de bâton. Sganarelle devient donc médecin malgré lui, forcé de guérir Lucinde, que son père destine à un homme riche. Celle-ci souffre d'un mal étrange : elle a perdu l'usage de la parole.
    DOSSIER THÉMATIQUE :
    L'AUTORITÉ PAR GAËLLE MAZE
    o Biographie de l'auteur, histoire de l'oeuvre
    o Imposer son autorité
    o Résister à l'autoritarisme
    o L'autorité du médecin, une illusion ?
    PROLONGEMENTS INTERDISCIPLINAIRES :
    o Histoire des arts
    o Enseignement moral et civique
    o Histoire de la langue (latin)
    Vocabulaire, exercices écrits et oraux, groupements de textes et lecture d'images autour de l'oeuvre
    LE + POUR L'ORAL :
    Des extraits de l'oeuvre lus par des comédiens et accessibles grâce à des flashcodes.

  • Deux soeurs, Armande, l'aînée, qui est une précieuse, et la cadette plus simple, Henriette, se disputent le même homme, Clitandre. Henriette est soutenue par son oncle Ariste et son père Chrysale, Armande par sa mère Philaminte et sa tante Bélise.

  • La collection Le Petit classique vous offre la possibilité de découvrir ou redécouvrir Le Malade imaginaire de Molière, accompagné d'une biographie de l'auteur, d'une présentation de l'oeuvre et d'une analyse littéraire, rédigées par un spécialiste universitaire.
    Notre travail éditorial vous offre un grand confort de lecture, spécialement développé pour la lecture numérique.
    Cet eBook contient :
    - Une table des matières dynamique
    - La biographie de Molière
    - La présentation de l'oeuvre
    - Le roman complet
    - L'analyse littéraire

  • Dans L'Illusion comique, en 1636, Corneille met en scène Pridamant, un père à la recherche de son fils, Clindor. Il assiste, grâce au magicien Alcandre, à la représentation des aventures mouvementées de cet enfant prodigue...À chaque acte, on change de registre. Péripéties sentimentales, rebondissements comiques, fin tragique ?Non, tout cela n'était que du théâtre !Alors, vive le jeu et que le spectacle continue...

  • Bérénice

    Jean Racine

    De quoi la tragédie de Bérénice est-elle donc faite ? La préface de Racine a des mots trop décisifs pour n'être pas suspecte : « Toute l'invention consiste à faire quelque chose de rien. » De ce rien - un simple événement rapporté par l'historien latin Suétone -, Racine a prétendu tirer la plus émouvante, car la plus épurée, des pièces de son temps.

  • Dans Le Médecin volant et L'Amour médecin, deux pères arrangent le mariage de leurs filles, en dépit des sentiments de celles-ci. Alors, quand on ne peut désobéir, il faut ruser !
    Pour empêcher ces unions, Lucile et Lucinde font semblant de tomber malades. À leur chevet défile une galerie de personnages comiques : valets malicieux, médecins bouffons, pères crédules...
    Tous les aideront, parfois malgré eux, à faire triompher l'amour.

    Ces deux courtes comédies-ballets foisonnent de rebondissements extravagants. Mais, si elle se dissimule derrière le rire, la critique de la médecine du Grand Siècle et des abus de pouvoir n'en est pas moins cinglante.

  • 1676. Cécile ne cesse de critiquer les nobles. Mais le jour où elle est convoquée, avec son amie Pauline, à la cour du roi Louis XIV pour y être demoiselle de la reine, tout change. Ensemble, elles sont aux premières loges pour observer les intrigues et manoeuvres de la cour. Gare aux tourbillons des complots qui pourraient les entraîner bien malgré elles !

  • Le jeune baron de Sigognac mène une existence solitaire dans son château délabré, au fin fond de la Gascogne... Un soir, une troupe de théâtre ambulant frappe à sa porte. Sigognac leur offre l'hospitalité, et le lendemain, séduit par la vivacité des comédiens et attiré par la délicate Isabelle, il part avec eux, direction Paris.

  • Gorgibus entend bien marier sa fille Magdelon et sa nièce Cathos. Mais aucun prétendant ne trouve grâce aux yeux de ces deux précieuses, qui rêvent d'aventures galantes et romanesques. Leurs soupirants éconduits, La Grange et Du Croisy, décident alors de leur jouer un tour pour leur donner une bonne leçon
    En mettant en scène les extravagances des deux jeunes filles, Molière compose une comédie savoureuse tout en dénonçant les ridicules excès de la préciosité et des faux-semblants.
    L'ÉDITION découvrir, comprendre, explorer
    Parcours de lecture
    Le comique de Molière
    Groupements de textes
    Genres et formes de la littérature galante
    L'échange des rôles au théâtre
    Culture artistique
    Cahier photos : portraits de lectrices ; les mises en scène de la pièce
    Un livre, un film : Ridicule de Patrice Leconte (1996) NOUVEAU !
    Education aux médias (EMI) NOUVEAU !

  • Edition enrichie (Préface, Notes, Dossier, Chronologie, Bibliographie)
    En Écosse, en 1745, James Durie, le flamboyant  et amoral Maître de Ballantrae, s'engage aux côtés  des jacobites contre le roi George II. Après la défaite  de Culloden, présumé mort par sa famille, il est contraint de fuir à l'étranger. Sa route va croiser celle de pirates et le conduire des Indes orientales aux sombres forêts d'Amérique du Nord. Pendant ce temps, Henry,  son cadet effacé et mal-aimé, prend la tête du domaine de Durrisdeer. S'estimant spolié de ses biens, dévoré par la haine et la rancoeur, le Maître s'engage alors  dans un combat acharné contre son frère...  On retrouve des influences de  L'Île au trésor  et de  L'Étrange Cas du Dr Jeckyll  et de Mr Hyde  dans  ce grand roman d'aventures paru en 1889. À travers  le portrait du Maître de Ballantrae, héros aussi diabolique que fascinant, Stevenson analyse les forces en mouvement dans la lutte entre le Bien et le Mal  et livre un chef-d'oeuvre sombre et inoubliable.Traduction, présentation et notes  de Jean-Pierre Naugrette.

  • A Paris, en 1689, une fille qui choisit la liberté, ça ne se voit pas tous les jours. Fuir le couvent, les sombres intrigues de la cour du roi Louis XIV et devenir femme du peuple, cela ne se fait pas. Et pourquoi pas ? Pour Olympe, ce n'est que le début de l'aventure.

empty