• L'art poetic'

    Olivier Cadiot

    L'Art Poetic' est un recueil de poèmes 'en série qualifiée', sorte de mise en vers de la grammaire du 'bon usage'. Olivier Cadiot s'appuie sur un système de répétition détournée du mot qui prend tour à tour toutes les formes que la syntaxe et le sens veulent bien lui donner. Et des détours par la langue latine, l'Angleterre, la musique.

  • Les Contemplations

    Victor Hugo

    Les Contemplations est un recueil de poèmes, écrit par Victor Hugo, publié en 1856. Il est composé de 158 poèmes rassemblés en six livres.
    Les Contemplations est un recueil du souvenir, de l'amour, de la joie mais aussi de la mort, du deuil et même d'une certaine foi mystique. Le souvenir, surtout, y prend une place prépondérante, puisque Hugo y expérimente le genre de l'autobiographie versifiée.
    |Source Wikipédia|

  • La Légende des siècles est un recueil de poèmes de Victor Hugo, conçu comme une oeuvre monumentale destinée à dépeindre l'histoire et l'évolution de l'Humanité.
    Les poèmes furent publiés en trois séries : en 1859, en 1877 et en 1883. Portée par un talent poétique estimé comme sans égal où se résume tout Devant lui, en rêve, le poète contemple le mur des siècles, vague et terrible, sur lequel se dessinent et se mêlent toutes les scènes du passé, du présent et du futur, et où défile la longue procession de l'humanité. Les poèmes sont la peinture de ces scènes éparses et aperçues fugitivement, dans un entremêlement de visions terribles. Hugo n'a recherché ni l'exactitude historique ni encore moins l'exhaustivité. Au contraire, il s'attache plus volontiers à des figures obscures, le plus souvent inventées, mais qui incarnent et symbolisent leur âge et leur siècle. Comme il l'annonçait lui-même dans la Préface de la Première Série, « C'est de l'histoire écoutée aux portes de la légende ». Les poèmes, tantôt lyriques, épiques ou satiriques, forment une suite de l'aventure humaine, cherchant non à résumer mais à illustrer l'histoire du genre humain, à témoigner, au sens originel du terme, de son long cheminement des ténèbres vers la lumière.

    La Nouvelle Série était parue avec l'avertissement suivant : « Le complément de la Légende des siècles sera prochainement publié, à moins que la fin de l'auteur n'arrive avant la fin du livre ». Cet assemblage de poèmes peu narratifs mais plutôt psychologiques pour certains, alternant visions sombres et lumineuses, donne l'impression d'un épilogue contemplatif et intemporel, très à part des deux séries précédentes.
    |Source Wikipédia|

  • La Légende des siècles est un recueil de poèmes de Victor Hugo, conçu comme une oeuvre monumentale destinée à dépeindre l'histoire et l'évolution de l'Humanité.
    Les poèmes furent publiés en trois séries : en 1859, en 1877 et en 1883. Portée par un talent poétique estimé comme sans égal où se résume tout. Devant lui, en rêve, le poète contemple le mur des siècles, vague et terrible, sur lequel se dessinent et se mêlent toutes les scènes du passé, du présent et du futur, et où défile la longue procession de l'humanité. Les poèmes sont la peinture de ces scènes éparses et aperçues fugitivement, dans un entremêlement de visions terribles. Hugo n'a recherché ni l'exactitude historique ni encore moins l'exhaustivité. Au contraire, il s'attache plus volontiers à des figures obscures, le plus souvent inventées, mais qui incarnent et symbolisent leur âge et leur siècle. Comme il l'annonçait lui-même dans la Préface de la Première Série, « C'est de l'histoire écoutée aux portes de la légende ». Les poèmes, tantôt lyriques, épiques ou satiriques, forment une suite de l'aventure humaine, cherchant non à résumer mais à illustrer l'histoire du genre humain, à témoigner, au sens originel du terme, de son long cheminement des ténèbres vers la lumière.

    La Première série parut le 28 septembre 1859. Depuis sa terre d'exil, Hugo la dédie à la France :
    Livre, qu'un vent t'emporte
    En France, où je suis né !
    L'arbre déraciné
    Donne sa feuille morte.
    La forme finalement adoptée était pleinement tournée vers l'épopée. L'encadrement est résolument biblique, se fermant sur La trompette du jugement, vision traditionnelle de la fin des temps et préféré au trop singulier Abîme. Les autres grands textes écrits pour elle en 1857-1858, mis à l'écart, furent reportés à une deuxième série future. Comme Hugo le dit dans la Préface, ce n'est que le commencement.
    |Source Wikipédia|

  • Le Spleen de Paris, également connu sous le titre Petits poèmes en prose, est un recueil posthume de poèmes en prose de Charles Baudelaire, établi par Charles Asselineau et Théodore de Banville. Il a été publié pour la première fois en 1869 dans le quatrième volume des OEuvres complètes de Baudelaire publié par l'éditeur Michel Levy après la mort du poète.
    |Wikipédia|

  • Les Fleurs du mal

    Charles Baudelaire

    • Bookelis
    • 2 Décembre 2017

    Les Fleurs du mal est le titre d'un recueil de poèmes en vers de Charles Baudelaire, englobant la quasi-totalité de sa production poétique, de 1840 jusqu'à sa mort survenue fin août 1867.

  • Le Spleen de Paris, également connu sous le titre Petits poèmes en prose, est un recueil posthume de poèmes en prose de Charles Baudelaire, établi par Charles Asselineau et Théodore de Banville. Il a été publié pour la première fois en 1869 dans le quatrième volume des OEuvres complètes de Baudelaire publié par l'éditeur Michel Levy après la mort du poète. |Source Wikipédia|

  • Amours jaunes

    Tristan Corbière

    Les Amours jaunes est l'unique recueil de poésie du « poète maudit » Tristan Corbière, publié en 1873 chez Glady frères éditeurs à Paris, et comprenant la quasi-totalité de son oeuvre poétique. Composé de 101 poèmes de tailles et de formes très diversifiées, il est publié à compte d'auteur deux ans avant la mort du poète, à l'âge de 29 ans, et passe totalement inaperçu à l'époque.
    |Source Wikipédia|

  • LES TROPHÉES

    José-Maria de Heredia

    • Bookelis
    • 30 Juillet 2018

    Les Trophées est un recueil de poèmes parnassiens de José-Maria de Heredia, publié en 1893 et comprenant la quasi-totalité de son oeuvre poétique. Composé de 118 sonnets et 4 poèmes.
    Structure du recueil :
    Le recueil est composé de 7 parties , les trois premières suivent un ordre chronologique :
    La Grèce et la Sicile (39 sonnets)
    Rome et les barbares (23 sonnets)
    Le Moyen Âge et la Renaissance (25 sonnets)
    L'Orient et les Tropiques (9 sonnets)
    La nature et le rêve (22 sonnets)
    Romancero (3 poèmes)
    Les Conquérants de l'Or (1 poème)

empty