• "Pas d'erreur, cette fille était de la race des vaincus. Elle ne tenterait rien. En bonne intello, elle se contenterait d'analyser. Et tu en arriveras à la conclusion que mon père n'a aucune raison de te vouloir du mal. Une déduction erronée. Le souci avec lui, c'est qu'il n'a jamais été maître des émotions étranges qui chevauchent dans les méandres de son esprit. Il est comme un demi-dieu, capable du pire comme du meilleur. Un être absurde et merveilleux, dépourvu d'empathie, sans peur, susceptible de se lancer dans des actions inutiles et sacrément périlleuses pour lui et son entourage." Après avoir fréquenté Les Infidèles et fait une escale au Japon avec Kabukicho, Dominique Sylvain nous emporte une fois encore dans son univers dangereusement onirique et sensuel. Nouvelles technologies et Bitcoins lui offrent mille et une manières de tordre le cou aux codes du roman policier. Une femme de rêve brouille les pistes : au lieu de traquer le coupable, n'est-il pas plus séduisant de rechercher qui est la victime ? "Quelque part c'est insensé, mais ça me plaît ainsi." Dominique Sylvain Dominique Sylvain a vécu en Asie pendant treize ans. Elle a fait ses débuts dans le polar avec la parution de Baka!, son premier roman inspiré de sa vie au Japon. Après avoir été journaliste, puis responsable de la communication au sein d'une grande entreprise, elle se consacre désormais exclusivement à l'écriture. Lectrice insatiable et fan inconditionnelle de Murakami, elle use de toutes les libertés que lui offre le policier pour jouer avec les codes du genre et emprisonner ses lecteurs dans de redoutables filets. Ingrid et Lola - le duo improbable qu'elle a imaginé - sont devenues des personnages culte. Son oeuvre singulière, et primée à de nombreuses reprises, est traduite dans une quinzaine de pays et est également disponible aux Éditions Points.

    Dominique Sylvain a vécu en Asie pendant treize ans. Après avoir été journaliste, puis responsable de la communication au sein d'une grande entreprise, elle se consacre désormais exclusivement à l'écriture.Lectrice insatiable et fan inconditionnelle de Murakami, elle use de toutes les libertés que lui offre le policier pour jouer avec les codes du genre et emprisonner ses lecteurs dans de redoutables filets. Ingrid et Lola-le duo improbable qu'elle a imaginé-sont devenues des personnages culte.

  • Un chien diabolique parcourt une lande désolée du Devonshire et Sir Henry, dernier héritier des Baskerville, commence à croire qu´il va subir le sort tragique de ses ancêtres, victimes d´une étrange malédiction. Sherlock Holmes, toujours rationnel, ne croit pas aux mystères et il envoie son ami Watson observer le pays et ses habitants. Il découvre des serviteurs silencieux, un criminel en fuite, un chasseur de papillons et d´autres personnages étonnants. Le célèbre détective devra finalement affronter un ennemi d´une intelligence redoutable.

  • 16 juin 1816. L'orage gronde. Dans une ville cachée au milieu des arbres, sur les bords riants du lac de Genève, une petite société s'ennuie. Il y a deux poètes, Byron et Shelley, leurs compagnes, Claire et Mary, un médecin, Polidori. On se raconte d'horribles histoires, selon la mode du temps. On décide même d'en écrire. Dans la nuit, la jeune Mary - elle n'a pas encore 19 ans - ne peut dormir : elle rêve d'un hideux fantasme d'homme. Quelques jours plus tard naissent Victor Frankenstein et sa créature. Récit d'une inquiétante nouveauté, vite porté à la scène, très souvent ensuite à l'écran. Devenu si mythique que, dans l'esprit du public qui a oublié Mary Shelley, le créateur et sa créature se sont confondus.
    Traduit de l'anglais par George Cuvelier et Eugène Rocartel
    @ Disponible chez 12-21
    L'ÉDITEUR NUMÉRIQUE

  • L'étoile du nord

    John D.B.

    Les Etats-Unis et la Corée du Nord sont au bord de la guerre.
    Pour aller chercher sa soeur jumelle qui a été enlevée en Corée du Nord, Jenna se fait recruter par l'unique organisme capable de l'aider : la CIA.
    A Pyongyang, le colonel Cho fait une terrifiante découverte. Il doit échapper à la police secrète qui le serre de près. Un geste, un mot, et il deviendra traître à la nation.
    Mme Moon trouve un chargement de contrebande. Plutôt que de le rendre aux autorités, elle décide de vendre la marchandise au marché noir. Si elle réussit, sa vie sera changée à jamais. Si elle échoue...
    Basé sur des faits réels glaçants, mené à un rythme effréné jusqu'au dénouement explosif, L'Etoile du Nord porte le thriller d'espionnage au plus haut.

  • Un mécanicien de locomotive, tourmenté par une lourde hérédité, et qui ne s'entend vraiment qu'avec sa machine... Une femme qui semble née pour faire le malheur de tous les hommes qui l'approchent... Un juge pétri de préjugés, prêt à renier la justice au profit de l'intérêt social ou politique... Tels sont les personnages de ce drame, un des plus sombres qu'ait imaginés le romancier des Rougon-Macquart.
    Vivante et précise comme un reportage, puissante comme une épopée, son évocation du monde des chemins de fer au moment de leur âge d'or va de pair avec la vision d'une humanité en proie à ses démons héréditaires et sociaux - l'alcoolisme, la misère -, et chez qui la jalousie et la convoitise charnelle portent le meurtre comme la nuée porte l'orage.

    Chez Zola, les choses surgissent égales dans leur réalité et se reflètent, élargies, jamais déformées, répugnantes ou sédui- santes, laides ou belles indifféremment, dans ce miroir de vérité, grossissant, mais toujours fidèle et probe, que l'écrivain porte en lui.Maupassant, Choses et autres.
    Préface, commentaires et notes de Gisèle Séginger. 

  • Avril 2001. Dans la cave d'une ferme miteuse, au creux d'une vallée isolée couverte d'une forêt noire et dense, un homme est enchaîné. Il s'appelle Théo, il a quarante ans, il a été capturé par deux vieillards qui veulent faire de lui leur esclave.
    Comment Théo a-t-il basculé dans cet univers au bord de la démence ? Il n'a pourtant rien d'une proie facile : athlétique et brutal, il sortait de prison quand ces deux vieux fous l'ont piégé au fond des bois. Les ennuis, il en a vu d'autres. Alors, allongé contre les pierres suintantes de la cave, battu, privé d'eau et de nourriture, il refuse de croire à ce cauchemar. Il a résisté à la prison, il se jure d'échapper à ses geôliers.
    Mais qui pourrait sortir de ce huis clos sauvage d'où toute humanité a disparu ?

  • Qui a tenté d'assassiner Mlle Stangerson, la fille du célèbre scientifique? Et comment l'assassin a-t-il pu s'enfuir d'une pièce fermée de l'intérieur? Pour les plus fins limiers de la police, l'énigme semble insoluble. Mais pas pour Joseph Rouletabille, le jeune reporter détective! Parviendra-t-il à résoudre l'incroyable mystère de la chambre jaune?

  • Une ombre rôde dans l´Opéra. Une présence singulière, une apparence douteuse et une voix lugubre... Un machiniste est retrouvé pendu, un grand lustre se détache en pleine représentation. On parle du fantôme de la loge nº5. Mais a-t-on véritablement affaire à un fantôme ?

  • Edition enrichie (Préface, notes, dossier sur l'oeuvre, chronologie et bibliographie)Parricides, ivrognes, enfants pervers, maris aveugles, ravissantes idiotes, bourgeois lâches et mesquins, paysans cruels et cupides, vous ne trouverez dans ces contes, de jour comme de nuit, que bourreaux ou victimes.
    Mais s'ils sont tous à tuer, ils tuent aussi beaucoup, ou se pendent, ou se tirent à la rigueur un coup de revolver dans la bouche par peur de la mort...
    Maupassant serait-il le grand ancêtre méconnu du néo-polar ?

    Edition de Francis Marcoin.
    Préface de Louis Forestier.

  • Le Tour d'écrou

    Henry James

    Edition enrichie (Préface, notes et chronologie)Le huis clos d´une vieille demeure dans la campagne anglaise. Les lumières et les ombres d´un été basculant vers l´automne. Dans le parc, quatre silhouettes - l´intendante de la maison, deux enfants nimbés de toute la grâce de l´innocence, l´institutrice à qui les a confiés un tuteur désinvolte et lointain. Quatre... ou six ? Que sont Quint et Miss Jessel ? Les fantômes de serviteurs dépravés qui veulent attirer dans leurs rets les chérubins envoûtés ? Ou les fantasmes d´une jeune fille aux rêveries nourries de romanesque désuet ? De la littérature, Borgès disait que c´est « un jardin aux sentiers qui bifurquent ». Le Tour d´écrou n´en a pas fini d´égarer ses lecteurs.Traduction, préface, notes et dossier de Monique Nemer.

  • Erlendur revient ! Parti en vacances sur les terres de son enfance dans les régions sauvages des fjords de l'est, le commissaire est hanté par le passé. Le sien et celui des affaires restées sans réponse. Dans cette région, bien des années auparavant, se sont déroulés des événements sinistres. Un groupe de soldats anglais s'est perdu dans ces montagnes pendant une tempête. Certains ont réussi à regagner la ville, d'autres pas. Cette même nuit, au même endroit, une jeune femme a disparu et n'a jamais été retrouvée. Cette histoire excite la curiosité d'Erlendur, qui va fouiller le passé pour trouver coûte que coûte ce qui est arrivé...
    C'est un commissaire au mieux de sa forme que nous retrouvons ici !
    /> Comme dans Hypothermie ou La Rivière noire, Jean-Marc Delhausse prête sa voix au héros d'Arnaldur Indridason, tissant une fois de plus de subtils systèmes d'échos entre passé et présent.
    21 h 30 min

  • La rivière noire

    Arnaldur Indridason

    • Audiolib
    • 16 Février 2011

    Dans un appartement, un jeune homme gît dans un bain de sang sans qu'il y ait le moindre signe d'effraction ou de lutte. Pas d'arme du crime, rien que cette entaille en travers de la gorge de la victime. Et dans sa poche, des cachets de Rohypnol, connu sous le nom de drogue du viol... Runolfur a-t-il violé une femme qui s'est ensuite vengée ? Un châle trouvé sous le lit va mettre Elinborg, l'inspectrice qui remplace Erlendur, sur la piste d'une jeune femme. Mais celle-ci ne se souvient de rien. Une fiole de narcotiques oriente les enquêteurs vers de secrètes violences... Comme il l'avait fait dans Hypothermie, Jean-Marc Delhausse donne à ce nouveau roman d'Arnaldur Indridason la dimension d'angoisse et de violences cachées que masque la banalité du quotidien.
    Durée : 9 h

  • La muraille de lave

    Arnaldur Indridason

    • Audiolib
    • 10 Octobre 2012

    La « muraille de lave » existe bel et bien en Islande : c'est une falaise de basalte noir au pied de laquelle un tourbillon engloutit tous navires qui s'en approchent. Mais aussi le surnom donné, ici, au siège social d'une grande banque aux pratiques douteuses. Alors que le commissaire Erlendur est parti tenter de se ressourcer sur les lieux de son enfance, ses adjoints tombent chacun sur des enquêtes liées à des affaires anciennes : Elinborg, sur une affaire de viol et Sigurdur Oli, sur un chantage qui se transforme en meurtre. Derrière un suspens classique, Indridason dresse le portrait sans concession d'une Islande ivre de croissance économique, fascinée par les « modèles financiers » prônés par la mondialisation, où l'appât du profit a détruit tout sens moral.
    Jean-Marc Delhausse excelle à mettre son interprétation au juste ton de ce sombre constat d'un monde qui renie ses valeurs.
    Durée : 10 h 35

  • Hypothermie

    Arnaldur Indridason

    Maria est retrouvée pendue dans son chalet d'été sur les bords du lac de Thingvellir. Suicide, conclut la police. Mais le commissaire Erlendur reçoit la visite d?une amie de Maria qui récuse cette thèse et lui remet l'enregistrement d'une séance chez un médium que Maria était allée consulter pour entrer en contact, dans l'au-delà, avec sa mère. Celle-ci lui avait promis de lui envoyer un signe. Bien que sceptique face aux croyances islandaises, Erlendur, troublé par l'audition de la cassette, décide de rependre l'enquête.
    Son investigation le conduira sur des voies inattendues, semées de secrets et de douleur.
    L'interprétation de Jean-Marc Delhausse sait parfaitement marier la logique cartésienne de l'enquête et l'évocation d'un monde hanté de sombres démons.

    Durée : 9 h

  • Le mystère de la Chambre Jaune résolu, Mathilde Stangerson a enfin épousé Robert Darzac. Mais, très vite, le voyage de noces tourne au cauchemar: une terrible menace s'abat sur le couple et le conraint à se réfugier au château des Rochers Rouges. Pour sauver la Dame en noir, Joseph Rouletabille, le jeune reporter détective, va devoir affronter les secrets de son propre passé.
    Titre recommandé par l'Éducation nationale en classe de 4e.

  • Tome 2 des aventures d'Al dorsey, détective à Tahiti.
    D´aucuns pourraient penser que Tahiti est un pays de cocagne où l´on sirote des cocktails face à l´océan... Si vous demandez l´avis d´Al Dorsey, unique détective privé de l´île, il ne manquera pas de vous rire au nez ! Tout, sauf reposant, Tahiti ! Du moins pour lui... Dans ce tome, notre privé retrouve la momie de sa petite amie manchote, Lyao-ly... Il va devoir exercer tout son flair pour remonter la piste des croyances ancestrales - flirtant parfois avec le surnaturel - et ramener sa bien-aimée à un aspect plus acceptable...

    Patrice Guirao prolonge sa galerie de portraits aux confins d´un Pacifique fort éloigné des cartes postales et des bons sentiments, en nous promenant aux quatre coins de la Polynésie en compagnie d´un producteur de télévision et d´un gourou reconverti dans le trafic d´objets sacrés. Nouvelle réussite pour celui qu´on peut désormais présenter comme l´inventeur du roman «noir azur»...

  • Le professeur Challenger, un zoologiste aussi célèbre qu'irascible, est revenu d'une expédition en Amérique du Sud avec une histoire incroyable. Il aurait découvert, sur un plateau isolé du reste de l'Amazonie par des escarpements vertigineux, un monde peuplé d'une faune inconnue remontant aux premiers âges jurassiques. Pour confondre ses détracteurs, il tente une seconde expédition à laquelle se joint un jeune journaliste, Edward Malone, qui cherche l'aventure pour briller aux yeux de celle qu'il aime...

  • Balzac nous donne, dans Splendeurs et Misères des courtisanes, la véritable image du corps social. En quatre épisodes qui pourraient être un roman-feuilleton, il crée le roman de moeurs le plus impitoyable.
    Presque tous les personnages balzaciens sont ici rassemblés : Vautrin, le bagnard, père spirituel de Lucien de Rubempré, que rien n'arrête dans son ascension sociale. Ni le désespoir d'Esther, qui se suicide pour lui, ni les souffrances de Mlle de Grandlieu, sa fiancée.
    La justice et la police apparaissent personnifiées par le juge Camusot et le policier Corentin.
    Le roman le plus complet, le plus vivant, le plus implacable, le plus puissant de La Comédie humaine.
    Préface, commentaires et notes de Roger Pierrot.

  • William Hartright s´apprête à quitter Londres pour enseigner l´aquarelle à deux jeunes filles de l´aristocratie, dans le Cumberland. Mais la campagne anglaise, malgré ses charmes bucoliques, n´apaisera pas le jeune William autant. La demeure ou il se rend recèle en effet de lourds secrets, et lorsque resurgit la mystérieuse dame en blanc aperçue quelque temps auparavant déjà en pleine nuit, terrorisée, il est bien difficile d´affirmer qu´il ne s´agit pas là d´un présage funeste...

  • Grâce à quelques clics et une adresse mail bidon, Ruth Cassel a pu s'inscrire sur le site perdu-de-vue.com et y déposer une vieille photo de classe en noir et blanc trouvée dans les affaires de son père. La manip n'a qu'un seul but : l'aider à différencier les deux blondes aux yeux noisette sur la photo, Marie-Ève et Ève-Marie, respectivement la mère de Ruth et sa soeur jumelle, décédées à vingt ans d'intervalle. Très vite, comme s'ils avaient attendu ce signal, des anciens de la terminale S3 se manifestent. L'ex-beau gosse de la classe, une prof de philo à la retraite, une copine des jumelles et, en prime, un grand-père dont Ruth ne soupçonnait pas l'existence, s'empressent de répondre. Tout pourrait s'arrêter là... Mais la photo de classe a réveillé de terribles souvenirs. Les e-mails évoquent un meurtre commis l'année de la terminale, celui d'Ève-Marie. Ils parlent d'un étrangleur récidiviste, le tueur à la cravate. Bien plus effrayant, ils mettent en cause l'une des personnes que Ruth aime le plus au monde, son propre père, Martin Cassel...
    Ce livre a reçu le prix des Mordus du polar en 2012.

  • L'Aiguille Creuse

    Maurice Leblanc

    Avec L'Aiguille creuse, Maurice Leblanc offre enfin ´r Arscne Lupin un adversaire ´r sa mesure. Et pourtant, avec son visage rose de jeune fille et ses cheveux en brosse, Isidore Beautrelet n'est qu'un lycéen, pret ´r passer le baccalauréat. Saura-t-il expliquer l'étrange crime commis au château d'Ambrumésy? Comprendre les liens qui unissent le gentleman cambrioleur ´r la belle Mlle de Saint-Véran? Déchiffrer le secret de l'Aiguille creuse, dont seuls les rois de France possédaient la clé?

    Publié en 1909, L'Aiguille creuse demeure la plus célcbre aventure d'Arscne Lupin.

  • Aujourd'hui, 31 octobre, trois générations de Coudrier sont réunies à la Collinière, la grande demeure familiale entourée de forêts et d'étangs, pour fêter, comme chaque année, l'anniversaire de Papigrand, le patriarche. Comme c'est aussi Halloween, Mamigrand a envoyé les petits chercher des citrouilles au potager pour les voisins américains. Mais dans le carré de cucurbitacées encore enveloppé des brumes de l'aube, il y a comme un pépin. Un homme étendu de tout son long, plein de taches rouges, silencieux. Mort. À première vue, personne ne le connaît. L'affaire pourrait donc n'être pas si grave que ça. Le problème, c'est que dans la famille, il y a au moins trois mobiles criminels possibles. Donc trois assassins potentiels. Sans compter tous les secrets qu'on n'a pas encore découverts...

  • C'est ici la première aventure d'Arsène Lupin, et sans doute eût-elle été publiée avant les autres s'il ne s'y était maintes fois et résolument opposé.
    «Non, disait-il, entre la comtesse de Cagliostro et moi, tout n'est pas réglé. Attendons.» L'attente dura plus qu'il ne le prévoyait. Un quart de siècle se passa avant le règlement définitif. Et c'est aujourd'hui seulement qu'il est permis de raconter ce que fut l'effroyable duel d'amour qui mit aux prises un enfant de vingt ans et la fille de Cagliostro.

empty