La Documentation française

  • Femmes et république Nouv.

    Femmes et République livre un récit passionnant sur la place des femmes dans la République en France depuis la Révolution française. Comment ont-elles pris part à la vie politique et sociale ? Comment ces citoyennes sans citoyenneté se sont-elles inscrites dans la longue marche vers la reconnaissance de leurs droits civils et politiques ? Quels ont été les combats et qui les a menés ?
    Trois grands axes rythment la réflexion des auteures, historiennes et politologues : l'histoire de la conquête des droits républicains, de la Déclaration des droits de la femme et de la citoyenne d'Olympe de Gouges à l'obtention du droit de vote en 1944 ; l'affirmation après-guerre des femmes sur la scène politique, jusqu'à la quête d'un exercice paritaire du pouvoir ; les représentations et l'imagerie dans l'art politique, dont Marianne est le symbole le plus connu.
    Cette composition richement illustrée donne la parole aux militantes, aux femmes politiques et d'influence, à travers des portraits et des discours marquants qui ont émaillé leurs conquêtes, de Maria Deraismes ou Jeanne Deroin à Christiane Taubira, en passant par George Sand, Cécile Brunschvicg ou Simone Veil.
    Plus de 200 photographies font la part belle aux oeuvres des graveurs sous la Révolution, des peintres, des illustrateurs et caricaturistes du XIXe siècle, des photographes et des street-artistes contemporains.
    « Entre la République et les femmes, il y a une alliance objective : faire que les "droits de l'homme" deviennent ceux de tous les êtres humains. [...] L'ouvrage dessine une fresque qui devrait intéresser un vaste lectorat, intrigué par le silence de la République sur les femmes. Un beau livre à mettre entre toutes les mains. » Michelle Perrot

  • La cour des comptes au palais d'Orsay ; chronique d'un drame de pierre Nouv.

    Entre 1842 et 1871, c'est-à-dire jusqu'à l'incendie du bâtiment lors de la Commune de Paris, la cour des comptes, aux côtés du Conseil d'État, a siégé au Palais d'Orsay. L'édifice se trouvait à l'emplacement de l'actuel musée d'Orsay. Le Palais fut incendié comme d'autres symboles de l'État. Mais, contrairement à l'Hôtel de Ville, au Louvre, au Palais de Justice et l'hôtel de Salm, il ne fut pas reconstruit. La République vendit le terrain et les ruines à la compagnie des chemins de fer d'Orléans et ainsi fut édifiée la gare d'Orsay. La Cour des comptes, quant à elle, fut réinstallée dans les vestiges d'un ancien couvent de la rue Cambon.

  • À la suite du Brexit et à l'heure du plan de relance européen, quel bilan dresser des changements à la tête des institutions et de l'administration de l'Union européenne au cours de la mandature 2014-2019 ? Cet ouvrage analyse les membres, les conseillers et l'ensemble de l'encadrement supérieur et dirigeant de la Commission Juncker, du Parlement européen sous la législature 2014-2019, du Conseil européen présidé par Donald Tusk, de la Banque centrale européenne de Mario Draghi, du Service européen pour l'action extérieure de Federica Mogherini mais aussi, à Luxembourg, des Cours de justice et des comptes, et d'organes moins connus comme l'Office européen de sélection du personnel ou l'École européenne d'administration.
    Au sein de la polyarchie européenne, la question classique de la science politique « qui gouverne ? » est envisagée ici selon trois acceptions : Quels lieux - institutionnels et administratifs - pèsent davantage dans le rééquilibrage des pouvoirs depuis 2014 ? Au sein de ceux-ci, quelles fonctions et positions sortent renforcées ? Qui occupe ces positions et quels sont leurs dispositions (profils, appartenance nationale et parcours) ?
    Ce hors-série de la RFAP traite, par ailleurs, des transformations de la fonction publique européenne ainsi que de la place qu'occupe les Français au sein des institutions européennes. Non exclusivement centré sur les capitales de l'Union (Bruxelles, Luxembourg, Strasbourg et Francfort), il aborde ceux qui, de François Hollande à Emmanuel Macron, conduisent et gèrent les affaires européennes en France (Paris-Bruxelles) et, depuis Londres, les acteurs du Brexit.
    Il s'interroge en conclusion sur le départ des Britanniques des institutions européennes et sur la composition des nouvelles équipes dirigeantes de l'Union européenne : Ursula von der Leyen, Charles Michel, Josep Borrell et Christine Lagarde.
    Michel MANGENOT est directeur de l'Institut d'études européennes de l'université Paris VIII, professeur de science politique, membre du Centre de recherches sociologiques et p olitiques de Paris (CRESPPA-LabToP, UMR CNRS 7217) et secrétaire général de l'Association française de science politique (AFSP).

  • Lors de sa création, en 1933, l'armée de l'air française prend place aux côtés de l'armée de terre et de la marine nationale. Elle constitue donc la plus jeune des trois armées et a dû se constituer une identité pour affirmer sa place au sein du système militaire français, développer un esprit d'entreprise et créer une culture commune aux aviateurs. Cette identité s'est formée dès les débuts de l'aéronautique militaire à partir de traditions venues d'unités de l'armée de terre et de la marine nationale puis s'est enrichie de la lutte des aviateurs lors de la seconde guerre mondiale et des conflits coloniaux mais aussi des combats institutionnels qui marquent l'histoire militaire française.

  • PRESENTATION : LE CADRE REGLEMENTAIRE DE L'EPREUVE
    I. LA METHODOLOGIE DE L'EPREUVE
    1. La gestion du temps
    2. La lecture de l'énoncé
    3. Les différents types de documents à produire
    Les réponses à des questions
    La note avec plan détaillé
    La fiche
    Le courrier
    Le courriel
    4. L'exploitation du dossier
    5. La rédaction de réponses opérationnelles
    II. EXEMPLES COMMENTES DE CAS PRATIQUES
    Sujet 1 : Le service civique (sujet SE 2016)
    Sujet 2 : L'application du principe de laïcité dans le service public
    Sujet 3 : Le gaspillage alimentaire (sujet SAENES 2015)
    Sujet 4 : Le pastoralisme (sujet Office national des forêts 2014)

  • La reconnaissance des acquis de l'expérience professionnelle (RAEP) figure actuellement dans de nombreux concours des fonctions publiques. Le candidat doit constituer un dossier où il détaille et met en valeur les compétences acquises au fil de son parcours professionnel. Il doit ensuite défendre son dossier - et ses choix de carrière - face au jury au cours de l'oral. Au cours de l'entretien, le jury s'appuiera sur le dossier RAEP constitué par le candidat lui permettant ainsi d'évaluer les qualités requises. Ce manuel, résolument pratique, guide le candidat méthodiquement, étape après étape pour lui permettre de construire un dossier solide et convaincant. De nombreux conseils, exemples et exercices commentés lui permettront de consolider sa démarche.

  • Le Traité de Lisbonne (entré en vigueur le 1er déc. 2009) marque l'aboutissement d'un indispensable processus de révision des traités européens engagé dans les années quatre-vingt-dix. Il ne fait pas disparaître les traités en vigueur, mais se limite à les amender. Il a donc paru utile - pour bien en mesurer la portée - de réaliser un tableau comparatif des versions consolidées des traités européens. L'identification des sources de chacune des dispositions des nouveaux traités est, par ailleurs, indispensable aux praticiens du droit de l'Union, puisque la jurisprudence de la Cour de justice relative aux anciens traités reste applicable aux nouveaux.

    Cette quatrième édition, révisée et augmentée, comporte également les deux traités adoptés par certains Etats membres à la suite de la crise des dettes souveraines de la zone euro, à savoir le traité établissant le mécanisme européen de stabilité (MES) et le traité sur la stabilité, la coordination et la gouvernance au sein de l'Union économique et monétaire (TSCG), ainsi que le protocole relatif aux préoccupations du peuple irlandais, signé le 13 juin 2012. Elle tient compte de la modification de l'article 136 TFUE entrée en vigueur le 1er mai 2013, de celles résultant du traité d'adhésion de la Croatie, entré en vigueur le 1er juillet 2013 ainsi que du règlement du 16 décembre 2015 modifiant le protocole sur le statut de la Cour de justice de l'Union européenne et entré en vigueur le 25 décembre 2015.

  • Entré dans l'armée de l'air à la fin des années 1920, il est notamment en poste en Allemagne et assiste à la montée en puissance de la Luftwaffe grâce à ses liens privilégiés avec Gring. Après avoir combattu lors de la campagne de France en 1940, il sert un temps le régime de Vichy, avant de reprendre le combat aux côtés des Alliés. Après la guerre, il alterne les responsabilités en états-majors le plus souvent au sein de l'OTAN les affectations dans des représentations diplomatiques et les postes en cabinet ministériel. Il suit ainsi de près les questions de défense européenne et celles relatives à l'Alliance atlantique avant d'être nommé chef d'état-major de l'armée de l'air en 1960. Après avoir quitté l'armée en 1963, Paul Stehlin entame une carrière dans l'industrie puis se lance, en 1968, avec fracas en politique en s'opposant aux choix de défense du général de Gaulle. En 1974, une note qu'il rédige à l'intention du président Giscard d'Estaing enflamme le monde politique français et donne naissance au « scandale Stehlin ». Abandonné par la majorité de ses soutiens politiques, le général doit démissionner.

  • Ce beau livre, illustré de nombreuses photographies, retrace l'histoire de La constitution. Il offre l'intégralité du texte officiel et une mise à jour de la Constitution de la Ve République. Avec la Constitution du 4 octobre 1958, la Déclaration des droits de l'homme et du citoyen du 26 août 1789, le Préambule de la Constitution du 27 octobre 1946 et la Charte de l'environnement de 2004, c'est l'essentiel du bloc de constitutionnalité qui est proposé.

  • En 2016, le Défenseur des droits a conduit une enquête statistique, intitulée Accès aux droits (AAD) auprès d'un échantillon de 5 117 personnes représentatif de la population française en termes d'âge, de sexe, de catégories professionnelles et de niveau de diplôme. Dans un contexte où la problématique des discriminations et des difficultés d'accès aux services publics et d'accès aux droits redeviennent d'actualité, l'ensemble de ces productions permet d'établir un nouveau portrait des inégalités perçues et vécues en France métropolitaine et d'identifier les populations pour lesquelles il est urgent de s'adresser pour favoriser un recours effectif au(x) droit(s).

    Enfin, cet ouvrage collectif réunit l'ensemble des travaux réalisés par les équipes du Défenseur des droits et des analyses originales établies par des chercheurs spécialisés sur ces enjeux à partir des données de l'enquête.

  • La notion de compétitivité est devenue omniprésente dans le débat public français. Souvent on a l'impression que la compétitivité française décline. Quelle est la réalité face à ce sentiment et quels sont aujourd'hui les nouveaux facteurs de compétitivité ? La traditionnelle politique industrielle est-elle encore d'actualité et quel est le rôle joué par la politique de compétitivité en Europe ? Qui sont aujourd'hui les pays les plus compétitifs en termes de compétitivité hors-prix ? Comment le niveau de la dette et des dépenses publiques influence-t-il la compétitivité ?

  • Cette nouvelle édition des annales des IRA, propose une méthodologie détaillée de chacune des épreuves écrites (composition sur un sujet d'ordre général, questions à réponse courte et épreuve de note) ainsi que les annales du concours 2018 qui permettent aux candidats de se mettre en situation. Les corrigés sont accompagnés de commentaires et de conseils pour les candidats.

  • Vecteur de l'ascension sociale et des valeurs progressistes pour les uns, lieu de cristallisation du mécontentement du repli social et de la crainte du déclassement pour les autres, les classes moyennes véhiculent des images pour le moins contrastées. Analyses croisées, synthèses et commentaires dans ce dossier très fouillé et à jour des toutes récentes évolutions.

  • Le paysage politique est en recomposition. La social-démocratie recule dans de nombreux pays. En France, une nouvelle force politique a balayé les traditionnels partis de droite et de gauche aux dernières élections. Jusqu'où ira cette mutation ? L'ancien clivage gauche-droite est-il dépassé ou sortira-t-il sous une forme nouvelle ? Quelle est l'influence de cette évolution sur les extrêmes ?

  • L'institution judiciaire doit s'adapter aux mutations de la société, répondre à des demandes et à des besoins nouveaux. Les défis qui la mobilisent à une époque donnée sont en écho avec les évolutions sociales, économiques et politiques constatées. Ce numéro, en mettant l'accent sur les questions les plus saillantes, examine la capacité de réaction de la justice française.

  • Texte de base :
    Convention collective nationale du 13 février 2013, étendue par arrêté du 21 juillet 2015.
    La présente convention régit sur l'ensemble du territoire national, y compris dans les départements d'outre-mer et les collectivités territoriales de Saint-Barthélemy, Saint-Martin et Saint-Pierre-et-Miquelon, les rapports de travail entre employeurs et salariés dans les entreprises exerçant à titre principal les activités suivantes :
    Activités photographiques : 74.20Z
    Cette sous-classe comprend :
    - la production photographique réalisée à titre commercial ou privé :
    - photographies d'identité, photographies de classe, de mariage, etc. ;
    - photographies publicitaires, d'édition, de mode, à des fins immobilières ou touristiques ;
    - photographie aérienne ;
    - réalisation de vidéos pour des événements : mariages, réunions, etc. ;
    - le traitement des films :
    - développement, tirage et agrandissement de photos ou de films réalisés par les clients ;
    - laboratoires de développement et tirage de photos et de films ;
    - boutiques photos avec développement en une heure ;
    - montage de diapositives ;
    - copie, restauration et retouche de photographies ;
    - activités de photojournalistes indépendants.
    Cette sous-classe comprend aussi :
    - le micro filmage de documents.
    Cette sous-classe ne comprend pas :
    - le traitement des films relevant de l'industrie du cinéma et de la télévision (cf. 59.12Z) ;
    - l'information cartographique et spatiale (cf. 71.12B) ;
    - l'exploitation de cabines fonctionnant en libre-service avec des pièces (cf. 96.09Z).
    La convention collective des professions de la photographie a pour vocation de s'appliquer à tous les métiers de la photographie, quel que soit le support utilisé à l'occasion du tirage, du développement et plus généralement de la transposition des photographies sur différents supports.
    Les nouveaux procédés et supports de transposition de l'image s'inscrivent dans l'évolution de notre profession et entrent pleinement dans le champ d'application de la convention collective qui tient compte des évolutions technologiques qui ont eu un impact sur les procédés de développement et de tirage des photographies. Ces tirages sont transposés sur de multiples supports en fonction des attentes de la clientèle (papier classique ou papier photo, pouvant être reliés sous forme d'albums ou de livres photo, agrandissements, clefs USB, t-shirts, sous-verres, etc.).
    Autres commerces de détail spécialisés divers : 47.78C
    Cette sous-classe comprend :
    - le commerce de détail de matériel photographique et de matériel de précision.

  • L'Union européenne intervient dans nombre de politiques des États membres : concurrence, politique commerciale, environnement, énergie, politique de cohésion, PAC, lutte contre la criminalité, asile et immigration... Cet ouvrage, rédigé par quatre des meilleurs spécialistes des domaines couverts, présente un outil de travail adapté pour bien connaître la réalité européenne et comprendre les mécanismes et les politiques décrits. Destiné en priorité aux candidats à des concours comportant une épreuve de "questions européennes", il reste accessible à un plus large public. Il a vocation à donner au citoyen les moyens d'appréhender les enjeux européens et de participer ainsi aux débats que l'Europe suscite chaque jour.

  • Les pratiques au sein des métiers d'art, au carrefour de la tradition et de l'innovation, se renouvellent sans cesse. La formation devient un enjeu majeur pour le développement économique et la pérennité des entreprises. Qui s'oriente aujourd'hui vers les métiers d'art, quels sont les débouchés ? Quel cursus mène à l'exercice d'un métier d'art ? Où en est l'apprentissage dans ces métiers aujourd'hui ? Comment faciliter la transmission des savoir-faire ? Outre la présentation de filière de formation initiale et la diversité des parcours possibles, cet ouvrage évoque également les perspectives d'évolution de l'offre de formation et met en avant des initiatives et expérimentations innovantes. Un manuel utile autant pour les enseignants que pour les jeunes ou adultes cherchant un métier d'avenir.

  • La présente convention collective nationale, conclue en application de la loi du 11 février 1950, règle, sur le territoire métropolitain, et relativement aux conditions de travail, les rapports entre, d'une part, les employeurs des entreprises dont l'activité professionnelle principale relève des industries et commerces du caoutchouc et, d'autre part, les salariés (ouvriers, collaborateurs, ingénieurs et cadres) desdites entreprises.

  • Pratiquement absente de la formation initiale délivrée par les lycées, l'épreuve de note est de longue date une épreuve phare des concours administratifs. C'est souvent un exercice nouveau pour les candidats externes, qui hésitent sur la façon de l'aborder, comme pour ceux qui tentent en interne un examen professionnel ou un concours. La partie méthodologique de cet ouvrage devrait permettre au lecteur de prendre l'assurance que donne toujours une technique bien comprise et bien maîtrisée. Elle s'appuiera sur l'un des exercices d'application traités dans la suite du livre. Deux autres dossiers seront ensuite proposés, complétés par des corrigés et quelques conseils de correction.

  • La politique culturelle a une très longue tradition en France et le secteur culturel bénéficie d'importantes aides publiques. Mais quel est véritablement l'effort public pour la culture en France ? Cet effort est-il justifié compte tenu du poids économique réel de la culture ? Comment fonctionne le régime des intermittents du spectacle et comment se financent les artistes émergents ? Enfin, que deviennent les grands groupes culturels et médiatiques dans la révolution numérique ?

    Également dans ce numéro, un focus sur les évolutions récentes de la politiuqe carcérale, un débat sur les paiements en espèceset un point sur le " bonheur".

  • Nos sociétés ont connu, sur les trois dernières décennies, un passage d'une période marquée par la sécurité délimitée par la lutte contre la délinquance à une période où la sécurité investit tous les domaines de la vie quotidienne en termes de protection-répression mais également de détection des menaces et prévention (prévision) des risques.
    De nouveaux outils surgissent en permanence autour du développement de l'intelligence artificielle qui renforce les capacités de prévenir toutes les formes de risques et de menaces (robotique, algorithmes prédictif, cybersécurité, etc.).
    Plus la demande de sécurité se banalise et trouve de réponses efficaces grâce à la révolution numérique et plus se dessine un nouveau cadre politique et sociétal où l'accroissement de la protection des citoyens engendre un accroissement du contrôle de leur vie par des entités toujours plus puissantes.

  • Histoire
    Au fil des siècles, une histoire française
    Dix dates clés
    Définition
    Qu'est ce qu'un métier d'art ?
    Différents champs d'intervention
    Économie
    Les chiffres clés du secteur
    Un secteur actif de l'économie réelle
    Régions
    Les métiers d'art en régions
    Défis et enjeux
    Relever le défi de la transmission
    Pour des entreprises pérennes
    SOS matériaux
    Favoriser l'innovation
    International
    L'Europe des métiers d'art, quelle réalité ?
    Annexes
    Les acteurs du secteur
    Qualités, titres, distinctions et labels
    Liste des métiers d'art
    Définitions des métiers et des spécialités de la lise des métiers d'art

  • La présente convention collective nationale de travail étendue, conclue dans le cadre des dispositions des articles L. 2221-1, L. 2221-2 et L. 2261-19 du code du travail, règle les rapports entre les entreprises, établissements, organismes et institutions, concessionnaires, délégataires, gestionnaires ou exploitants de ports de plaisance maritimes, lacustres et fluviaux, d'une part, et leurs salariés, d'autre part. Le champ d'application de la présente convention collective s'étend à l'ensemble du territoire de la France métropolitaine, de ses départements d'outre-mer et de Saint-Pierre-et-Miquelon. Compte tenu du caractère industriel et commercial de l'activité d'exploitation d'un port de plaisance, qu'il soit maritime, lacustre ou fluvial, et conformément aux dispositions des articles L. 2211-1 et L. 2233-1 et suivants du code du travail, la présente convention collective s'applique aux établissements publics à caractère industriel et commercial (EPIC), notamment aux ports de plaisance à gestion de droit public exploités en régie.
    Sont toutefois exclus du champ d'application de la présente convention collective les agents de droit public sous statut de droit public. Dans le cadre des dispositions du code du travail, la présente convention et ses annexes ont fait l'objet dès leur signature d'une extension à tous les établissements, entreprises, organismes et institutions relevant du champ d'application ci-dessus défini. Les dispositions de la présente convention collective annulent et remplacent les accords particuliers d'entreprise ou d'établissement, locaux ou régionaux, qui auraient pu être conclus antérieurement, mais sans préjudice des avantages acquis, comme précisé dans l'article 3. Des annexes à la présente convention collective fixent les conditions particulières d'emploi propres aux différentes catégories de personnel

empty