Littérature générale

  • La fragilité économique des librairies indépendantes, la liquidation d'importants détaillants culturels (Virgin, Chapitre) et les difficultés actuelles de la FNAC révèlent les mutations du commerce du livre. Dans le même temps, les principaux sites de vente en ligne connaissent une croissance rapide.
    Assiste-t-on en France à la disparition lente et inéluctable des librairies ? La révolution technologique d'Internet, les nouvelles habitudes de consommation et les mutations des pratiques de lecture signent-elles réellement la fin de ce commerce culturel ? De quels atouts disposent-elles pour survivre et faire face ? Pour répondre à ces questions, « Place au débat » vous propose l'analyse d'un auteur spécialiste.

  • « La France est une République indivisible. [...] Son organisation est décentralisée ». La Constitution a consacré en 2003 le processus de décentralisation amorcé en 1982. Pierre Sadran analyse dans cet ouvrage original les ambiguïtés de la notion de République territoriale, entre unité et diversité. Qu´en est-il à l´épreuve des faits ? Qu´en est-il, par exemple, à l´épreuve des règles du jeu politique et des nombreuses interactions entre le national et le local ? Enfin, la réforme en cours peut-elle apporter plus de cohérence et d´efficience à l´organisation des territoires ?

  • Combien y a-t-il de prisons et de détenus en France ? Qui sont les personnes incarcérées ? Quelles sont les peines alternatives à la prison ? « Doc en poche » répond à 30 questions essentielles pour mieux comprendre une institution régulièrement pointée du doigt pour ses conditions de détention. Sarah Dindo, forte de son expérience au sein de l´Observatoire international des prisons, propose une synthèse objective, factuelle et chiffrée. L´ouvrage est à jour de la loi du 15 août 2014 relative à l´individualisation des peines et renforçant l´efficacité des sanctions pénales, qui a notamment instauré la contrainte pénale (de nouvelles obligations et interdictions pour le condamné, ainsi qu´un accompagnement soutenu) et supprimé les « peines planchers ».

  • Les chiffres de la criminalité sont au coeur du débat public, utilisés, souvent à mauvais escient, pour évaluer l´efficacité d´une politique ou l´action des forces de l´ordre. Statistiques de la police et de la gendarmerie, enquêtes annuelles dites « de victimation », ou autres données, ... les sources ne manquent pas. Mais que reflètent-elles véritablement ? Quelles sont leurs limites ? Comment analyser les évolutions observées ? Pour faire de vous un spécialiste, « Regard d´expert » vous offre un panorama complet sur ce sujet.

  • Baptisé Vidocq, entre mythe et réalité, le numéro du magazine Liaisons s'articule en trois parties « le Paris de Vidocq », « Vidocq, du bagne à la Police » et « Les visages de Vidocq ». Il met en lumière l'incroyable parcours de cet ancien bagnard qui mit sa connaissance du « milieu » au service de la police judiciaire. Ses nombreuses affaires résolues en firent l'un des policiers les plus célèbres de tous les temps. Vidocq possédait toutes les qualités pour cela : physionomiste hors pair, doté d'un grand sens de l'observation et de la déduction, il avait aussi, chevillée au corps, la volonté de rétablir l'ordre et la justice dans le tumultueux Paris de l'époque.
    Ce numéro rassemble des textes historiques sur la vie de Vidocq, l'univers du bagne et le Paris de l'époque. Il est illustré de documents tiré du fonds d'archives de la préfecture de Police, ainsi que d'une riche iconographie mettant en valeur les objets inédits conservés dans son musée (lame de guillotine, poucettes ancêtres des menottes...).

  • Cet ouvrage, issu des rencontres organisées dans le contexte de la mise en place d'un nouveau musée de société à l'échelle de la Méditerranée, le Musée des Civilisations de l'Europe et de la Méditerranée (MuCEM), a pour but de mettre en évidence le rôle prépondérant que doivent continuer à jouer les musées de société et de civilisation dans l'édification des citoyens de demain. Il analyse les récentes métamorphoses de différents établissements, en Europe, Méditerranée et en Amérique du Nord. A travers ces expériences internationales se dessinent les défis auxquels ces établissements sont confrontés aujourd'hui : nouveaux objets, nouvelles modalités de transmission, nouveaux publics et in fine nouveaux modes d'insertion dans la cité.

  • A travers cinq entretiens réalisés avec Jack Lang et les témoignages de ses collaborateurs recueillis par France Culture, le lecteur pourra revivre ici quelques moments forts de l'action publique au service de la culture. Le nom de Jack Lang reste attaché à la loi sur le prix unique du livre, la mise en place des Fonds régionaux d'art contemporain (Frac), la Fête de la musique, la bataille des radios libres, l'ouverture à l'international et à l'élargissement du domaine culturel en une florescence de déclinaisons : mode, design, cultures régionales, arts de la rue...

  • Le numérique est en tout et partout dans notre société. Les livres n´y font pas exception, même s´ils sont imprimés. Depuis plusieurs années, le livre numérique fait d´ailleurs l'actualité. Selon de nombreux professionnels, 2011 devrait voir les « liseuses » ou tablettes électroniques conquérir le public français pour la lecture des livres, après avoir séduit celui des États-Unis. Mais, si le numérique est une révolution pour les livres, c´est autant par les modes de production ou les nouveaux supports largement médiatisés que par d´autres transformations, silencieuses, qui ont progressivement opéré : de la création à la lecture en passant par l´édition et la distribution avec de nouveaux modèles économiques. C'est le propos de cet ouvrage : décrire et analyser ces transformations qui suscitent aussi désormais de nouvelles interrogations : qu´en est-il de l´adaptation de la propriété littéraire aux innovations techniques successives ou encore : face aux évolutions socioéconomiques liées à la numérisation de la société, comment gérer l´idée de gratuité ? Quelles régulations mettre éventuellement en place ?

  • Au sein de la plus prestigieuse des universités américaines, les final clubsconstituent un monde à part. « Élite de l´élite », ces groupes très secrets cultivent le mystère sur leurs membres, leurs méthodes de sélection, leurs pratiques. Mais comment fonctionnent-ils ? Quels sont leurs rapports avec l´université ? Que peut-on réellement y apprendre ? Une sociologue française a mené l´enquête... Pour faire de vous un spécialiste, « Regard d´expert » vous offre un panorama complet sur ce sujet.

  • Sommaire
    Introduction : « Les conservateurs et le rôle des personnels ``scientifiques'' dans les musées. Atouts et faiblesses d'une profession. »
    (Frédéric Poulard)
    I- Les enjeux de la direction des musées
    « Conservateur et/ou directeur »
    (François Mairesse)
    « Former les conservateurs du patrimoine à la direction d'établissement »
    (Jean-Michel Tobelem)
    II- Incertitudes croissantes sur le monopole et le mandat professionnel
    « Des conservateurs sous ``tutelle(s)'' ? Genèse et péripéties du statut territorial »
    (Frédéric Poulard)
    « Le conservateur et la recherche au Royaume-Uni : perspectives d'outre-Manche »
    (Jonathan Paquette)
    III- Face à l'essor des nouveaux métiers : des réponses variées
    « Comment contenir l'ascension d'un groupe de spécialistes ? Les conservateurs et la restauration des collections »
    (Léonie Hénaut)
    « Partition et répartition. Les corps professionnels et leurs activités au musée du quai Branly »
    (Christelle Ventura)
    « Chronique d'une ``mort différée''. Les conservateurs de musée face aux commissaires d'exposition dans l'art contemporain français »
    (Laurent Jeanpierre, Séverine Sofio)

  • Les politiques culturelles mises en oeuvre par l'État et les collectivités territoriales ont suscité tout au long du dernier demi-siècle de vifs débats. Or, ils restent toujours « vivants » et pertinents. C'est l'objet de ce florilège qui rassemble des textes issus de sources très diverses : discours d'hommes politiques, mémoires d'administrateurs culturels, réflexions d'universitaires ou de militants...
    L'auteur, dans son introduction, explicite et justifie la sélection des textes et les replace dans une utile perspective chronologique.
    A titre indicatif, vous retrouverez les textes des personnalités suivantes : André Malraux, Jean Vilar, Pierre Bourdieu, Jacques Duhamel, Georges Pompidou, Maurice Druon, Michel de Certeau, Michel Guy Augustin Girard, Jack Lang, Alain Finkielkraut, Marc Fumaroli, Olivier Donnat, Emmanuel Hoog, Catherine Trautman, Catherine Tasca, Antoine Compagnon, Pierre Nora, Bernard Faivre d'Arcier...

  • En tant que première puissance économique européenne et premier partenaire commercial de la France, l´Allemagne a toujours tenu une place particulière dans le débat public. Celui-ci se nourrit souvent d´une vision tronquée ou partielle du soi-disant modèle allemand.
    Quel est ce modèle allemand si souvent évoqué dans notre pays ? Quelles transformations connaît-il aujourd´hui ? L´Allemagne fait-elle vraiment mieux que la France ? Pour répondre à ces questions et sortir d´une vision manichéenne, « Place au débat » vous propose l´analyse de trois spécialistes.
    Si les performances de l´Allemagne en termes de croissance, d´emploi et de compétitivité sont incontestables, elles ne doivent pas faire oublier les zones d´ombre de son économie. Accentuation sensible des inégalités salariales, augmentation de la pauvreté, inégalités hommes-femmes sur le marché du travail, vieillissement démographique...
    Les auteurs étudient les transformations des deux dernières décennies qui ont permis cette hyper puissance, sans oublier les défis qu´il lui reste à relever.

  • Selon des études récentes réalisées dans des pays à haut niveau de revenus, au moins 10% des enfants seraient concernés par une situation de maltraitance avérée ou de danger. Il s'agit là d'un problème de société gravissime, à répercussions multiples : à commencer par les redoutables effets sur la santé physique et mentale des enfants eux-mêmes. En France, la loi de mars 2007 réformant la protection de l'enfance représente un engagement majeur de politique publique et celle de juillet 1989 impose le recueil de données chiffrées sur la maltraitance. Or, qu'observe-t-on sur le terrain ? La maltraitance des enfants reste l'objet d'un véritable déni social. S'en suit une carence de données scientifiques fiables. Basé sur des études de cas et des témoignages, cet ouvrage relate les expériences au quotidien des professionnels travaillant auprès des enfants. À travers leur vécu, sont abordées les étapes de leur travail de terrain : repérage, signalement, suivi d'un enfant pris en charge ; et leurs difficultés : cloisonnement entre secteurs professionnels, variabilité géographique des pratiques de l'Aide sociale à l'enfance. Il porte la volonté de tous ceux qui souhaitent protéger les enfants contre de toute forme de violence.

  • Comment promouvoir une action publique éclairée, équitable, efficace et innovante ? Quelle portée pratique peuvent avoir le développement durable et la transition écologique ? Sur quoi fonder la garantie de l'accès de tous aux services publics ? De quelles connaissances et savoir-faire ont besoin les ingénieurs d'aujourd'hui pour répondre aux exigences de notre temps ? Ces thèmes furent les sujets de réflexion de prédilection de Claude Martinand ingénieur, administrateur, dirigeant d'entreprises publiques, haut fonctionnaire et enseignant. L'ouvrage rend compte de ses travaux à partir des actes du colloque qui lui a été consacré en avril 2014, au Conseil économique, social et environnemental.

  • Après l'échec de la conférence de Copenhague en décembre 2009 à faire émerger un nouveau protocole succédant à celui de Kyoto, qu'en est-il des politiques environnementales d'envergure amorcées au cours des précédentes décennies ? Où en sont les marchés d'émissions de quotas échangeables ou la fiscalité écologique ? Alors que les États centrent leurs efforts sur la sortie de crise et la régulation de la finances mondiale, de nouvelles perspectives voient aussi le jour : repenser la croissance puisque crise économique et crise de l'environnement semblent interdépendantes et développer de nouvelles technologies et de nouveaux secteurs d'activité de l'environnement. Ce dossier des Cahiers français dresse un état de lieux des politiques environnementales - de Stockholm à Rio + 20 - et des pistes d'évolution possibles pour négocier la transition énergétique.

  • Ce rapport porte sur la préfiguration d'une nouvelle institution : « la Fondation pour la mémoire de l'esclavage, des traites et de leurs abolitions ». Elle aura pour but de diffuser la mémoire de ce que fut l'esclavage, de la traite et du combat des abolitionnistes, et aussi de réfléchir à l'édification d'un mémorial aux esclaves et d'un lieu muséographique à Paris. Le rapport final, établi avec concours de l'Inspection générale de l'administration (IGA), a été remis au Premier ministre le 8 mars 2017.

  • Voici la genèse du musée national de l'Histoire de l'immigration avec ses missions culturelles et pédagogiques.
    Le lecteur découvrira à cette occasion, une dimension méconnue de l'histoire récente des politiques publiques.

  • Au cours des dernières décennies les modèles familiaux ont considérablement évolué (monoparentaux, recomposés, homoparentaux...) et de nouvelles demandes d'adaptation du droit aux réalités sociales émergent - statut des tiers (beaux-parents, co-parents), ouverture de l'AMP (assistance médicale à la procréation) aux couples de femmes, accès à l'identité des donneurs de gamètes, GPA (gestation pour autrui) - et suscitent des débats très vifs. Toutes questionnent l'organisation actuelle de la filiation que certains souhaiteraient « dénouer » de la procréation.
    Allons-nous vers une nouvelle filiation ? Le droit doit-il accompagner l'évolution de la société ? Pour aborder ces questions, « Place au débat » vous propose les approches d'une juriste et d'une sociologue pour une étude approfondie de ces débats.

  • Quelles sont les valeurs des jeunes Français d'aujourd'hui ? Les analyses rassemblées dans cet ouvrage présentent un tableau approfondi des valeurs juvéniles et de leurs évolutions.
    En s'appuyant sur des enquêtes conduites régulièrement depuis 1981, ces analyses s'intéressent aussi bien aux valeurs politiques et religieuses qu'au rapport des jeunes aux normes sociales, au travail, à la famille, à l'écologie ou au libéralisme économique. Elles examinent aussi les différenciations à l'oeuvre selon l'âge, le niveau d'études, le genre et l'origine qui se dégagent de ces études à travers les enquêtes.

  • Après avoir livré différentes réflexions sur la notion d´égalité dans les sociétés démocratiques, ce dossier s´attache à comprendre l´état et la formation des inégalités dans plusieurs domaines de la société française : marché du travail, jeunes, Français d´origine immigrée, niveaux de vie, santé, revenus, patrimoine... Il examine encore ce qu´il en est des inégalités dans le domaine de la santé et comment les déterminismes sociaux continuent de peser sur les parcours scolaires. Sont examinées aussi les inégalités territoriales à l´heure des nouvelles exigences économiques nées de la mondialisation et la question d´une inégalité entre générations, qui alimente les débats. Des pistes de réflexion hors des sentiers battus.

  • Dans les musées français, les médiateurs, conférenciers et animateurs accompagnent les visiteurs et les aident à observer, comprendre et interpréter les oeuvres d'art et les objets de culture. L'image séduisante de ce métier qui attire chaque année des milliers de candidats contraste cependant avec le malaise professionnel qu'expriment celles et ceux qui l'exercent. Cet ouvrage explore le hiatus entre la noblesse d'une mission de service public et la position fragile du médiateur au sein de l'organisation du travail culturel. L'enquête s'appuie sur différentes sources : une centaine d'entretiens auprès de professionnels des musées, l'exploration des archives des musées nationaux et l'analyse du recensement administratif des personnels des services des publics réalisée par la Direction des musées de France.

  • Avec plus de 400 lycées français à l'étranger, plus de 1 000 alliances françaises réparties dans le monde et un vaste réseau culturel et scientifique, la France joue un rôle important dans le domaine de la diplomatie d'influence.
    Quel est son champ d'action ? Quelles en sont les priorités actuelles ?
    Quels en sont les moyens et les modalités de fonctionnement ? Les réformes récentes vont-elles modifier fondamentalement la donne en la matière ? Sur tous ces sujets, l'auteur répond et fait un état des lieux de l'action culturelle extérieure de la France, de ses instruments et de son évolution toute récente.

empty