• Une plantation comme une autre, près de Bayonne, en Louisiane. Tout le monde se connaît, s'épie, s'aime ou se jalouse. Dans la touffeur de l'après-midi, la belle Catherine Carmier y promène parfois sa silhouette souple, sa peau si claire, sa solitude, sous les yeux de Jackson, un jeune professeur noir de retour sur sa terre natale. Mais Jackson n'est pas le seul qui la regarde, et, tout au long de soirées interminables, un drame se noue, silencieux.

  • Dans la Louisiane des années quarante, Jefferson, un jeune Noir, démuni et illettré, est accusé à tort d'avoir assassiné un Blanc. Au cours de son procès, il est bafoué et traité comme un animal par l'avocat commis d'office. Incapable de se défendre, il est condamné à mort. Commence alors un combat pour que Jefferson retrouve, aux yeux de tous mais surtout de lui-même, sa dignité humaine. Un combat mené par la marraine du condamné qui supplie l'instituteur Grant Wiggins de prendre en charge l'éducation de Jefferson. Un face à face entre deux hommes que tout oppose commence alors...

  • J'ai rencontré Snowball un jour où je n'avais pas très envie d'aller à l'école. Je traînais le long de la digue d'Industrial Canal. Quand je l'ai pris dans mes bras, il était si léger que j'ai eu l'impression de soulever une boule de coton. « Wiiiff ! Wiiiff ! » a-t-il fait. Ça voulait dire : « Je veux rester avec toi. » La petite langue rose de Snowball me chatouillait les doigts, et j'ai tout de suite compris que plus rien, jamais, ne pourrait nous séparer. Pas même un ouragan de catégorie 5.

  • « J'ai entendu parler pour la première fois de la trentième chanson de Robert Johnson alors que j'étais encore thésard en histoire contemporaine à l'université de Berkeley, en juillet 1966. »

    MÊLANT POLAR ET HISTOIRE DE LA MUSIQUE, LA NOUVELLE INÉDITE DE GRÉGOIRE HERVIER, DARK WAS THE NIGHT FAIT ENTRER LE LECTEUR DANS LE MONDE MYSTÉRIEUX ET FASCINANT DU BLUES, SUR LES TRACES D'UNE CHANSON PERDUE.

  • Au début des années 70 la lutte pour l'égalité des droits est loin d'être terminée pour les Noirs américains. Pour certains c'est même le combat de chaque instant. Le révérend Phillip Martin, leader du mouvement dans une petite ville de Louisiane, est de ceux-là; il a bâti autour de ce combat une vie solide et respectable. Jusqu'au jour où un mystérieux jeune homme vient rôder sans but apparent autour de sa maison...
    Gaines, avec son immense talent, nous entraîne dans une histoire où tension et suspense vont crescendo. Ernest J. Gaines, né en 1933, a été surnommé «le Faulkner noir» aux États-Unis où le National Book Critic Award lui a été décerné en 1994 pour Dites-leur que je suis un homme.

  • Vintage

    Grégoire Hervier

    Comment un jeune journaliste à la recherche de la mythique Moderne de Gibson, Saint Graal des guitares vintage, découvre le passé mystérieux d'un pionnier maudit du rock'n'roll... De Pigalle aux rives du loch Ness, de Sydney à la route du blues, un road trip palpitant et plein d'humour qui, de meurtres en courses-poursuites, remonte aux origines culturelles, artistiques et techniques du rock.

  • 1717. Pour fuir un mariage arrangé et vivre auprès de l'homme qu'elle aime, Elizabeth, jeune marquise anglaise, accepte de tout quitter et de prendre le large depuis le port de Liverpool. Direction le Nouveau Monde et la nouvelle vie qu'il promet. Mais le destin sépare les deux amants dès les premiers temps du voyage. Elizabeth et Mary, sa domestique et amie de toujours, embarquée à ses côtés, se retrouvent livrées à elles-mêmes dans la promiscuité libidineuse des croisières au long cours.
    Lorgnées par les marins, effrayées par les esclaves enchaînés à fond de cale, menacées par les pirates qui écument les eaux chaudes des Caraïbes, les deux jeunes femmes doivent apprendre à survivre, avec au coeur cet infime mais tenace espoir : retrouver Timothy, l'amant disparu. Elles apprendront également, en chemin, que survivre a un prix. Le prix de l'innocence.

  • Il a crié «Fils» et il lui a tiré dessus, en plein tribunal. Puis le vieux Brady a demandé que le shérif lui laisse deux heures, et il est parti. Si tout le monde connaît les faits ici, à Bayonne, en Louisiane, ils sont peu nombreux à pouvoir les expliquer. Sauf peut-être les vieux du salon de coiffure qui passent leur journée à discuter... Eux connaissent Brady, l'homme qui fouettait les enfants, et savent bien pourquoi il agissait ainsi autrefois. Pour eux tout est clair, mais il faudra que le narrateur, jeune reporter au journal local, passe la journée à les écouter pour comprendre. Et pour que se dessine le portrait d'un homme au passé et à la personnalité complexes, et d'une communauté noire confrontée depuis toujours aux mêmes difficultés... Un récit plein de verve et d'humanité.

  • La porte du ciel

    Dominique Fortier

    • Alto
    • 3 Décembre 2011

    Sous un morceau de ciel de la Louisiane s'étirent les sillons brun et blanc d'un champ de coton. Deux fillettes grandissent, l'une dans l'ombre de l'autre. On construit au milieu d'un marais une impossible église, un village oublié s'endort dans un méandre du fleuve. Tout près monte la clameur d'une guerre où les frères affrontent leurs frères sous deux bannières étoilées.

    Dans ce troisième roman plus grand que nature, l'auteure Du bon usage des étoiles et des Larmes de saint Laurent offre le portrait d'une Amérique de légende qui se déchire pour mieux s'inventer. Roman labyrinthe, livre kaléidoscope, La porte du ciel nous entraîne par cent chemins entre rêve et histoire.

  • C'est bien connu, les bluesmen n'ont que des emmerdes, et Jack Mustaine ne déroge pas à la règle.
    Peu avant d'arriver à La Nouvelle-Orléans, où il était censé se produire, sa décapotable vintage tombe en rade dans un trou paumé au milieu du grand nulle part moite de la Louisiane. Un endroit qui porte néanmoins un nom : Graal, où la vie s'écoule lentement, chargée d'une magie immémoriale. Sur fond de slide guitar, Jack rencontre des personnages étranges, tombe amoureux, s'enfonce toujours plus loin dans d'insondables mystères.
    Quelle vérité se cache au coeur des bayous ? Écoutez la légende de Jack Mustaine et vous le saurez... peut-être.

  • Automne 1917. Trois cents officiers et sous-officiers français débarquent à New York. Les États-Unis ont déclaré la guerre à l'Allemagne et ces vétérans des tranchées ont pour mission de former leur jeune armée, encore inexistante mais qui, bientôt, dominera le monde. C'est l'aventure de ces hommes, méconnue en France comme aux États-Unis, qui est racontée ici. Jean Giraudoux, Joseph Kessel, Jean Norton Cru sont les témoins de cette épopée. Le commandant Jean Malye, grand-père de l'auteur, fait partie de ces soldats. Professeur et écrivain, il a été secrétaire de Maurice Barrès et, par passion pour l'Irlande, membre du Sinn Fein. Ce sont ses traces et celles de ses camarades que l'auteur a suivies jusqu'en Amérique. À la tête d'un groupe de sept hommes, Jean Malye rejoint la Louisiane et son principal centre d'entraînement, Camp Beauregard, encore en construction, où il découvre vingt mille de ces jeunes sammies, férus de charges héroïques mais qui comprennent mal les raffinements techniques de la guerre de tranchées qu'on est venu leur apprendre. La mission de ces combattants chevronnés n'est pas seulement d'instruire les soldats du corps expéditionnaire américain. Ils doivent aussi, d'un bout à l'autre de l'Amérique, porter haut la parole de la France et recueillir des informations sur cette armée qui va aller se forger sur les champs de bataille du continent. Mais aucun d'entre eux n'aurait pu imaginer ce qui va se passer au Camp Beauregard.
    François Malye est grand reporter au Point. Il est l'auteur d'une quinzaine d'ouvrages et dirige la collection « Mémoires de guerre » aux Belles Lettres.

  • Dans un monde marqué par une profusion grandissante d'acteurs, les stratégies linguistiques opèrent un retour en force. Un examen approfondi de l'action de l'OIF, autorité représentative des pays ayant la langue française en partage, montre qu'il n'a jamais été question d'une stratégie dédiée à la langue française. Sous peine de se voir imposer la ou les volontés d'autres aires linguistiques, la langue française a vivement intérêt à définir une politique qui lui serait propre, forte et équilibrée.
    La matière existe, l'histoire et les traditions existent, la masse démographique critique existe, les échanges économiques existent. Il manque seulement une partition pour mettre en musique toutes ces forces éparses.
    C'est une humble proposition de partition qui est présentée dans ce livre. Elle n'a pour autre ambition que de faire réfléchir et inspirer son lecteur.
    Une partition n'a de sens que si elle est structurée et repose sur des accords. C'est le même constat pour la francophonie. Elle ne peut éclore et se développer que si elle prend en compte des invariants : ceux de la politique, ceux de l'économie, ceux de la démographie, ceux de la linguistique et ceux de la stratégie.
    Comme l'écrivait Léopold Sedar Senghor : « La francophonie existe, il faut l'organiser. » Yves Montenay dirige depuis 1994 l'Institut Culture Économie et Géopolitique. Il a publié, aux Belles Lettres, La Langue française face à la mondialisation (2005), Nos voisins musulmans. Du Maroc à l'Iran, quatorze siècles de méfiance réciproque (2004) et Le mythe du fossé Nord-Sud. Comment on cultive le sous-développement (2003).

    Diplômé de Sciences Po et de l'École de Guerre Économique (EGE), actuellement consultant en Intelligence Économique Territoriale, Damien Soupart s'intéresse depuis plusieurs années à la place de la langue française dans le monde.

  • Édité pour la première fois en 1932 sous la direction de Jay K. Ditchy, Les Acadiens louisianais et leur parler, outre son célèbre glossaire, comprend une brève histoire de la déportation des Acadiens et un aperçu du folklore louisianais. Ce livre constitue un document indispensable pour quiconque s'intéresse à la culture acadienne et à l'histoire de la langue française.

  • Deux adolescents, une Américaine et un Acadien, vivent une quête hors de l'ordinaire d'un bout à l'autre du continent.

    Après s'être connus lors du Congrès mondial acadien de 1994, Sara et Justin entreprennent une correspondance qui resserre leur amitié. Sara est toujours hantée par des cauchemars et le désir de trouver sa mère biologique. Elle poursuit ses recherches en Louisiane, où sa famille s'établit pour un an. À la suite du décès de son cher grand-père, Justin se voit offrir par sa mère une semaine de vacances à Scott, en Louisiane. À nouveau réunis, les deux amis feront-ils la lumière sur les origines de Sara et sur ses mystérieuses visions du Ku Klux Klan ?

    Réflexions de deux adolescents qui, chacun à leur façon, s'interrogent sur leur propre identité et sur les circonstances de la vie.

  • Musiciens cadiens et créoles est le résultat de dix ans de collaboration entre lauteur et le photographe. Le livre offre une centaine de photographies en couleur de musiciens en public et chez eux. Lintroduction de Barry Jean Ancelet résume brillamment lévolution de la musique et la culture cadiennes, et sa discographie sera un guide précieux pour ceux qui voudraient approfondir leur connaissance de cette musique.

  • Mercedes, après avoir accompli la dernière promesse qu´elle avait faite à Ekis, décide d´aller s´installer en Californie, pensant pouvoir réaliser son rêve de pratiquer de la thérapie avec les chevaux. Mais le vieux chef navajo, Takoya, réussit à convaincre l´asdzáni kf de venir travailler quelques mois par année dans la réserve. Mercedes se retrouve sur la route avec un jeune cowboy, Jim, à aider et à soigner les chevaux et leurs propriétaires... Un drame surviendra qui laissera notre héroïne brisée. Peter, ressentant un amour profond pour elle depuis des années, essaiera de venir à son secours, mais seuls les chevaux pourront peut-être influencer son destin et lui permettre de survivre sans se renier.

  • David Cheramie nous invite à faire le tour de son jardin secret en revisitant les lieux et les histoires de son enfance au Canal Yankee, son visage natal. Écrits dans un français universel émaillé d'acadianismes propres à la Louisiane, ces poèmes évocateurs et tendrement nostalgiques font découvrir un univers méconnu qui mérite d'être partagé. L'allée du souvenir est le 6e titre de la Collection Acadie tropicale dirigée par la poète néo-écossaise Georgette LeBlanc.

  • Ce n'est pas parce qu'on est petit qu'on ne peut pas être... le plus fort !

    Cette fable traditionnelle cadienne, recueillie en 1973 par l'auteur, Barry Jean Ancelet, retrouve ici toute sa fraîcheur primesautière. Après une première adaptation en 1999 chez Bouton d'or Acadie, l'illustrateur Joël Boudreau s'est remis à sa table à dessin, avec des résultats extraordinaires ! Cet album est agrémenté d'un CD, où Barry Jean Ancelet (de Lafayette, LA) récite d'un trait cette ritournelle vire-langue. Les multiples percussions de Glen Deveau donnent vie aux divers concurrents de cette épreuve de force. Alors, qui est le plus fort : l'auteur, le musicien ou l'illustrateur ?

    À moins que ce ne soit toi, lecteur : si tu réussis à réciter par coeur « Qui est le plus fort ? » sans éclater de rire !

  • Voilà un ouvrage qui risque dêtre qualifié de livre le plus drôle de lannée ! Carnavalesque, moqueur et espiègle, Le trou dans le mur rassemble des contes déguisés en fabliaux et qui nous plongent au coeur de la vie rurale et paysanne des bayous de la Louisiane. Jean Arceneaux est incontestablement lun des meilleurs conteurs de la francophonie !

  • Une jeune fille adoptée du Dakota du Nord part à la recherche de ses ancêtres. À cause de ses rêves obsédants, elle croit que sa mère biologique est une Cadienne de la Louisiane. Grâce à l´aide de ses parents adoptifs et de Tante, sa gardienne cadienne de son enfance, Sara découvre l´histoire et la culture des descendants des Acadiens déportés de 1755. Sa quête la mènera de la Louisiane jusque dans le sud-est du Nouveau-Brunswick. Y trouvera-t-elle aussi ses véritables origines et une explication à ses visions ?

    Roman d´aventures où des phénomènes paranor¬maux se mêlent à l´histoire des descendants de déportés acadiens de 1755.

  • À l'heure où nous sommes de plus en plus sollicités par la littérature-monde de langue française, qu'est-ce que la poésie acadienne, et quelle en est la spécificité? Les 50 poètes de cette anthologie d'éditeurs sont nés entre 1884 et 1983 ; la plupart ont vu le jour ou élu domicile dans la région atlantique du Canada. D'autres vivent en Louisiane. Tous partagent la même chose: la langue française et ses multiples variantes en usage dans la microsociété acadienne. Cette anthologie se veut en quelque sorte la carte de visite - et l'invitation au voyage - d'une petite maison d'édition qui se consacre témérairement à faire connaitre la poésie acadienne aux francophones et aux francophiles du monde entier. Jean-Philippe Raîche est né à Petit-Rocher, au Nouveau-Brunswick. Il vit à Paris depuis 1996. Membre fondateur de La Nouvelle Pléiade, il a reçu le prix Aliénor et le prix Louise-Labé. Serge Patrice Thibodeau est né à Rivière-Verte, au Nouveau-Brunswick. Essayiste, auteur de récits de voyage et poète, il a reçu entre autres le prix Émile-Nelligan et, à deux reprises, le Prix du Gouverneur général du Canada. Il est le directeur littéraire des Éditions Perce-Neige, à Moncton.

  • Dominique-Marie Varlet, réformateur français, fut à l´origine de l´Église vieille-catholique d´Utrecht après avoir été vicaire général du diocèse de Québec de 1713 à 1718. Contribution à l´histoire religieuse et littéraire du Québec dans le premier quart du XVIIIe siècle, la publication de sa correspondance jette un éclairage original sur l´Église de la Nouvelle-France sous Mgr Jean de Saint-Vallier et sur la situation des missions du Séminaire de Québec en Louisiane.

  • Avec Amédé, le personnage d'Alma revient pour nous raconter une histoire de camaraderie entre deux cowboys qui s'occupent de leurs troupeaux à leur façon. Georgette LeBlanc n'a pas fini d'étonner en nous transportant dans un univers tumultueux qui s'étend de la Louisiane jusqu'au Grand Texas, où la musique et la chair ne font qu'un.

empty