Sciences & Techniques

  • Les auteurs de ce livre ont vécu de l'intérieur cette crise sanitaire sans précédent. Frédéric Tangy est directeur du laboratoire d'innovation vaccinale à l'Institut Pasteur. Son laboratoire a conçu et mis au point, en seulement quelques mois, un vaccin contre le Covid-19. Jean-Nicolas Tournier, en tant que médecin militaire, s'est occupé du dépistage du virus et de la mise en place des mesures de protection au sein des armées ; il a lui-même expérimenté l'infection. Ce livre procède de leurs regards complémentaires. En un an, un virus jusque-là inconnu a surgi et a envahi toute la planète. D'où vient-il ? Pourquoi s'est-il réveillé ? Comprendre les maladies infectieuses, expliquer comment elles ont, au cours de l'évolution, façonné notre héritage génétique et défini notre identité, rappeler le rôle capital et largement méconnu qu'elles ont joué dans le cours de l'histoire humaine - celle des batailles et des empires -, montrer combien elles révèlent notre fragilité, telle est l'ambition de ce livre. Mais ce livre, d'une extraordinaire richesse, raconte aussi le combat haletant de l'humanité contre l'emprise infectieuse, la quête mondiale d'une immunité, et surtout la remarquable aventure de toute une équipe, celle de l'Institut Pasteur, mobilisée pour concevoir et mettre au point un vaccin français. Frédéric Tangy dirige le Laboratoire d'innovation vaccinale à l'Institut Pasteur Paris. Directeur de recherche au CNRS et professeur à l'Institut Pasteur, il a créé le cours international de vaccinologie de l'Institut Pasteur. Ses travaux scientifiques ont porté notamment sur la mise au point de vaccins contre le chikungunya, le sida, la dengue, Zika, la fièvre de Lassa ou encore le paludisme à partir du vaccin atténué contre la rougeole, et, récemment, la conception d'un vaccin contre le Covid-19. Jean-Nicolas Tournier est chef du département « Microbiologie et maladies infectieuses » à l'Institut de recherche biomédicale des armées (IRBA). Il est professeur à l'école du Val-de-Grâce et scientifique invité dans le Laboratoire d'innovation vaccinale à l'Institut Pasteur Paris. Il est par ailleurs expert à la Commission technique des vaccinations auprès de la Haute Autorité de santé. Son activité scientifique a porté sur le développement des nouvelles thérapeutiques contre les maladies infectieuses, notamment la maladie du charbon. Il a participé plus récemment à la gestion de l'épidémie de Covid-19 dans les armées. 

  • Dernier épisode des avancées de la physique moderne : la physique de l'infiniment grand a rejoint celle de l'infiniment petit, et la cosmologie s'est unie à la physique des particules. À l'origine de l'Univers et de la matière, il y a quelque 14 milliards d'années, il n'y avait en effet que de l'énergie. Reste à comprendre la nature de cette curieuse interaction entre énergie, espace, temps et matière. Pour résoudre l'énigme, on a d'abord pensé que l'espace-temps, courbé à grande échelle par la gravitation, pouvait à très petite échelle se courber plus violemment, jusqu'à former une « écume » de pure énergie aussi chaotique que poétique. Ont suivi d'autres théories - supercordes, boucles, géométrie non commutative, gravité entropique et trois autres décrites ici pour la première fois de façon accessible - dont émergent aujourd'hui les modèles de « gravité quantique » qui raviront les amateurs de scénarios décoiffants. Certaines voient le tissu de l'espace-temps fait de minuscules bouts d'espace et de temps élémentaires, d'autres le voient flou, d'autres encore voient dans le réel une illusion due au grand nombre de particules dont nous sommes constitués. À défaut de donner ici la clé de l'énigme, Jean-Pierre Luminet nous fait partager sa passion - sans équation - et dresse un surprenant panorama des théories actuelles sur l'origine de l'Univers. ?Jean-Pierre Luminet, spécialiste des trous noirs et de la cosmologie, est l'auteur de nombreux ouvrages destinés au grand public. Il travaille au Laboratoire d'astrophysique de Marseille (LAM) sur les théories de gravité quantique. 

  • La nouvelle symphonie des étoiles ; l'humanité face au cosmos Nouv.

    Au terme d'un siècle de recherches passionnantes, le cosmos s'est révélé bien plus proche de nous qu'on ne l'imaginait : d'infini et d'éternel, il en est venu, comme tout un chacun, à avoir une naissance, le Big Bang, et une évolution, qui a conduit à notre existence après quelques milliards d'années. Et s'il s'est peuplé de créatures aussi étranges que les trous noirs ou les ondes gravitationnelles, des milliers d'exoplanètes très semblables à notre Terre laissent entrevoir la possibilité d'une vie ailleurs. À la précision scientifique de l'astrophysicienne s'adjoint ici la poésie des images pour conter la saga de l'origine de la lumière, de la matière et du vivant, cette fascinante « symphonie des étoiles » dont nous sommes issus. L'humanité découvre avec stupeur cet univers immense dont elle fait partie. Sa très courte existence sur la planète Terre s'inscrit au sein d'un espace-temps d'une ampleur colossale. Elle doit en prendre conscience pour devenir adulte et orienter sa propre destinée. Sylvie Vauclair est astrophysicienne à l'Institut de recherche en astrophysique et planétologie, et professeure émérite à l'université de Toulouse. Elle a notamment publié De l'origine de l'univers à l'origine de la vie. Une virgule dans l'espace-temps. 

  • Prenez votre coeur à coeur Nouv.

    Le coeur, c'est la vie. « Avoir un bon coeur » est essentiel pour être au mieux de sa forme, physique, psychologique et intellectuelle. Pour vivre mieux, pour vivre pleinement, pour vivre plus longtemps. Ce livre est fondé sur des preuves scientifiques, vous y trouverez tous les conseils pour votre vie quotidienne : les meilleures façons de vous nourrir et les activités physiques à pratiquer. Vous y apprendrez comment protéger votre coeur et vos artères, prévenir les maladies cardio-vasculaires et leurs complications, prendre en charge leurs facteurs de risque : hypertension, diabète et cholestérol. Vous comprendrez les bienfaits sur le coeur du sommeil et de la sexualité, les dangers du stress, du tabac et de la Covid-19. Votre santé et votre vitalité sont entre vos mains, agissez et profitez pleinement de la vie. Votre atout, c'est votre coeur. Ce livre associe les compétences et l'expérience de deux grands médecins : le docteur Jacques Fricker, nutritionniste, et le docteur Patrick Assyag, cardiologue. Le Dr Jacques Fricker est médecin nutritionniste à l'hôpital Bichat à Paris. Il a été chercheur en nutrition humaine à l'Inserm. Il est l'auteur à succès de nombreux ouvrages sur la nutrition. Le Dr Patrick Assyag est médecin cardiologue en libéral, praticien attaché à l'hôpital Saint-Antoine à Paris, président du Syndicat des cardiologues de la région parisienne et ancien vice-président de la Fédération française de cardiologie. 

  • Depuis quelques années, dans le sillage d'importantes découvertes scientifiques liées à la communication végétale, une tendance de fond nous incite à prendre l'arbre pour modèle, voire à pénétrer les arcanes de sa « vie secrète ». Mais, au-delà des métaphores et des analogies faciles, que peut-on vraiment espérer de ce nouveau rapprochement avec l'arbre ? Une source d'inspiration, un modèle écologique, la clé d'un nouveau bien-être fait d'ouverture et de partage ? Un écologue passionné nous livre ses réponses empreintes de science, de sagesse et d'un infini respect pour l'arbre : « L'arbre semble vouloir s'adresser aux grands primates irrévérencieux que nous sommes devenus. Des primates aujourd'hui perdus au bord du chemin pour avoir sottement oublié qu'ils vivaient sur la planète des arbres. » J.?T. Jacques Tassin est chercheur en écologie végétale au Cirad (Centre de coopération internationale en recherche agronomique pour le développement). Il a publié plusieurs livres sur le lien entre l'homme et les plantes. 

  • À l'heure où nos sociétés amorcent un spectaculaire virage écologique, les forêts sont emblématiques de notre rapport - bien souvent idéalisé - à la nature. Derrière les drames de la déforestation sous les tropiques et des grands incendies, au-delà du mythe de la forêt « primaire », qu'en est-il de la réalité de nos forêts ? Les meilleurs experts apportent ici les éléments nécessaires pour prendre la mesure de la complexité du problème. Comment concilier le maintien de la biodiversité et des écosystèmes forestiers avec la production de bois et le tourisme ? À qui appartient la forêt et comment doit-on la gérer de manière durable ? Les « labels verts » de certification vont-ils se développer ? Comment surtout favoriser cette source de matériaux et d'énergie renouvelables à faible empreinte carbone à l'heure du changement climatique ? C'est tout l'univers des forêts et du bois qui se révèle ici, mêlant l'exigence d'une rentabilité raisonnable à l'impérieuse nécessité de gérer au mieux ces espaces vitaux. Par des membres de l'Académie d'agriculture de France sous la direction d'Yves Birot, Georges-Henri Florentin, Jean-Yves Henry et Bernard Roman-Amat. 

  • Le cerveau comme on ne vous l'a jamais raconté ! Mémoire, émotions, conscience, langage... les sciences du cerveau ont la particularité d'éclairer un domaine qui nous parle, mais dans une langue que nous ne parlons pas ! Une langue étrangère truffée de mots abscons : glie, synapse, récepteur membranaire, hippocampe, mémoire épisodique, cortex... autant de termes qui se dressent comme un mur entre notre cerveau et nous. Avec Parlez-vous cerveau ?, faites enfin tomber ce mur en vivant une expérience qui tient autant de la leçon de choses cérébrales que des aventures extraordinaires de Monsieur (ou Madame) Cerveau. Une expérience inédite et jubilatoire pour un bilinguisme non moins inédit : Parlez-vous cerveau ? ou comment devenir bilingue français-cerveau ! Ce livre est né d'une série estivale qui a réuni des millions d'auditeurs sur France Inter. De la radio au livre, le plaisir originel est intact, et l'écriture enrichie fait résonner ces mots du cerveau dans une comédie humaine dont chacun d'entre nous est le personnage principal. Lionel Naccache est normalien, neurologue, professeur à la Pitié-Salpêtrière, chercheur à l'Institut du cerveau et de la moelle épinière (ICM) et membre du Comité consultatif national d'éthique. Auteur de nombreux essais à succès (Le Nouvel Inconscient, L'Homme réseau-nable, Le Chant du signe), il écrit pour la première fois avec sa femme Karine Naccache, ancienne élève de l'ESSEC, auteur de romans, qui pratique le « français-cerveau » au quotidien depuis plusieurs années. 

  • L'époque est riche en événements et situations où l'expertise scientifique est sommée de se prononcer. Quittant les laboratoires pour descendre dans la rue, elle doit affronter les lobbies industriels, les médias, et composer avec des stratégies politiques et économiques qui lui sont étrangères. La « vérité » scientifique, toujours temporaire et fragile, sort souvent malmenée de ce combat inégal. Comment faire en sorte que la science devienne la meilleure alliée de la démocratie ? C'est un vaste chantier auquel s'est attelé depuis vingt ans le Conseil scientifique de la Fondation Nicolas Hulot. À partir d'exemples concrets, dont au premier chef la question du climat, il a patiemment démêlé l'écheveau d'intérêts particuliers et de modes de pensée obsolètes qui mènent à s'opposer systématiquement aux avancées de la science et à maintenir un commode statu quo (business as usual et « après moi le déluge »), même lorsque l'avenir de la planète est en jeu. Ces analyses éclairantes montrent la voie d'une meilleure dissémination de la pensée scientifique permettant à tout citoyen de décider en toute indépendance de son avenir. Ces mesures pour une saine prise en compte de la science dans le débat et l'action politiques se résument en un « pacte scientifique » en cinq points, quinze ans après le « pacte écologique » proposé par la même Fondation. Par le Conseil scientifique de la Fondation Nicolas Hulot, sous la direction d'Alain Grandjean et Thierry Libaert. Avec la participation de Loïc Blondiaux, Nicolas Bouleau, Dominique Bourg, Philippe Cury, Marc Dufumier, Marie Duru-Bellat, Jean-Baptiste Fressoz, François Gemenne, Gaël Giraud, Pierre-Henri Gouyon, Jean Jouzel, Marc Lachièze-Rey, Éloi Laurent, Jean-Dominique Lebreton, Marie-Antoinette Mélières, Corine Pelluchon, Michel Prieur, Cécile Renouard, Laurence Scialom, José Tissier. 

  • Dieu existe-t-il ? Comment l'Univers a-t-il commencé ? Y a-t-il de la vie intelligente ailleurs ? Peut-on prévoir l'avenir ? Qu'y a-t-il à l'intérieur d'un trou noir ? Peut-on voyager dans le temps ? L'espèce humaine pourra-t-elle survivre sur la Terre ? Faut-il coloniser l'espace ? Serons-nous dépassés par l'intelligence artificielle ? Que nous réserve l'avenir ? Telles sont quelques-unes des grandes questions que Stephen Hawking éclaire dans ce livre auquel il a travaillé jusqu'à sa mort. Tout au long de son exceptionnelle carrière, Stephen Hawking a approfondi notre connaissance de l'Univers et dévoilé quelques-uns de ses plus grands mystères. Mais, alors même que ses travaux sur les trous noirs, la gravité quantique, les temps imaginaires lui faisaient explorer les confins de l'Univers, il a toujours pensé que la science permettrait de résoudre les problèmes de la planète. Passionnant, ambitieux, ô combien intellectuellement stimulant et plein d'humour, le dernier livre de Stephen Hawking, l'un des plus grands esprits de notre temps, nous invite à nous confronter à notre humaine condition et au destin de notre planète. 

  • Qu'est-ce que la lumière, cette lumière qui éclaire et fascine l'humanité depuis le début des temps ? Replaçant ses propres travaux dans la perspective de la riche épopée de la connaissance, Serge Haroche dresse ici le tableau de ce que nous savons aujourd'hui de la lumière, de la manière dont nous l'avons appris, et des inventions que cette connaissance nous a apportées en révolutionnant notre vie quotidienne. Le temps s'écoule-t-il au même rythme à la surface de mon bureau et quelques millimètres au-dessus, et peut-on mesurer la différence ? Est-il possible de manipuler un objet quantique sans le détruire ? Qu'est-ce que l'intrication quantique et qu'appelle-t-on « décohérence » ? Le livre de Serge Haroche montre comment ces questions sont liées et leur apporte les réponses les plus actuelles. On y apprend comment est née la théorie de la relativité, d'où vient la physique quantique, et que le chat de Schrdinger n'est pas (seulement) un animal domestique, mais un paradoxe quantique que la physique contemporaine a domestiqué en lui donnant une traduction expérimentale. Acteur profondément engagé dans la science de la lumière, Serge Haroche en déroule ici les fils, de Galilée à Einstein, et jusqu'aux travaux qui lui ont valu le prix Nobel. Il revisite de l'intérieur, en théoricien et en expérimentateur, cette fascinante aventure scientifique. Explicitant les liens qui se sont tissés dans l'histoire des sciences entre l'optique, la mécanique, l'électricité et le magnétisme, il retrace le rôle essentiel que les interrogations sur la lumière ont joué dans la naissance de la physique moderne et dans l'élaboration de notre représentation de l'Univers. Loin d'exposer une histoire abstraite, Serge Haroche nous permet d'appréhender ce qu'est la démarche scientifique, faite d'un va-et-vient constant entre observation des phénomènes, élaboration de modèles théoriques et vérifications expérimentales. Un livre unique qui nous fait partager l'allégresse du savoir et l'exaltation de la découverte. ?Serge Haroche est professeur honoraire au Collège de France. Membre de l'Académie des sciences et prix Nobel de physique en 2012 pour la mise en oeuvre des méthodes permettant de manipuler et de mesurer des objets quantiques individuels, il a mené ses recherches avec son équipe au sein du laboratoire Kastler Brossel de l'École normale supérieure. 

  • Comment rendre l'homme meilleur ? Face à des morales classiques qui veulent endiguer ou humaniser en l'homme la part animale, ce livre propose une réponse inattendue. En étudiant les animaux, l'éthologie a montré qu'à leurs aptitudes cognitives, longtemps insoupçonnées, étaient jointes des aptitudes émotionnelles et affectives étonnantes, souvent laissées en friche chez l'homme. S'ils savaient retrouver ces facultés animales oubliées, s'ils développaient par l'éducation ces ressources affectives, les êtres humains ne pourraient-ils pas développer des sociétés plus altruistes, plus justes et plus paisibles ? En s'appuyant sur les découvertes récentes concernant l'intelligence et le comportement des animaux, Georges Chapouthier suggère qu'il serait possible de rendre l'homme plus « humain » en réveillant en lui le meilleur de l'animal. Pour sauver l'homme de sa violence, la culture ne doit pas le couper de la nature, mais l'inviter à retrouver en lui sa nature et ses émotions animales. Georges Chapouthier, biologiste et philosophe, est directeur de recherche émérite au CNRS. Il a publié de nombreux livres sur le cerveau et sur les animaux, notamment Biologie de la mémoire, L'Homme, ce singe en mosaïque.

  • Alors que la biodiversité s'étiole sous l'effet du réchauffement climatique et des pratiques agricoles intensives, la science offre comme remède une écologie impuissante à rétablir le contact entre l'Homme et la Nature. Héritée des Lumières et d'une vision pleinement rationaliste des choses, aurait-elle oublié en chemin que la Nature n'est pas un objet de science, mais un prolongement de nous-mêmes qui ne se laisse pas mettre en équations ? Empreinte de cette vision mécaniste du vivant, l'écologie scientifique ignore trop souvent la dimension humaine et sensible de notre rapport à la Nature. C'est à fonder une écologie différente qu'incite ce livre. Plutôt que des grands concepts, des calculs et des simulations complexes, il faut désormais penser comme un tout indissoluble le vivant et son environnement, afin de retrouver le plaisir tout simple du contact direct avec la plante et l'animal, cette proximité essentielle dont tout le reste découlera. Cette écologie du sensible, et non de la seule raison, est peut-être la clé de notre survie. Jacques Tassin est chercheur en écologie végétale au Cirad (Centre de coopération internationale en recherche agronomique pour le développement). Il est l'auteur de À quoi pensent les plantes ? et Penser comme un arbre. 

  • « Notre cerveau possède, dès la naissance, un talent que les meilleurs logiciels d'intelligence artificielle ne parviennent pas encore à imiter :?la faculté d'apprendre. Même le cerveau d'un bébé apprend déjà plus vite et plus profondément que la plus puissante des machines actuelles. Et cette remarquable capacité d'apprentissage, l'humanité a découvert qu'elle pouvait encore l'augmenter grâce à une institution : l'école. Au cours des trente dernières années, d'importants progrès ont été réalisés dans la compréhension des principes fondamentaux de la plasticité cérébrale et de l'apprentissage. Il est temps que chaque enfant, chaque adulte prenne la pleine mesure du potentiel énorme de son propre cerveau - et aussi, bien sûr, de ses limites. Le fonctionnement de la mémoire, le rôle de l'attention, l'importance du sommeil sont autant de découvertes riches de conséquences pour chacun d'entre nous. Des idées très simples sur le jeu, le plaisir, la curiosité, la socialisation, la concentration ou le sommeil peuvent augmenter encore ce qui est déjà le plus grand talent de notre cerveau : apprendre ! » S. D. Stanislas Dehaene est professeur au Collège de France, titulaire de la chaire de psychologie cognitive expérimentale, membre de l'Académie des sciences. Il préside le Conseil scientifique de l'Éducation nationale. Il a publié Les Neurones de la lecture, La Bosse des maths et Le Code de la conscience, qui ont rencontré un très grand succès.

  • Pourquoi et comment l'Univers a-t-il commencé ? Pourquoi y a-t-il quelque chose plutôt que rien ? Quelle est la nature de la réalité ? Comment expliquer que les lois naturelles soient aussi finement ajustées ? Et nous, pourquoi donc existons-nous ?Longtemps réservées aux philosophes et aux théologiens, ces interrogations relèvent désormais aussi de la science. C'est ce que montrent ici avec brio et simplicité Stephen Hawking et Leonard Mlodinow, s'appuyant sur les découvertes et les théories les plus récentes, qui ébranlent nos croyances les plus anciennes. Pour eux, inutile d'imaginer un plan, un dessein, un créateur derrière la nature. La science explique bel et bien à elle seule les mystères de l'Univers. Des réponses nouvelles aux questions les plus élémentaires : lumineux et provocateur ! Le premier ouvrage important de Stephen Hawking depuis dix ans. Célébrissime auteur d'Une brève histoire du temps, de Trous noirs et Bébés univers et de L'Univers dans une coquille de noix, Stephen Hawking est professeur à l'Université de Cambridge. Leonard Mlodinow est physicien au California Institute of Technology.

  • La haine a séparé pendant des siècles l'Allemagne et la France. Elle fut exacerbée par le régime nazi. Philippe Meyer en a personnellement souffert. Il a perdu ses grands-parents à Auschwitz.?Sa famille, d'origine juive et alsacienne, a en outre subi les affres de la Résistance. Et pourtant ! Ce grand médecin et homme de science confie son admiration pour l'Allemagne et sa foi en l'Europe. Une intense collaboration scientifique, médicale et culturelle avec l'Allemagne contemporaine lui a fait percevoir la nécessité d'un rapprochement encore plus étroit entre les deux pays. Ayant oeuvré aux travaux de la Fondation Genshagen aux côtés des artisans de la réconciliation franco-allemande, Philippe Meyer a pris conscience de la richesse foisonnante d'une civilisation trop souvent réduite à des idées reçues. C'est de cet émerveillement que ce livre témoigne. Au gré de ses promenades et de ses rencontres dans l'Allemagne tout à la fois balbutiante et audacieuse de la Wiedervereinigung, l'auteur nous invite aussi à découvrir la « grâce d'un peuple », à la suite de Mme de Staël, Heinrich Heine, Albert Schweitzer, Stefan Zweig ou Romain Rolland. Cet itinéraire allemand au coeur de l'Europe est dédié à la mémoire de Simone Veil. Médecin, membre correspondant de l'Académie des sciences, Philippe Meyer (1933-2020) a été professeur à l'hôpital Necker à Paris et à l'hôpital de la Charité à Berlin. 

  • Le livre de Patrick Zylberman met en lumière le paradoxe du vaccin : quand il fait défaut, sa nécessité est évidente parce que les gens meurent ; quand on en dispose, certains en ont plus peur que de la maladie dont il protège, et partent en croisade... contre la vaccination. Si la variole a disparu, si on ne meurt plus de varicelle ou de coqueluche, c'est grâce au vaccin, l'atout majeur contre les maladies infectieuses. Qu'on l'oublie, et elles reviennent : la rougeole tue dès qu'on baisse la garde. Or, quand les épidémies sont loin, tout se passe comme si, en s'interposant entre nous et la menace qu'il rend anodine, le vaccin devenait lui-même menaçant et focalisait les craintes. Dangereux et liberticide, le vaccin ? Le Covid-19 nous rappelle surtout à quel point, sans lui, nous sommes désarmés. Cet ouvrage analyse les raisons du vaccino-scepticisme. Il étudie les mouvements anti-vaccin, leur histoire, leurs arguments, leur influence sur l'opinion et les réactions de l'État lors des crises sanitaires - variole, rougeole, SRAS, H1N1, Covid-19. Son diagnostic doit réveiller les consciences : « La gouvernance scientifique des démocraties de participation apparaît de moins en moins capable de dominer les conflits entre [...] la légitimité démocratique et la légitimité scientifique. » Un livre précieux pour comprendre les enjeux du vaccin, confronter la rumeur aux faits, et rappeler à quel point la vaccination est vitale. Parce qu'elle me protège moi et les autres, elle a une dimension éthique - dont le Covid-19 souligne l'acuité. Patrick Zylberman est historien de la santé, professeur émérite à l'École des hautes études en santé publique, ancien membre de la commission des maladies transmissibles du Haut Conseil de la santé publique et cofondateur du Séminaire du Val-de-Grâce sur les maladies infectieuses émergentes. 

  • Vous avez les cheveux blonds ? Vous ne supportez pas le froid, le lait ou l'alcool ? D'où viennent ces caractéristiques ? Elles sont apparues à mesure que Sapiens s'adaptait aux contraintes changeantes de l'environnement, du climat, des habitudes alimentaires et culturelles. Depuis plus de 250 000 ans, des variations génétiques ont été sélectionnées et transmises, composant l'humanité plurielle d'aujourd'hui, héritière d'un trésor de diversité génétique. Dans ce livre, Bernard Sablonnière traque l'origine de nos différences en explorant l'ADN et son histoire. Car chacun de nous est unique et se distingue des autres par des différences plus ou moins visibles : traits physiques, odeur corporelle, groupe sanguin, éléments de personnalité. Beaucoup de ces différences ont leur source dans l'ADN. La morphologie, la physiologie sont plus ou moins liées aux gènes et à leur histoire. Mais la psychologie l'est aussi : les gènes influencent notre résistance au froid, à la chaleur, à la douleur, notre tempérament, nos tendances comportementales et nos préférences - être du soir ou du matin, avoir le goût du risque, etc. L'auteur examine 64 différences héritées du passé. C'est étonnant, souvent amusant, toujours utile, par exemple pour comprendre les maladies liées au vieillissement. Il se tourne aussi vers l'avenir : l'homme évolue-t-il encore ? Que serons-nous dans 1 000 ans ? On trouvera ici les réponses les plus récentes de la génétique. Bernard Sablonnière est médecin biologiste, professeur de biologie moléculaire à la faculté de médecine de l'université de Lille et chercheur à l'Inserm. Il a publié notamment La Chimie des sentiments, Les Nouveaux Territoires du cerveau, L'Espoir d'une vie longue et bonne.

  • « La recherche sur les mécanismes cognitifs et cérébraux des apprentissages a produit des résultats majeurs ces vingt dernières années. Mais la clé de toute pédagogie, ce sont les enseignants. Nous devons leur donner plus de moyens pour réussir pleinement leur mission. Dans ce livre, nous avons souhaité leur apporter un éclairage scientifique sur les grands enjeux éducatifs de notre temps. Comment réduire les inégalités scolaires en détectant les besoins des enfants et en y répondant dès la première année d'école ? Comment enseigner la lecture et la compréhension des mots et des textes ? Comment motiver les enfants et faire croître leur envie d'apprendre ? Autant d'exemples que nous développons ici avec Liliane Sprenger-Charolles, Joëlle Proust et tous les experts du Conseil scientifique de l'éducation nationale. L'usage de la raison, appuyée sur l'expérimentation et la comparaison internationale, peut conduire à d'immenses progrès pédagogiques. C'est le message de notre Conseil scientifique. » S. D. Stanislas Dehaene est professeur au Collège de France, titulaire de la chaire de Psychologie cognitive expérimentale et membre de l'Académie des sciences. Il a publié Les Neurones de la lecture, La Bosse des maths, Le Code de la conscience et, plus récemment, Apprendre !, qui ont rencontré un très grand succès. Depuis 2018, il préside le Conseil scientifique de l'éducation nationale, qui livre ici ses premiers travaux. 

  • La petite histoire des flocons de neige Nouv.

    Vu de près, un flocon révèle toutes sortes de splendeurs : une merveille de géométrie et de symétrie. En 1610, le grand astronome Johannes Kepler en fut étonné et voulut expliquer pourquoi les flocons ont six branches. Étienne Ghys s'est à son tour pris de passion pour les flocons de neige. Dans ce livre aux magnifiques images, il nous conte l'histoire de la science de la neige. On y rencontre en chemin des personnages pittoresques et savants, un archevêque suédois, un philosophe français et un scientifique anglais, d'autres hollandais, américains, japonais, sans oublier «?une Lady?» et un pêcheur de baleines. Peu à peu, on apprend que la forme des cristaux est liée à la température et à l'humidité du lieu de leur formation. Qu'en observant un flocon, on peut connaître l'état de l'atmosphère qui nous surplombe... Étienne Ghys, avec son talent d'écriture inégalé, nous fait découvrir toute une science. Le ton est chaleureux, le récit nous entraîne. On parvient jusqu'aux marches de la science la plus moderne et on aperçoit, par des illustrations très simples, l'horizon mathématique de la cristallographie. Un formidable voyage initiatique, pour tous les âges. Un livre où se mêlent la poésie et la science. Un livre à la portée de chacun. Étienne Ghys est mathématicien, secrétaire perpétuel de l'Académie des sciences, membre du Conseil scientifique de l'Éducation nationale. Il est directeur de recherche au CNRS (unité de mathématiques pures et appliquées - CNRS, ENS Lyon). 

  • Monsieur B. était persuadé qu'un sosie remplaçait sa femme dès qu'elle avait le dos tourné. Monsieur C. se réveillait incapable de lire le moindre mot et la moindre lettre tout en écrivant parfaitement. Madame L. ne savait plus comment utiliser une paire de ciseaux ou une brosse à dents. Monsieur W. passait ses journées sans s'ennuyer, immobile devant sa télévision éteinte. Madame D. voyait des chevaliers moyenâgeux défiler dans Paris et un troupeau de boeufs sortir des jardins publics. Ces histoires et d'autres vont bien au-delà de l'anecdote. Elles révèlent les rouages mêmes de notre esprit et posent des questions auxquelles la neurologie, les neurosciences, l'imagerie cérébrale apportent de plus en plus de réponses. De quoi souffrent ces patients ? Comment les aider ? Nos souvenirs sont-ils fiables ? Comment notre cerveau commande-t-il nos paroles et nos gestes ? Devons-nous croire ce que nous voyons ? Pourquoi faire quelque chose plutôt que rien ? Vingt histoires vraies, vingt énigmes, vingt indices sur ce qu'est un être humain. Dans le nouveau livre de Laurent Cohen, on retrouve le talent d'écriture, la clarté et l'humour d'un neurologue qui nous aide à avancer dans la compréhension du cerveau. Une lecture stimulante. ?Laurent Cohen est professeur de neurologie à l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière-Paris-VI et coresponsable de l'équipe PICNIC Lab (Institut du cerveau et de la moelle épinière). Ses quatre précédents livres, L'Homme Thermomètre, Pourquoi les chimpanzés ne parlent pas, Pourquoi les filles sont si bonnes en maths et Comment lire avec les oreilles, ont été de grands succès. 

  • Qu'est-ce qu'une émotion, un sentiment ? La joie et la tristesse, en particulier, sont les clés de notre survie et de notre bien-être. Non seulement les processus qui les expliquent préservent la vie en nous, mais ce sont elles qui nous motivent et nous aident à produire nos créations les plus admirables - l'art, bien sûr, mais aussi les comportements éthiques, le droit, l'organisation de la société. Descartes a instauré la grande coupure entre le corps et l'esprit ; Spinoza, à la même époque, les a réunis et, surtout, a su voir dans les émotions le fondement même de la survie et de la culture humaines. D'où ce voyage accompli par un scientifique pionnier afin de redécouvrir le génie visionnaire de l'Éthique. Car c'est Spinoza qui préfigure le mieux ce que doit être pour Antonio Damasio la neurobiologie moderne de l'émotion, du sentiment et du comportement social. Spinoza fournit les concepts et les perspectives nécessaires au progrès de notre connaissance de nous-mêmes.« Le plus audacieux, le plus réussi, le plus personnel des livres d'Antonio Damasio ; des vues pénétrantes sur la façon dont le corps et le cerveau produisent l'émotion et le sentiment, mais aussi dont ils déterminent non seulement notre vie, mais aussi les structures de notre civilisation. » Oliver Sacks, auteur de L'Homme qui prenait sa femme pour un chapeauUn exercice intellectuel brillant, mais aussi une méditation sur la recherche du bonheur et d'une vie meilleure. Une tentative unique en son genre pour examiner en termes philosophiques les connaissances neurobiologiques les plus à la pointe. » Jean-Pierre Changeux Antonio Damasio est professeur et directeur du département de neurologie de l'Université de l'Iowa. Il est également professeur adjoint au Salk Institute de La Jolla. Il est l'auteur de L'Erreur de Descartes (traduit en vingt-trois langues) et du Sentiment même de soi (traduit en dix-neuf langues).

  • Crise des Urgences, crise de la psychiatrie, crise de l'hôpital public, manque de médecins traitants... Notre santé va mal. Pourrons-nous tous être soignés demain ? Avec quelle qualité de soins ? Et à quel prix ? Pouvons-nous encore sauver notre système de santé ? Vingt-huit experts et professionnels de la santé, médecins, infirmiers, patients, sociologues, politistes, économistes, géographes posent un diagnostic global et demandent une révolution en profondeur de notre système : partager autrement le travail entre l'hôpital et la médecine de ville, et en finir avec l'hôpital-entreprise. Construire des communautés de soignants - médecins, infirmiers, paramédicaux -, faire des patients de véritables partenaires, remettre la prévention au centre, répartir les moyens sur l'ensemble du territoire... Il est temps de sauver notre santé. Une vision adaptée aux défis du XXIe siècle. Un projet concret pour refonder l'hôpital, les Urgences, la médecine de ville et la recherche. André Grimaldi est professeur émérite de diabétologie, CHU Pitié-Salpêtrière, Sorbonne Université. Il est coauteur de La Vérité sur vos médicaments, des Maladies chroniques. Vers la troisième médecine et du Manifeste pour une santé égalitaire et solidaire. Frédéric Pierru est sociologue, politiste, chercheur au CNRS-Ceraps-Lille-II. Il est coauteur des Maladies chroniques. Vers la troisième médecine et du Manifeste pour une santé égalitaire et solidaire. Avec Nacéra Benchérif, François Buton, Valérie Chigot, Claire Delage, Pierre Delion, Mady Denantes, Brigitte Dormont, Hector Falcoff, Éric Favereau, Alain Fischer, Anne Gervais, Nathalie Godard, Richard Lopez, Nicolas Martin, Didier Ménard, Arnold Munnich, Israël Nisand, Thomas Papo, Ariane Pommery, Marion Quach-Hong, Gérard Raymond, Michel Rosenblatt, Alfred Spira, Didier Tabuteau, Jean-Paul Vernant, Emmanuel Vigneron. 

  • Notre souci de repousser les limites de la vieillesse et de percer les secrets de l'immortalité est plus que jamais d'actualité. Les progrès de la médecine et les remarquables avancées de la biologie ont multiplié le nombre de centenaires et trouvé dans nos gènes les clés de la longévité. Hélène Merle-Béral décrit dans ce livre non seulement les avancées médicales, mais aussi les étonnantes perspectives, qui entremêlent biotechnologies et intelligence artificielle pour construire l'homme nouveau du « transhumanisme ». Le fantasme de quelques savants fous est devenu une réalité concrète. L'homme développe la biologie et invente les biotechnologies qui lui permettent de se modifier lui-même. De quoi susciter durablement de nouveaux rêves d'immortalité. Hélène Merle-Béral est médecin, professeur d'hématologie à l'université Pierre-et-Marie-Curie-Paris-VI. Spécialiste des leucémies, elle a dirigé le service d'hématologie biologique de l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière. Elle est l'auteur de 17 femmes prix Nobel de sciences, qui a été un grand succès.

  • Avec les mots de l'écrivain, le talent du poète, Carlo Rovelli nous fait apercevoir le mystère du monde, la beauté du monde, une beauté à couper le souffle. Ces « sept leçons » donnent un aperçu rapide des aspects les plus importants et fascinants de la grande révolution qui a bouleversé la physique au XXe siècle, et surtout des questions et des mystères que cette révolution a soulevés. Elles nous emmènent dans le monde enchanté des grandes idées de la physique actuelle : de la relativité générale d'Einstein à la physique quantique, des particules élémentaires à l'architecture de l'Univers, de la gravité quantique à la nature du temps et de la conscience. Un éblouissement ! Traduit en vingt-quatre langues, les Sept brèves leçons de physique sont un best-seller mondial. Carlo Rovelli, physicien et historien des sciences, membre senior de l'Institut universitaire de France, est l'un des pères, internationalement reconnu, de la « gravité quantique à boucles », théorie qui cherche à comprendre l'intérieur des trous noirs et les tout premiers instants de l'Univers. Il dirige le groupe de recherche en gravité quantique au Centre de physique théorique de Marseille-Luminy. 

empty