Vie pratique & Loisirs

  • Après avoir longtemps inspiré la méfiance, les émotions apparaissent aujourd'hui comme un ultime refuge et un gage d'authenticité : il faut « faire ce qu'on ressent » et « ressentir ce qu'on fait ». Soit... mais si nos émotions nous trompaient ?Il y en a que nous nous cachons à nous-mêmes, d'autres que nous nous interdisons d'éprouver parce que nous en avons un jour reçu l'ordre, et d'autres encore que nous croyons les nôtres, mais qui ont été introduites en nous comme un corps étranger. Ainsi, lorsque nous sommes anxieux, tristes ou effrayés par la vie, ce n'est pas forcément « nous »...En connaissant mieux l'histoire de notre famille, en interrogeant nos proches et en nous posant les bonnes questions, nous pouvons nous défaire des émotions qui ne nous appartiennent pas et accueillir celles qui correspondent à notre propre façon d être au monde.

  • Au XXIe siècle la fidélité n'est peut-être plus la vertu que l'on croit, source de bonheur et de stabilité, mais plutôt une peur de s'ouvrir aux autres, de s'autoriser le désir et l'affirmation de soi. Et l'infidélité, ou la polyfidélité, peut se concevoir non plus comme ce fauteur de trouble dans la paix conjugale mais comme une fidélité à soi-même, à concevoir celle de l'autre, et à être en accord avec soi.Paule Salomon explore, au travers de nombreux exemples puisés dans son expérience de thérapeute, ce continent noir et secret de l'intime et de la passion, du désir et de la jalousie. Elle tente de répondre aux questions cruciales que pose toute relation amoureuse : le fait de vivre en couple est-il synonyme d'exclusivité sexuelle, l'amour est-il monogame, tout engagement est-il synonyme d'aliénation ? Il en ressort une vision dynamique et inédite, loin des préjugés et de la culpabilité, mettant l'accent sur la liberté, l'attachement, le partage et la quête de soi.

  • « Aujourd'hui, j'apprends que la Vie est dans tout et partout, Qu'il est possible de donner plus de Vie à tous nos sens, Qu'il est possible de donner plus de Vie à la vie, Cela s'appelle "La ferveur de vivre" ».Dans ce livre passionnant et stimulant, Jacques Salomé revisite les questions que nous nous posons chaque jour, avec le regard apaisé d'un homme d'expérience.Construire la confiance en soi et lutter contre les sabotages à répétition, apprendre à vivre en couple, gérer les messages positifs ou négatifs que nous recevons, oser renaître chaque jour pour enfin changer, avoir foi en la vie au-delà des chaos annoncés, vieillir sans se presser...Une grande et belle méditation, un livre de sagesse sereine et créative.
    />

  • Toutes les peaux ont une couleur, qu’elle soit dite noire, blanche, rousse, jaune ou laiteuse, café au lait… Mais si l’on a désormais conscience que ces couleurs ont pu être associées dans l’Histoire à des préjugés racistes, on sait moins que la question de la teinte de la peau s’immisce dans la vie familiale et suscite des projections et des fantasmes purement individuels.Après avoir étudié la situation aux Antilles – où des colorations plus ou moins claires et foncées peuvent se répartir de toutes les façons possibles au sein d’une même famille –, Sabine Belliard montre, dans cet essai passionnant, comment notre psychisme se saisit de la couleur de la peau pour s’exprimer – et ce qu’il exprime à travers elle. Vue par notre inconscient, la couleur de la peau a un effet sur la qualité de l’échange entre celui qui regarde et celui qui est regardé. En explorant toutes les dimensions tactiles, visuelles et psychiques de la peau, ce livre essentiel permet de réfléchir autrement à la façon dont se nouent les rapports humains.

  • Élaboré par des professionnels, ce manuel permet de faire face avec pertinence, sur le plan matériel et psychologique, aux risques actuels, qu'il s'agisse d'attentats ou de catastrophes technologiques et naturelles.Yves TYRODE, psychiatre, expert national en neuropsychiatrie, médecin responsable de l'unité de secours psychologique du SDIS 84 (UDA PSY 84) ;Jean-Luc QUEYLA, chef du groupement « Gestion des risques » SDIS 84, co-responsable pédagogique du DESS « Droit des risques et de la sécurité civile » (fac. d'Avignon) ;Louis-Noël COUESNON, médecin-chef du groupement d'Avignon (SDIS 84) ;Stéphane BOURCET, psychiatre des hôpitaux, expert judiciaire, psychanalyste, spécialisé dans la prise en charge des enfants et des adolescents ;fournissent des données claires dans ce guide bourré de conseils pratiques et de règles de bon sens.

  • On peut aujourd’hui se mettre à aimer sans « connaître » l’autre au sens traditionnel du terme, c’est à dire sans l’avoir vu, ou en l’ayant rencontré sans que l’amour « s’en maile » de visu. Faire la connaissance de l’autre et s’y attacher par le biais des mails est devenu chose fréquente, volontairement, en s’inscrivant sur un site de rencontres, avec l’ambition avouée de séduire et de former un couple, mais aussi bien malgré soi, au hasard d’un réseau social comme Facebook ou de conversations professionnelles, occasionnelles, amicales au départ. Se mettre à aimer alors que l’on n’était pas candidat, brûler d’amour pour quelqu’un que l’on n’a jamais vu ou si peu, c’est le grand bouleversement du XXIème siècle, le grand risque aussi : qui est celui qui aime derrière son écran ? Que perçoit-on de la véritable identité à travers un écran ? Peut-on déjà nommer « amour » ce lien tissé par les projections imaginaires de deux protagonistes qui rêvent la vie avant de la vivre ? Bien au-delà de la question du virtuel largement traitée, Pascal Couderc interroge la complexité de ce qui se joue dans cet espace de rencontre, et met en relief le rôle des projections et des fantasmes dans nos relations. Il amène ainsi le lecteur à s’interroger sur sa propre histoire.

empty