• Pour fuir son abruti de beau-père, Éole, onze ans, décide de passer le plus de temps possible hors de chez lui, avec son grand-père. À ses côtés, il découvre tout une bande de vieux surprenants et rebelles, qui l'incitent à assumer son désir le plus secret: celui d'en finir avec le Groc (Le Groc: le gros con).
    Ne plus jamais se laisser faire,Se débrouiller pour être libre,Prendre son destin en main,Voilà le grand défi d'Éole.
    Un roman avec une galerie de personnages explosifs et qui nous parle de liberté comme un besoin vital, à tous les âges.

  • Léa entre dans un lycée où elle ne connaît personne. Timide, elle noue des liens avec un garçon de sa classe grâce à qui elle espère être acceptée.
    Lors du premier cours d'histoire, elle découvre Mr. Fauchon qui manque d'autorité et dont les élèves se moquent jusque sur les réseaux sociaux. Léa adore pourtant cette matière, mais défendre un prof contre tout le monde, c'est impossible. Jusqu'où est-elle prête à suivre ses « amis » ?
    Un roman qui parle :

    de l'importance d'être intégré à un groupe pour les ados
    des ravages de l'effet de groupe
    du harcèlement d'un prof, du point de vue des suiveurs
    La Meute est inspiré d'une histoire vraie vécue en classe de Seconde :
    « L'idée de ce roman m'est venue d'un souvenir angoissant de Seconde. Un de nos profs, peu autoritaire, était malmené par certains élèves provocateurs. Nous y assistions sans réagir, personne n'osait s'opposer à ces leaders. En en parlant autour de moi, je me suis rendue compte que de nombreuses personnes avaient vécu cette situation et que ce type de harcèlement méritait d'être abordé dans un récit destiné aux ados. » Adèle Tariel, autrice

  • Depuis toujours, Milane a un rêve : elle veut devenir chevalière ! Pour ça, elle a déjà l'épée que son père avait fabriquée, croyant dur comme fer qu'il aurait un fils. Mais pour le reste, c'est compliqué... Elle est petite, potelée, pas très sûre d'elle et ne semble pas réunir toutes les qualités pour intégrer l'école de chevalerie, réservée surtout aux garçons ! Heureusement, Milane est terriblement obstinée : ce n'est pas pour rien qu'on l'appelle Tête-de-Mule ! De la maison à l'école, obstacle après obstacle, celle qu'on ne remarquait pas va bousculer les traditions.

  • Moi, c'est Carl, j'ai 11 ans. Dans la vie, y a ceux qui marchent et ceux qui courent. Moi, je roule : grâce à Bernard, mon fauteuil de warrior !
    Un jour, ma mère décide qu'on doit déménager pour aller vivre à Paris. C'est la GROSSE PANIQUE !
    La ville, ça me paraît trop trop hostile... Heureusement, dans notre nouvel immeuble, il y a Miel et Orel.
    Eux aussi, ils roulent : en rollers et en skate. En deux minutes, on devient potes. Et à nous trois, malgré les parents qui nous collent un peu trop et les galères du collège, on devient vite... LES ROIS DE LA STREET !

  • Émilien déteste les mioches qui pleurnichent. Il s'est juré de ne jamais devenir père. Un père, d'ailleurs, il ne sait pas ce que c'est. À quatorze ans, il vit seul avec sa mère depuis toujours. Alors, pourquoi jouer les baby-sitters ? Par appât du gain, bien sûr. À 15 euros de l'heure, il pourra bientôt se payer le PC de ses rêves... Mais voilà, à force de mentir en se faisant passer pour un as du baby-sitting et de potasser « Comprendre et aimer son enfant », Émilien se prend au jeu. Et il s'intéresse si bien au petit Anthony, six mois, le bébé qui ne sourit jamais, qu'il finit par s'y attacher. Hélas, c'est au moment où il prend vraiment goût à la garde d'enfants que sa mère l'empêche de continuer. Études obligent. Émilien trouve un compromis : donner des cours de français à une dyslexique. Lui qui cherchait à parfaire sa connaissance du coeur humain, il va être servi...

  • Dimitri et Tesse partent à l'improviste en vacances avec leur mère. Elle a décidé de retourner se changer les idées dans la maison d'un grand-oncle décédé. A peine arrivés, Dimitri et Tesse se retrouvent face à plein de portes fermées, un trousseau de 36 clés et autant de mystères à résoudre. Tandis que leur mère se plonge dans des rangements et des nettoyages insensés, et se mure dans un silence bougon, ensemble, ils décident d'ouvrir leurs premières serrures pour découvrir le secret de ce manoir démesuré. Qui était vraiment ce grand-oncle mystérieux, mais surtout, que fabriquait-il dans sa grande maison ? De porte en porte, les enfants, bientôt rejoints par Daphné, une petite voisine, vont ouvrir les différentes pièces les unes après les autres et assembler les indices afin de reconstruire le puzzle. Grâce à leur perspicacité, la maison dévoile peu à peu son mystère si longtemps caché...

    Des dialogues drôles, aux petits oignons, du rythme et des personnages attachants : Dimitri est un peu lent et s'associe parfaitement à sa soeur plus directive...
    Le mystère d'une vieille maison, très bien mis en scène, grâce à l'idée des 36 clés : on se pose plein de questions au début, et on avance au gré des découvertes des enfants qui découvrent ce que cachent les pièces fermées.




    La révélation centrée sur la réalité plutôt que la magie : de clés en objets étranges en passant par des potions et des machine bizarres, l'auteure réussit à nouer tous ces ingrédients farfelus autour d'éléments plus dramatiques : la grande révélation sur le fait que l'oncle mentait à ses patients propos du sérum qu'il leur offrait pour guérir leur tristesse. Une morale toute en finesse et en profondeur, qui dit qu'il n'y a pas de remède miracle, juste la nécessité pour guérir de grands chagrins, d'amitié, de tendresse et de temps.


     

  • Nino et Nélida font les courses au supermarché, et très vite, les caddies se transforment en chevaux de course et la corvée devient une chevauchée fantastique !

  • « Quelqu'un a vu le match de foot d'hier soir ? » Alors que c'est l'anniversaire de la maman de Nélida et Nino, quoi de mieux que de revivre tous ensemble un vrai match sur la table du salon  ? Toute la famille est au spectacle !

  • Dans le verger, non loin de la maison, Nino et Nélida sont bien décidés à aller cueillir quelques pommes. Mais soudain, des ennemis approchent au loin : des pirates (mais non ! de simples vaches), prêts à en découdre avec nos deux jeunes flibustiers.

  • Tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes pour Carl, Miel et Orel :- La planque ressemble maintenant à un vrai skatepark : modules de rêve, giga rampe et tags magnifiques sur les murs. Ils s'éclatent dans des tricks d'enfer !- Leurs parents ne s'aperçoivent de rien : Pauline et le père de Miel apprennent à mieux se connaître et Lilith est en pleine idylle avec monsieur Ibrahim.- Oumtiti a la belle vie, avec ses potes moutons amenés par le père Morel : vive l'éco pâturage en pleine ville !Certes, au collège tout n'est pas rose, car Clarisse et sa bande qui s'occupent du journal du collège se la jouent grands-reporters et mènent la vie dure à nos trois héros.Mais tout dérape vraiment quand Tête de poire, furieux, découvre qu'ils squattent son entrepôt abandonné.En plus :Il veut le vendre à un promoteur immobilier véreux... l'angoisse totale !Tout va peut-être s'arranger quand Émilie, la voisine du deuxième, invite Carl, Miel et Orel au concert d'un rappeur célèbre. Les jeunes découvrent qu'il est né dans leur quartier, alors, dans leurs esprits de petits génies, naît une méga bonne idée !

  • Joséphine participe, avec sa copine Henriette, à un stage de cheval et fait la connaissance de Limace, un canasson lent et gourmand. Lors de leur première balade, Saphir, le cheval d'Henriette, devient soudain incontrôlable... Mais la folie qui s'est emparée de Saphir lui semble étrange. Seule Superfille, pourra l'arrêter !
    La lecture aidée : le coup de pouce pour les apprentis lecteurs, mis au point avec un orthophoniste !
    Pour mieux entrer dans la lecture :

    les syllabes sont de couleurs différentes, comme dans les méthodes de lecture
    le texte est composé avec une typographie "EasyReading" à haute lisibilité
    les lettres muettes sont atténuées

  • Sur la petite île de Bonaventure, le héros de ce roman vit avec sa bande de copains une enfance libre et sauvage. Au programme, chaque jour : courses folles, bricolages ingénieux et exploration de criques secrètes. Jusqu'au jour où l'annonce de la construction d'un pont vient menacer ce paradis. Bientôt, un projet de station balnéaire se profile, et les enfants sont même menacés d'être envoyés en pension pour refaire leur éducation, jugée trop fantaisiste. Pas question pour les Bonaventuriens de laisser faire : adultes et enfants organisent la résistance. Une résistance à la façon de Bonaventure : foldingue et solidaire, désobéissante et incroyablement énergique !
     Avertissement : Après avoir lu cette histoire, vous aurez envie de mettre les mains dans la boue,  de courir sous la pluie et de voler comme un oiseau.

  • Wassim vit à la cité de l'Espérance, avec son grand terre-plein vide, ses copains... Et quand un soir son père lui annonce que les jardins ouvriers au pied de leurs tours vont être vendus à un promoteur immobilier pour construire des bureaux, son sang ne fait qu'un tour. Son père imagine déjà le chèque de dédommagement qui les aiderait à partir en vacances, quand Wassim pense à tous ses souvenirs, au vieux Hadj qui cultive ses patates, à Bakary qui aime y boire un thé à la menthe, à sa grand-mère... Lorsqu'il découvre les mots si puissants de Greta Thunberg à la télévision criant "How dare you?", il entend l'urgence d'agir pour sauver les jardins. Qu'est-ce qu'il doit faire ? Qu'est-ce qu'il peut faire ? Avec Mia, qui le fait fondre et qui ressemble tellement à Greta, Bouba, Alice, Fatou, Saïd, ils s'organisent. Rédigent des tracts, informent les gens du quartier, réinvestissent les jardins, résistent à leur façon au risque de se faire épingler par le collège et la police. Car pour Wassim, cette cause, ce n'est pas que la sienne, c'est celle de son quartier. C'est la santé de ses habitants, l'âme de sa cité que les promoteurs veulent faire disparaître. Lui et ses copains sont jeunes, et alors ? Quand les vieux deviennent fous, n'est-ce pas aux jeunes d'être sages ?
    - Suivant l'exemple du mouvement Exctinction-Rebellion, des jeunes trouvent le courage et l'énergie de s'engager pour ce qui leur semble une cause juste : l'écologie à échelle humaine.
    - Une galerie de personnages, toute une vie de quartier, dans un roman bref et haletant qui défend l'écologie au plus près des gens et de leur quotidien.
    - Des personnages forts, de l'émotion, un thème on ne peut plus d'actualité, tout ce qui fait la signature des romans Presto.

  • Noé et Azote, son ami troll des montagnes, s'amusent comme des fous dans la neige. Mais au bout d'un moment, Azote ne se sent pas bien. Noé lui propose de se reposer au chaud dans sa chambre, quand la mère d'Azote débarque, furieuse, sans prévenir pour chercher son fils ! Noé n'a même pas eu le temps de lui dire au revoir. Et depuis, plus aucune nouvelle de lui...

    Des chapitres courts pour lire tout seul, jusqu'au bout, avec plaisir !
    De nombreuses illustrations pour s'en mettre plein les yeux !
    La 6e aventure de Noé et Azote en lecture aidée !
     

    Des chapitres courts pour lire tout seul, jusqu'au bout, avec plaisir !
    De nombreuses illustrations pour s'en mettre plein les yeux !
    La 6e aventure de Noé et Azote en lecture aidée !
     
     

  • Tata Meg s'apprête à quitter la chambre, quand tout à coup :
    - Attends ! On a peur de faire des cauchemars !
    - C'est vrai que c'est désagréable, dit Meg aux enfants, mais on finit toujours par se réveiller. Moi, j'ai été beaucoup moins en colère contre mes cauchemars quand j'ai découvert d'où ils venaient. Il m'est arrivé une aventure qui m'a permis de l'apprendre, mais c'est trop secret pour que je vous la raconte...
    - Oh ! s'il te plaît, on ne le répétera à personne !
    Ollie et Ludo sont en vacances chez leur tante. Alors aujourd'hui, c'est elle qui raconte l'histoire du soir !

  • Joséphine et sa classe visitent le musée de la Mythologie. Leur maître leur présente l'anneau de Gygès, qui a le pouvoir de rendre invisible celui qui le porte.
    Toute la classe est béate d'admiration. Mais très vite, les visiteurs et les gardiens tombent dans un sommeil profond. La vitrine qui abritait l'anneau est brisée et celui-ci a disparu...
    Que va faire le voleur en se rendant invisible ? Pas difficile à deviner : des cambriolages à répétition ! Joséphine enfile sa cape de Superfille et se lance dans une nouvelle enquête. Elle a pour seul indice une puissante odeur d'eau de javel et de menthe... et le soutien inconditionnel de son cher Aurélien !
    Une nouvelle aventure de la plus attachante et la plus malicieuse des Superfille !

  • Lorsque P'tite pomme demande à sa maîtresse de lui lire une histoire, celle-ci lui répond toujours : "Après les additions... après la récréation... après l'écriture..." C'est trop long ! P'tite pomme n'en peut plus d'attendre son histoire...
    Une édition spéciale lecteurs débutants et en difficulté : chaque syllabe est colorisée et les lettres muettes sont baissées d'un ton, pour permettre à l'enfant de décrypter le texte plus facilement et d'accéder plus vite au sens.

  • Ma mère m'a mis le deal entre les mains dès la fin du premier trimestre de seconde : soit je remontais ma moyenne générale de deux points, soit j'étais inscrit d'office à une option cette année.
    Il aurait suffi que je bosse un peu... Mais ça ! Faut croire que mes profs ont raison, je suis partisan du moindre effort. Le seul truc auquel j'ai échappé, c'est d'aller faire du russe ou du badminton dans un lycée à l'autre bout de Paris. Quitte à me taper une option, je voulais pas me faire des transports en plus.
    Résultat des courses : LSF.
    - Quoi ? j'ai dit la première fois que ma mère m'a parlé de ça.
    - LSF, langue des signes française.
    - Mais pour quoi faire ? C'est pour les sourds, la langue avec les mains. Je suis pas sourd. Franchement, j'ai même jamais croisé un sourd de ma vie. A quoi ça va me servir d'apprendre la LSF ?
    - A avoir des points au bac !
    - Mais maman !...
    Tim débarque sur la planète sourde avec ses gros sabots. La rencontre est tour à tour drôle, étonnante, émouvante... Parfois même bouleversante.

  • OK, on peut le dire : Gabriel n'a pas beaucoup de copains. Mais il s'en moque. Lui, son truc, c'est les livres. Alors quand les deux brutes de sa classe s'en prennent à son précieux bouquin, Gabriel perd patience : trop, c'est trop !
    Le soir venu, il raconte ses malheurs à sa soeur Chloé. Sauf que leur grand-mère, qui a toujours une oreille qui traîne, a tout entendu. Elle a alors une idée : elle va emmener son petit-fils voir une de ses amies, celle qui trouve toujours une solution à tout. Mais l'amie en question, Chloé en a déjà entendu parler, et si elle a bien compris... C'est une sorcière !

  • Préface de Thomas d'Ansembourg, auteur du livre à succès Cessez d'être gentil, soyez vrai ! Ce livre est une joyeuse réflexion sur notre manière d'être au monde avec soi et avec les autres. Il saura intéresser les personnes de tous âges qui souhaitent actualiser davantage leurs talents, leurs forces et leurs ambitions. L'auteur traite avec sagesse, tendresse et humour des réalités et des défis auxquels nous devons faire face aujourd'hui. Comment peut-on s'accomplir harmonieusement sur les plans physique, psychologique et spirituel dans un monde en pleine transformation ? Comment développer la confiance en soi, la gratitude et l'empathie malgré les épreuves inévitables de la vie ? En prenant soin de notre intériorité, il est toujours plus facile de vivre avec sérénité les réalités plus difficiles du quotidien. Cette lecture stimulante vous enseignera entre autres à ne plus vous en faire avec des riens et à ne plus avoir peur du changement. Il suffit souvent de faire un pas en avant pour entreprendre une vie plus satisfaisante. Voici de quoi vous inspirer à changer ce qui peut être changé sans jamais plus regarder en arrière. Des conseils judicieux qui sauront rejoindre les réalités quotidiennes de tout un chacun. Des règles de sagesse très faciles à mettre en pratique. Jacques Laurin est docteur en linguistique de l'université de Strasbourg, professeur, éditeur, auteur et expert en communication. Il a été conseiller en communication pour Radio-Canada, Télé-Québec et Météomédia. Il a été président du jury québécois de la Dictée de Bernard Pivot et l'Office québécois de la langue française lui a décerné le prestigieux prix Camille-Laurin pour l'ensemble de sa carrière et sa contribution significative à la promotion du français au Québec et dans toute la Francophonie.

  • Préface du docteur Suzanne Lamarre, psychiatre Pour en savoir plus visitez le site www.adieudepression.com Nul n'est à l'abri de la dépression. Selon l'Organisation mondiale de la Santé, en 2020 la dépression majeure sera la deuxième cause d'invalidité chez l'être humain, après les maladies cardio vasculaires, un bond phénoménal depuis les dernières années. Devant ce constat inquiétant, on ne peut que s'interroger sur les origines d'un tel fléau que certains appellent le cancer de l'âme. Cette maladie, qui n'est malheureusement pas toujours reconnue comme telle, est certes le fruit de causes multiples, mais également celui d'une société où la quête de sens est peu valorisée et où l'avoir prédomine sur l'être. Au-delà du témoignage vibrant que nous livre l'auteure sur l'effondrement intérieur qu'elle a subi à deux reprises à cause de la dépression, ce livre offre aussi des outils précieux aux personnes qui sont en train de reconstruire leur estime de soi et leurs relations avec les autres après avoir vécu une expérience de même type. Cet ouvrage lumineux sera aussi utile aux aidants naturels et aux intervenants du milieu de la santé. Un message d'espoir pour tous ceux qui cherchent la lumière au bout du tunnel. - Une analyse minutieuse des mécanismes qui conduisent à la dépression du point de vue du malade. - Des conseils pratiques pour détecter les symptômes et redévelopper l'estime de soi. - Un livre au coeur de l'actualité en santé mentale pour reconnaître la dépression comme une maladie. Myreille Bédard est artiste et communicatrice. Elle oeuvre en santé mentale depuis 2008. Outre ses activités à titre de conférencière, elle est représentante des patients dans divers comités au Centre hospitalier de St. Mary, patient partenaire en collaboration avec l'Université de Montréal et membre du conseil d'administration des Porte-Voix du rétablissement. Elle offre aussi des ateliers de théâtre aux personnes qui ont souffert de problèmes de santé mentale. En mars 2013, elle est invitée par le Psycom, organisme public d'information sur la santé mentale, et le Centre hospitalier Sainte-Anne de Paris à donner une conférence dans le cadre d'une soirée « La parole aux usagers » qui s'articulait autour de témoignages d'usagers des services de santé mentale. Pour en savoir plus sur la dépression visitez le site www.adieudepression.com

  • Mile end

    Michel Hellman

    Sur un ton fantaisiste et humoristique, Michel Hellman met en scène des anecdotes et tranches de vie inspirées par ce quartier montréalais haut en couleur et riche en histoire. Il raconte la métamorphose du quartier durant la dernière décennie en faisant un parallèle avec sa vie.

  • Le premier numéro du magazine Nouveau Projet. Inclut notre dossier «(Sur)vivre au 21e siècle», avec des textes de Charles Taylor, Joseph Heath et Andrew Potter, Mathieu Arsenault, Caroline Allard, Hugo Séguin, Nicholas Carr et autres.

  • Ils nous écrivent depuis la Polynésie française, la République centrafricaine, les États-Unis ou les quatre coins du Canada. Ils nous racontent leur quotidien, les grandes et petites nouvelles qui échappent au traitement médiatique.

empty