Sciences politiques & Politique

  • Un voyage, un conflit, ce récit permet de comprendre toutes les étapes qui mènent de la grève à la solution en savourant le parcours presque initiatique de l'auteur qui nous plonge au coeur même d'une négociation et qui nous permet de découvrir la partie immergée des rapports sociaux. Etre muté à Saint-Pierre-et-Miquelon est vécu comme une punition par ces « mayoux » contraints. Ce n'est pas pour autant que des facilités sont accordées aux Saint-Pierrais et aux MiquelUn voyage, un conflit, ce récit permet de comprendre toutes les étapes qui mènent de la grève à la solution en savourant le parcours presque initiatique de l'auteur qui nous plonge au coeur même d'une négociation et qui nous permet de découvrir la partie immergée des rapports sociaux. Être muté à Saint-Pierre-et-Miquelon est vécu comme une punition par ces « mayoux » contraints. Ce n'est pas pour autant que des facilités sont accordées aux Saint-Pierrais et aux Miquelonnais à hauteur des contraintes qui sont les leurs. Ceci peut expliquer en partie les façons très particulières de déclencher un conflit et de le gérer. Accumulant les expériences les plus diverses dans le domaine de conflits du travail, de leur organisation à leur réalisation, ayant participé à de nombreuses négociations pour améliorer au quotidien les conditions de travail des salariés ou permettre la signature (ou la non signature) d'accords nationaux, l'auteur ne pouvait s'imaginer se retrouver un jour dans les circonstances présentes. Ni sociologue, ni psychologue mais témoin averti d'un monde du travail en crise, l'expérience acquise permet à l'auteur de comprendre et de traiter ce conflit dans lequel il fut plongé bien malgré lui. Il nous invite au voyage dans un archipel méconnu du plus grand nombre. onnais à hauteur des contraintes qui sont les leurs. Ceci peut expliquer en partie les façons très particulières de déclencher un conflit et de le gérer. Accumulant les expériences les plus diverses dans le domaine de conflits du travail, de leur organisation à leur réalisation, ayant participé à de nombreuses négociations pour améliorer au quotidien les conditions de travail des salariés ou permettre la signature (ou la non signature) d'accords nationaux, l'auteur ne pouvait s'imaginer se retrouver un jour dans les circonstances présentes. Ni sociologue, ni psychologue mais témoin averti d'un monde du travail en crise, l'expérience acquise permet à l'auteur de comprendre et de traiter ce conflit dans lequel il fut plongé bien malgré lui. Il nous invite au voyag

  • Les femmes et les hommes avides de pouvoir ne changent pas et ne changeront pas. Ils sombrent sans complexe ni remords, dans les plus viles intrigues et manigances pour écarter l'adversaire. Ils usent de tous les artifices à leur portée pour conserver ou recouvrer leur trône. Depuis des décennies, les mêmes nous racontent des boniments et envoient le pays dans le mur. Pour autant, nous les réélisons !
    Peuple de France, qu'attendez-vous pour réagir ?
    Dans ce second essai, l'auteure entraîne le lecteur à sa suite dans les arcanes d'un parti « de gouvernement », plus exactement au coeur d'une section locale des Républicains.

  • Un exposé de l'activité dynamique et florissante, qui est devenue en très peu de temps restrictive avec une dette excessive ! Depuis l'antiquité, les hommes régnants ont, pour la plupart, le même comportement face aux périodes à croissance exponentielle, souvent éphémères. Mal gérées et maitrisées entraînant des phases dépressionnaires d'autant plus importantes qu'elles sont brusques et violentes ! Mégalomanie propre à l'être humain ? Mais, en groupe désigné et responsable, il devrait être coercitif avec rigueur et sagesse, afin d'éviter ces comportements irrationnels !

  • En mourant au pouvoir le 7 décembre 1993, Félix Houphouët-Boigny laisse derrière lui une Côte d'Ivoire divisée par les luttes de clans, les haines qui ont couvé pendant longtemps dans son propre camp, dans son propre parti politique, le PDCI-RDA. La prise du pouvoir d'Henri Konan Bédié, pourtant légalement fondée sur la Constitution, fera montrer au grand jour la profondeur de la crise qui oppose les héritiers du Président Houphouët-Boigny. De l'ivoirité à la chute de Henri Konan Bédié le 23 décembre 1999, d' un coup d'état perpétré par le Général Robert Gueï; du voeu du général putschiste de « balayer la maison » à sa volonté de s'y installer en s'autoproclamant vainqueur de l'élection présidentielle d'octobre 2000 face à Laurent Gbagbo ; de la prise du pouvoir par le socialiste de la lagune ébrié à la rébellion et à la guerre déclenchée en septembre 2002, Maurice Bandaman témoigne, avec une rare force de vision et de prédiction. Un livre témoin pour comprendre la crise ivoirienne.

empty