Les Editions Chapitre.com

  • Chapitre 1 « Marc Page ? » - Il roulait trop vite ? - Oui. - Il s'est déporté sur la droite ? - Oui. - Il téléphonait ? - Oui. - Vous m'avez sauvé la vie ? - Oui. - Vous êtes ? - Soulagé. * * * Rien de sexuel. Quand je pensais à Justine, ça n'avait Rien de sexuel. Les derniers chiffres sont tombés : Rien de sexuel dans 99,999 % des situations (des cas recensés à ce jour) (nous sommes mercredi, depuis une minute). Quand j'étais avec Justine, ça n'avait Rien de sexuel. Quand je regardais ses jambes, en revanche, les statistiques s'affolaient : on chutait à 30 %. Ça n'avait Rien de sexuel à 30 %. Et si je m'abandonnais un court instant à la contemplation de ses roses lèvres : 25 %. Tous les autres pourcentages sont disponibles sur : materjustine.fr Ou sur : riendesexuel.com (là, tu cliques entre les seins de Justine, et c'est bon, tu as tout.) Voilà. On resta silencieux.

  • Lors de cette entrevue, Sylvie Martin ignorait qu'elle était sous couverture derrière un CV. Elle découvrit peu à peu que son métier était dangereux. Avant de devenir l'assistante du chasseur d'ombres, elle devra passer des épreuves très ardues. Cependant elle possède un don très particulier comme celui de son père. Fille unique d'une mère inconnue, elle vit sous la protection de son père et devra combattre les forces obscures avec l'aide du chasseur d'ombres. Tout le long de cette aventure le garçon aux cheveux rouge devient son ami. Il était le neveu de Bartha, une sorcière redoutable. Elle devra l'emmener loin de Saint-Baudille car le chasseur d'ombres pense qu'il pourra commettre des méfaits plus tard.

  • Au cours de ces chauds étés méditerranéens, le département du Var vit à l'heure du tourisme. Farniente pour les vacanciers, travail accru pour les autres, entre autres pour les forces de l'ordre ; les accidents en tous genres, les infractions et les délits habituels sont en augmentations avec l'afflux touristique en cette période ; c'est le quotidien de la police toulonnaise, un rituel bien ordonné depuis de longues années. Pourtant en cet été 2013, plusieurs meurtres vont briser la routine classique et interpeller varois et touristes plus habitués à la médiatisation d'accidents nautiques qu'à celle, plus brutale, d'assassinats ! La brigade criminelle de l'antenne varoise du SRPJ saisie, va devoir rapidement les élucider, surtout lorsque l'un d'entre eux, ô crime de lèse-majesté, est commis dans cette île paradisiaque de Port-Cros, parc national mondialement connu. Entre notables aux méthodes particulières et aux amitiés douteuses, à leur puissance financière et politique, et un passé relativement lointain enveloppant de son voile mystérieux les habitants de la petite île de l'archipel hyérois, les policiers de la PJ arriveront-ils à délier le fil ténu de cette intrigue singulière ?

  • Island Castaways Children est un orphelinat pas comme les autres. Il est tenu par Wendy D et quelques membres de sa famille. Cette décision de tenir un tel établissement est la ré­sultante du passé de la maîtresse de maison. Les enfants re­cueillis sont des enfants perdus. Ils ont été enlevés, tout comme elle, parce qu'ils refusaient de grandir. Alors qu'elle ramène des enfants dans leur famille, la voilà embarquée dans de nouvelles aventures avec son frère Michel et son ami le capitaine Hook.

  • EQUITATION - CSO est un guide comprenant essentiellement des conseils pratiques, mais aussi une part d'analyse. Son objet principal est l' équitation de saut d'obstacles.
    Chacun des chapitres répond à des questions réelles et fondamentales, concernant tout autant le cheval que le cavalier.
    Accompagné d'exercices, il intéressera tout autant l'amateur débutant ou chevronné que le professionnel accompli.

  • Pitié pour votre chat, il a eu une journée compliquée. Entre les attaques de mouches, la piètre qualité de ses croquettes et les misères que lui font les humains, il a besoin de souffler... Lisez-donc ce journal de bord pour vous en convaincre !

    Se considérant comme salarié en charge de la sécurité de son appartement, le chat auteur de ces lignes a décidé de se faire le porte-parole de la condition féline. Il consigne jour après jour les événements de son quotidien, et livre, au détour de ses récits, un témoignage tant humoristique que lucide sur nous autres, hommes.

    Somme de 365 histoires en une, ce livre se lira d'une traite ou par petites touches, par les petits et les grands, amateurs de chats ou simplement curieux de découvrir l'espère humaine et ses paradoxes sous un autre jour !

  • « Tempêtes sous les crânes » décrit les évènements qui se sont déroulés en France et dans le monde après la deuxième guerre mondiale et qui ont provoqué l'explosion de mai 68, suivie par le départ du général de Gaulle et son remplacement par Georges Pompidou, ce qui n'était sans doute pas l'objectif de la révolte de cette génération.
    Il ne s'agit pas précisément de la suite du récit « D'une guerre à l'autre », du même auteur, qui suivait l'évolution de deux familles dans les périodes douloureuses des deux guerres mondiales, mais il se situe dans sa continuité. Le lecteur rencontrera dans ce roman d'autres personnages imaginaires ou et réels, qui ont pour point commun d'avoir marqué chacune des époques évoquées.
    Celles-ci sont successivement décrites par deux témoins dont le lien est le milieu des variétés. Le premier rapporte l'expérience de sa soeur qui deviendra rapidement une idole des années yéyé, alors que le second mènera une carrière plus difficile, mais progressera dans ce métier grâce à son opiniâtreté.

  • L'action se déroule à la fin du xixe et au début du xxe siècle, en Mayenne.
    L'enfant de l'amour que porte Louise, nait enfant de la faute dont on chasse le père qui sera réputé inconnu, et qu'on arrache à sa mère, promise à une union arrangée.
    Abandonné, Hippolyte connait la dure vie des enfants de l'Assistance publique placés dans les fermes. Puis, son destin s'éclaircit à la faveur d'un placement bienheureux. Ses nouveaux maitres, Mathias et Francine, l'accompagnent avec leurs mots et leurs gestes à eux tout autant dans l'apprentissage de la vie rurale que sur l'intime chemin qui le conduira d'une serviabilité respectueuse et reconnaissante à une affection filiale. Puis Hippolyte fera sa vie d'homme avec Perrine, inlassablement maternelle qui après seize grossesses, ne sait plus vivre seule dans son corps. Le propos s'attarde sur des choses simples qui font une vie, mais aussi sur l'évolution de la ruralité à l'aube de la modernité, quand la capacité d'innovation et la technicité des jeunes viennent heurter l'autorité et les savoir-faire des anciens.

  • Février 1849, Seconde République, dans une France qui peine à sortir de la confusion où l'a conduite la révolution qui a chassé de son trône le dernier Roi des Français.
    Alice, jeune mariée d'à peine vingt ans, a emménagé quelques mois auparavant chez son mari, une longue bâtisse appelée La Louvardière, nichée au coeur d'un parc boisé, dans le département de la Nièvre. Or, la jeune femme peine à y trouver sa juste place : les domestiques lui paraissent hostiles, la demeure encore mal connue résonne de bruits étranges, et surtout une présence invisible pourrait bien y rôder. Par ailleurs, si Lionel de Châtenay est un mari aimable et prévenant, il semble lui aussi hanté par le souvenir de sa première épouse.
    Alice devra apprendre à surmonter ses peurs et ses doutes, gagner l'estime et la confiance de Lionel, et enfin maîtriser à la fois la domesticité et son nouveau rôle de maîtresse de maison. Toutefois, la tâche ne lui sera pas facilitée, et un certain nombre d'événements étranges et imprévus viendront se mettre en travers de son chemin - ou plutôt de son cheminement.
    Cet ouvrage a pour thématique celle du mystère face aux éléments tangibles et concrets. Peut-on avoir une réponse à toutes les questions que l'on se pose ? Peut-on jamais vraiment connaître les gens que l'on côtoie ? Où sont les limites de la connaissance humaine ?

  • Mathilde pensait faire un voyage d'agrément, avec retrouvailles et exotisme en prime mais la réalité va être toute autre. Itinéraire jubilatoire sur le sol camerounais. Confrontation surprenante avec le monde africain, le récit oscille entre conte et comédie théâtrale, Aventure plus que mésaventure, « En double file » est un récit écrit sur un ton amusé pour une lecture décontractée.

  • Enfin une analyse de l'aide sociale à l'enfance réalisée par une famille d'accueil ! En effet, comment améliorer ce système sans impliquer les assistants familiaux avec leurs expériences concernant l'enfant relevant de l'ASE et les rouages qui l'entourent ?
    Après avoir cité les spécificités des enfants élevés hors de leur famille, l'auteure pointe les dysfonctionnements de l'ASE et propose des solutions regroupées dans un modèle nommé « le co-accompagnement de l'enfant en accueil familial ».
    Ce livre s'adresse à tous les intervenants qui sont amenés à s'occuper d'un enfant confié à l'ASE : professionnels de cette institution mais aussi des milieux médical, paramédical, de l'enseignement, de l'animation, des instances policière et judiciaire et de la sphère politique.

  • Ces cahiers de manoqithérapie sont le fruit de 30 années d'expérience de travail manuel sur le système des méridiens chinois et de leurs émergences cutanées.
    Les branches des méridiens sont décrites de manière inédite par l'intrication avec le système des Merveilleux Vaisseaux, avec des schémas novateurs.
    Chaque cahier est consacré à une qualité d'énergie cosmique avec les 2 loges énergétiques qui la gèrent dans le corps humain.
    La description des points cutanés est aussi originale en mettant en avant les relations entre eux du fait de leur positionnement sur les branches de méridien et leur rôle fondamental.

  • Chloé Lebecque est une jeune interne qui travaille au service de réanimation médicale de l'hôpital civil de Strasbourg. Elle a presque tout pour être heureuse si ce n'est une libido torturée, une sexualité qui se cherche... Pour ce faire, Chloé décide de vivre des expériences sexuelles très diverses et parfois très violentes...

  • Héloïse a 70 ans. Elle vit maintenant dans le Sud. Un de ses fils Bill, la meilleure amie, Michelle, et bien d'autres autour d'elle, ne sont plus de ce monde. Après une vie dense et chaotique de libertinage, elle s'accroche à une existence de cougar qui tente de fuir sa réalité. Le passé la rattrape...
    Ce livre est le troisième et dernier tome de la trilogie racontant la vie sensuelle et trépidante d'Héloïse B. Ryan.

  • Nos héros ont pour mission de combattre le djinn, le démon le plus redoutable qu'il soit. Ils devront prendre d'énormes risques afin de le ramener dans son monde, le seuil de l'autre réalité, le passage vers les ténèbres, les catacombes. Au cours de cette aventure, Sylvie découvre que sa mère est en vie. En vérité Sylvie est mi-humaine mi-démone. Yoann a fait une erreur stupide, il a libéré le djinn en échange de ses trois voeux, il reviendra chercher son dû au bout de vingt ans, son âme ! Cependant, le djinn terrifie les Parisiens ainsi que les prêtres. Mais Franck, son formateur est touché par une malédiction, son sort sera-t-il accompli ? Arriveront-ils à refermer le seuil de l'autre réalité ? Yoann sera-t-il libéré de l'emprise du djinn ? Attention ! Avant de formuler vos voeux réfléchissez bien ! car on ne peut rompre le pacte avec le djinn.

  • Après une une enfance et une jeunesse marquées de souvenirs heureux mais aussi traumatisants, l'alcoolisme fait son apparition. Il dure vingt ans avant dix ans de cures. Au début, ces cures sont souvent modestes, mais présomptueuses. Puis de plus en plus longues, suivies d'abstinences douloureuses se ponctuant assez rapidement par des échecs. (Ce dogme d'abstinence, avec ou sans médication aussi efficace que des pastilles Smarties, ne cartonne qu'à 10 % de réussite). Après avoir entendu parler du baclofène lors de ma dernière cure de 2008, j'ai attendu 2011 pour commencer le traitement. À cette époque, on n'avait pas encore assez de recul pour faire le tri entre les bonnes et mauvaises pratiques entraînant ou pas les effets indésirables. J'ai persévéré et je suis maintenant guéri. Soigné, comme j'aime à dire. Heureux d'être libre et de pouvoir consommer modérément. Malheureusement, la maladie m'a poursuivi. À la fin du livre, à l'aide de l'Association Baclofène, j'explique la molécule et son traitement.

  • Comme annoncé par les scientifiques, les glaces ont fondu, les eaux sont montées de près de soixante mètres, noyant toutes les côtes et toutes les berges du monde et surtout, provoquant une réaction en chaîne de catastrophes, éradiquant de la terre la quasi-totalité de la faune et de la flore.
    Autant à la surface que dans les eaux, la chaîne alimentaire est profondément modifiée.
    Mille ans se sont écoulés. Certains ont survécu grâce à leur lutte incessante. D'autres, des privilégiés, ont bénéficié des abris antiatomiques.
    Désormais, l'humain a reconstruit sa société.
    Mais quelle société ? Et pour combien de temps ?

  • En fait, elle se portait bien pour un fantôme. Les flashs ponctuaient même ses journées. Et si elle était avec Mark, elle consommait sans escale. Il se montrait aussi bestial qu'avant. De nouveau, il s'était mis en tête de la remodeler. De la forger, de la posséder corps et âme. Par ses mots, par ses actes, il ne lui accordait aucun répit. Même quand elle ne le voyait pas. Sur le plan esthétique, la cocaïne était une catastrophe. La jeune femme devait camoufler les croûtes de sang dans ses narines. Usait des tubes de crème cicatrisante. Ils ne réparaient rien d'ailleurs, à peine ses entailles. Mais elle n'était pas une vulgaire junkie. Elle était capable de s'abstenir pendant plusieurs jours. Sauf si Mark la sonnait.

  • Je me souviens
    De l'instant I
    Celui où je me dis
    Je crève ce soir
    Devant nos miroirs

    Instant I - Elle ne savait pas. Ce qui l'avait poussée dans le second salon, celui de la bibliothèque et du piano. À peine la porte franchie, elle s'était engouffrée, une envie, égrener quelques notes. Se sentir protégée par elles. Boucher ses oreilles au reste. Occuper ses yeux. Elle ne se servait presque plus du piano, un demi-queue laqué noir. Elle n'aimait pas se trouver là. Depuis le premier jour.

  • Plus qu'une poignée d'heures à attendre, et ça ferait pile un an et un jour que je n'aurais pas vu un seul client. Un an et un jour... C'était le délai que je m'étais fixé. Au bout de quoi, je prendrais ma retraite. J'avais eu soixante et un ans l'avant-veille. Même pour quelqu'un qui passait le plus clair de son temps à rien, ça me paraissait un âge raisonnable. Bref, d'ici quelques heures, c'en serait fini de l'agence Palmer (recherches dans l'intérêt des personnes, protection rapprochée, discrétion assurée). Si tant est que quelque-chose qui n'a jamais vraiment commencé peut avoir une fin.

  • Trois anciens pilotes de Chasse ont essayé de raconter au travers d'anecdotes souvent drôles mais aussi dramatiques l'ambiance qu'ils avaient connue au sein de leur escadron de Chasse le 2/11 Vosges dans les années 1960/1970.
    Ils se sont rendus compte en quittant l'Armée de l'Air qu'à leur époque tous les éléments étaient réunis pour en faire une époque bénie : beaucoup de pilotes officiers et sous-officiers dans les escadrons, beaucoup de mécanos, beaucoup d'heures de vol sur des avions variés que l'on pilotait sans pilote automatique. Donc, comme on dit dans notre métier, à la main !
    Partis tôt à la retraite ou dans une seconde carrière dans le civil, ils y ont découvert par leurs enfants, leurs amis, leurs familles ou leurs collègues un monde différent de ce qu'ils avaient connu :
    Les difficultés pour trouver un métier, les petits chefs souvent arrogants et parfois incompétents, le stress dans les entreprises, le harcèlement, le mal de vivre, le suicide, la nécessité de mettre dans les entreprises des syndicats, des directeurs des ressources humaines, des cellules de crise, des ergonomes, des consultants...
    Ils se sont rendus compte de la chance qu'ils avaient eu de vivre cette « époque bénie » et ont donc voulu la partager, un peu, avec leurs lecteurs.

  • Sur les trottoirs, certains passants se retournaient, d'autres se détournaient. Tous louchaient sur elle. Et elle n'avait personne pour la chaperonner. Elle rabattait parfois le pan de son manteau. Il se relevait par vague sous la bise glaciale. On devinait qui elle était. À sa tenue, à sa démarche. À son déguisement, sa perruque platine. Elle longeait le quai bétonné, le fleuve, en pleine lumière. Derrière la rangée de platanes, au bas des marches, plus loin sous les piliers, le froid avait délogé les marginaux. Si elle gagnait la place de l'horloge, à l'intersection des bus, elle croiserait plus de badauds. Il fallait tracer le long de l'avenue, bifurquer devant le square et les galeries, vers la passerelle piétonne. Où irait-elle ? Elle ne savait pas. Son walkman brinquebalait au fond de son sac. Plus de pile. Fini le hard rock pour la soutenir ce soir. Pour l'isoler des autres. De leurs regards insistants. Elle était nauséeuse, elle avait mal au ventre. Comme à chaque fois, elle se défendait de vomir. Elle se croyait insensibilisée. Et elle aurait tant voulu en crever de ce job, tout de suite, net, poignardée, foudroyée. Qu'il ne reste plus de sa carcasse que des cendres.

  • La jeune femme dont je vais vous parlé dans ces quelques pages, va sûrement vous impressionner. Elle a eu des déboires et des déceptions jusqu'au viol et elle a su se relever à chaque fois.

  • Nous sommes en 1827, pendant la Seconde Restauration, sous le règne de Charles X.
    Anna Seurel, âgée d'une trentaine d'années, vit avec son frère Antoine et ses deux enfants dans une belle maison de maître, située non loin d'Auxerre, dont elle a hérité de son père.
    Elle est divorcée - cela fut possible jusqu'en 1817 - et a un amant, Gabriel de Sauveterre. Elle se rend compte qu'elle est enceinte de lui ; or, à cette époque et dans ces milieux, être une femme divorcée était une situation très délicate. Pourra-t-elle épouser M. de Sauveterre ?
    Par ailleurs, lors d'une réunion de famille à l'occasion des fêtes de Pâques, une des domestiques est retrouvée morte dans la serre du parc. De quelle manière est-elle morte ? Pourquoi ? Est-ce un accident ? Ou bien a-t-elle été tuée ? Mais par qui ?
    Entre la Bourgogne et Paris, Anna et Antoine, aidés par quelques amis, vont s'atteler à la résolution de tous ces problèmes. Non sans mal...

empty