Littérature générale

  • Veuf, Hugues Viane s'est exilé à Bruges et parcourt tous les jours, inconsolé, les venelles de la ville aux mille canaux. Ses marches mélancoliques conduiront l'esseulé à rencontrer, un soir de brume, une femme ressemblant étrangement à celle qu'il a perdue.

    Pièce d'orfèvrerie stylistique, Bruges-la-Morte (1892) est un roman-phare, somptueux et méconnu, de la littérature "fin de siècle".

  • C'est l'une des lettres les plus célèbres de toute la tradition épistolaire occidentale. L'une des plus belles, l'une des plus essentielles aussi. On y a vu l'invention du paysage. Pétrarque, poète et ecclésiastique à la cour papale, a trente-deux ans en 1336 lorsqu'il rédige cette lettre à l'attention de son confesseur. Cela fait plus de dix ans qu'il vit à Avignon et que Laure l'a éconduit. Le mont Ventoux appartient au spectacle naturel de la région à laquelle Pétrarque est si attaché depuis son enfance. Pic d'une crise spirituelle, le récit de son ascension est celui d'une formidable expérience dont il découvre la portée allégorique. L'Ascension du mont Ventoux marque une conversion, la réconciliation de Pétrarque avec l'ordre du monde et la splendeur de Dieu.

  • A la suite d'un duel, Xavier de Maistre, en garnison à Turin, se retrouve incarcéré dans une chambre. Mais que faire pendant ces jours d'arrêts? Ainsi confiné entre quatre murs, avec pour toute compagnie un chien et un domestique, il se fait grand explorateur de chambre et de souvenirs. C'est là la plus grande odyssée comique du XVIIIe siècle: on arpente les miroirs, les tableaux, et sans jamais bien être seul, on converse avec sa «bête» et parfois, auprès du feu, un Platon imaginaire. Mais alors, est-ce réellement une punition, être exilé en une contrée qui renferme toutes les richesses du monde, tous les délices de l'âme?
    «Voyage autour de ma chambre» est un classique autobiographique à relire urgemment en 2021, pour enfin apprivoiser la solitude.



    Xavier de Maistre est un écrivain savoisien. En 1781, il s'engage dans le corps d'infanterie du régiment de la Marine. Il participe en 1784 à la première ascension savoyarde en montgolfière. En 1793, il est envoyé en tant que militaire dans la vallée de l'Aoste. Il met à profit ses heures de loisir pour approfondir ses connaissances littéraires. Il publie «Le Lépreux de la cité d'Aoste» en 1811, suite à ses échanges avec un lépreux, Pierre-Bernard Guasco, reclus dans la fameuse «Tour du lépreux». En 1794, il est puni à quarante-deux jours d'arrêts pour s'être livré à un duel contre un officier piémontais. Enfermé dans une chambre de la citadelle de Turin, il écrit «Voyage autour de ma chambre».

  • Édition enrichie (Préface, présentation, notes, lexique et bibliographie)C'est un obscur fonctionnaire de Montignac, en Dordogne - Eugène Le Roy -, qui réalisera, vingt ans après la mort de Michelet, le voeu célèbre de l'historien d'écrire un livre populaire : un livre qui s'adresse au peuple, lui raconte son histoire, exprime sa révolte à l'égard des puissants qui l'oppriment et son inquiétude face à la disparition. du monde rural et des modes de vie traditionnels. Dans une oeuvre à la fois naïve et colorée, sombre et cruelle, Le Roy met la fiction au service de la mémoire collective. Il offre, en même temps qu'un document sur la vie rurale - symbole de toutes les souffrances paysannes dans le bas Périgord au début du XIXe siècle -, un roman d'aventures militant, dans lequel le discours sur la France de cette époque double en permanence le récit d'une révolte paysanne sous la Restauration; un conte auquel ne manquent ni les loups ni les sorcières, mais un conte politique, animé par la revendication de justice sociale et traversé par le souffle immense de l'épopée révolutionnaire.

  • C'est un port, l'un des plus beaux du bord des eaux. Il est illustre sur tous les parallèles. À tout instant du jour et de la nuit, des bateaux labourent pour lui au plus loin des mers.

  • Un périple haletant de Valence au Mont-Saint-Michel.
    Mad vit dans son camion depuis quinze ans, traînant derrière lui les moutons qu'il conduit chaque semaine à l'abattoir. Son seul contact avec le monde extérieur : le rock et, de temps en temps, un arrêt chez Jo.
    Et puis il y a Ciao, le vieux fou qui hante depuis des années les stations-service des aires de repos.
    Mad, Jo et Ciao prennent la route ensemble à la rencontre de leurs histoires, de leurs démons. De leurs vies.
    Plongez-vous au coeur du monde des routiers, en compagnie de trois personnages hauts en couleur !
    EXTRAIT 
    La pluie bat violemment le toit du camion. Je crois que c'est ce qui m'empêche de dormir. Mais cette nuit n'est pas comme les autres. On est trois à essayer de trouver notre place pour dormir. Il y a Jo, Jo « devenue pute par vocation de son mac », comme elle m'a dit la première fois que je me suis arrêté pour souffler sa bougie. Il y a Ciao, un vieux fou occupé à mourir sur mon siège passager. Et puis moi, Mad, plus fou encore, car c'est moi qui conduis tout ce beau monde. On roule sur la même route depuis hier soir et tout finira d'ici deux jours. Je crois que c'est pour ça que je n'arrive pas à fermer l'oeil...
    L'orage s'arrête. Je vais pouvoir rouvrir les fenêtres du bahut et respirer l'odeur du bitume mouillé. Je sais que le mélange de goudron, de gasoil et de pneus va m'apaiser et que je vais enfin pouvoir dormir quelques heures.
    CE QU'EN PENSE LA CRITIQUE
    - « Un "road tripes". Les personnages sont pittoresques et tellement vrais ! On vit l'histoire, on la ressent, c'est un périple dans le monde des routiers. » (Lire est un Plaisir)
    - « Un premier roman tout à fait remarquable, construit sur une tension jamais relâchée et porté par une écriture maîtrisée de bout en bout. » (L'Avenir)
    - « Un roman attachant, bouleversant, à découvrir d'urgence ! » (Journal Tain Tournon)
    - « Un premier roman palpitant. Un voyage qui plonge le lecteur au coeur des histoires des personnages, de leurs démons, de leurs souffrances aussi... » (Le Dauphiné Libéré)
    A PROPOS DE L'AUTEUR  
    Documentaliste, historienne, romancière. Fanny Lalande cumule les talents. Originaire des environs de Valence (Drôme), elle a publié un essai consacré aux prisons du château de Tournon.
    Chez Ker, elle a publié son premier roman, Mad, Jo et Ciao.

  • Les apparences sont parfois trompeuses autour du lac d'Annecy.

    Un riche entrepreneur de soixante-quinze ans meurt lors de son dîner d'anniversaire. Tous considèrent cette mort comme naturelle. Tous, sauf Anna Brandfort, sa petite-fille, qui vient d'avoir avec lui une discussion des plus troublantes. Aidée d'un journaliste, Marc Relot, et du journal intime de son grand-père, la jeune femme va tenter de deviner qui aurait bien pu le tuer.

    Entre meurtres, chantage, passion et détournement de fonds, le passé et le présent s'entremêlent et la jeune femme va s'apercevoir que de nombreux proches ont des mobiles suffisamment valables pour s'en prendre à elle aussi.

empty