Saga Egmont

  • Publié en 1839, "La Chartreuse de Parme" raconte les aventures d'un jeune aristocrate, Fabrizio del Dongo, durant son service dans l'armée napoléonienne et à la cour de Parme. C'est un roman à la psychologie sophistiquée, écrit dans la veine réaliste, qui était en avance sur son temps. Ce thriller romantique regorge de batailles, d'histoires d'amour et de faux-semblants. Il est considéré comme étant l'un des chefs-d'oeuvre de Stendhal et de la littérature française, et a compté au cours des siècles nombre d'admirateurs connus, tels qu'Honoré de Balzac, Henry James, André Gide et Léon Tolstoï.



    Stendhal (1783-1842), de son vrai nom Henri Beyle, était un écrivain français réaliste, actif durant la première moitié du XIXe siècle. Né à Grenoble, il part étudier à Paris après la mort de sa mère, études qu'il abandonne, car il rêve d'écrire des comédies. À la place, il est poussé par sa famille à s'engager au ministère de la Guerre, emploi qui l'enverra en Italie et qui aura une grande influence sur son oeuvre. Tout comme Flaubert, Zola, Hugo et Balzac, Stendhal écrit dans la veine réaliste et est surtout connu pour ses Buildungsroman ou romans de formation. Il écrivit entre autres "Le Rouge et le Noir" (1830), "La Chartreuse de Parme" (1839) et "Lucien Leuwen" (inachevé).

  • Tôt ou tard, Julien Sorel va devra suivre la carrière familiale dans une scierie de province. Mais à vrai dire il est un jeune plein d'ambition : il souhaite avoir une ascension militaire similaire à celle de Napoléon Bonaparte ou une carrière cléricale honorable. Est-ce que ce fils de charpentier va réussir à gravir les échelons de la société ?

    Le mélange remarquable des aspirations et des illusions ressenties par ce personnage n'a pas cessé d'inspirer le cinéma, notamment dans le film classique « Le Rouge et le Noir » (1954) de Claude Autant-Lara avec Gérard Philipe et Danielle Darrieux.



    Stendhal (1783-1842), né Henri Beyle, est un écrivain français dont les romans comptent parmi les plus beaux dans la littérature française. Après une enfance étouffante, il rêve d'écrire des comédies et trouve refuge dans la littérature, qui devient sa vocation. En raison de son tempérament timide et romanesque, Stendhal conçoit sa propre méthode pratique du bonheur, le beylisme. Ses récits dépeignent la société de son époque à travers de l'union entre la réalité sociale et l'action romanesque.

    Ses plus grandes oeuvres ont inspiré le cinéma et la télévision d'innombrables fois, notamment pour les téléfilms « Le Rouge et le Noir » (1997), avec Kim Rossi Stuart et Carole Bouquet, et « La Chartreuse de Parme » (2012), avec Hippolyte Girardot et François Berléand.

  • Au XVIe, Hélène, élevée au couvent de Castro, retourne chez son riche père, le seigneur Campireali, à Albano. Un soir son voisin, Jules Brancifort, offre un bouquet à la jeune Hélène, perchée à la fenêtre. Dès lors, prend vie une passion aussi absolue qu'impossible, car le seigneur de Campireali voit d'un mauvais oeil la relation. Jules est fils de brigand, et sa pauvreté fait honte à la noble famille des Campireali. Amour interdit, différences sociales et religieuses, tout laisse présager «les malheurs affreux qui vont former le triste sujet».
    Première nouvelle des «Chroniques Italiennes», «L'Abbesse de Castro» est fondée sur l'histoire vraie d'Hélène, jugée coupable d'avoir aimé clandestinement un évêque.



    Stendhal (1783-1842), pseudonyme d'Henri Beyle, est un écrivain français. Il perd sa mère, et, très tôt, est confronté à un dur père. De cette jeunesse naît un sentiment de révolte, ce qui influencera sa vie et ses oeuvres. Il se passionne pour la littérature en 1799 et étudie à Paris. Mais il est forcé de rentrer au ministère de la Guerre et doit se rendre à Milan. Il perd son emploi, et se met à écrire quelques essais. Il retourne à Paris en 1821 et publie «Le Rouge et le Noir», en 1830. Affecté par la pauvreté, il retourne en Italie, et écrit «La Chartreuse de Parme», en 1839.

  • Sous la restauration, Octave de Malivert, diplômé de l'Ecole Polytechnique, a tout pour être heureux. Il a bon esprit, une bonne situation, mais n'en demeure pas moins mélancolique. C'est qu'il n'a d'yeux que pour Armance de Zohiloff, mais, malgré un amour réciproque aussi doux que passionné, il ne peut lui dévoiler son «fatal secret» - un aveu impossible, source de son désarroi intérieur.
    Paru en 1826, «Armance» est le premier roman de Stendhal. Rédigé à la suite d'une déception amoureuse, Octave et Armance, à l'apogée de l'amour, reflètent toute la sensibilité de l'auteur, et tout le génie d'un auteur en plein épanouissement littéraire.



    Stendhal (1783-1842), pseudonyme d'Henri Beyle, est un écrivain français. Il perd sa mère, et, très tôt, est confronté à un dur père. De cette jeunesse naît un sentiment de révolte, ce qui influencera sa vie et ses oeuvres. Il se passionne pour la littérature en 1799 et étudie à Paris. Mais il est forcé de rentrer au ministère de la Guerre et doit se rendre à Milan. Il perd son emploi, et se met à écrire quelques essais. Il retourne à Paris en 1821 et publie «Le Rouge et le Noir», en 1830. Affecté par la pauvreté, il retourne en Italie, et écrit «La Chartreuse de Parme», en 1839.

  • M. de Rênal is the mayor of a provincial town named Verrières, who hires Julien Sorel as a private teacher for his child. Sorel desires to become a real man and follow the steps of his hero - Napoleon. The young man thinks that it is his duty to seduce the mayor's wife and they become lovers. However, their little secret will soon be revealed. Who will find out about the love affair? What is going to happen with the two lovers? Will mayor M. de Rênal also find out or the truth will be hidden from him? Find all the answers in Stendhal's novel "The Red and the Black" from 1830.

  • Le duc de Palliano est nommé à un poste d'honneur par son oncle le pape Paul IV. Il est marié à Violante de Condone, célèbre par sa rare beauté et son orgueil insensé. Selon la rumeur, sa femme a un amant et prend toujours part à des scandales... Peut-il lui pardonner alors qu'il est le neveu du pape ?

    Avec ce récit, Stendhal nous plonge dans la violence des passions italiennes à l'époque de la Renaissance.



    Stendhal (1783-1842), né Henri Beyle, est un écrivain français dont les romans comptent parmi les plus beaux dans la littérature française. Après une enfance étouffante, il rêve d'écrire des comédies et trouve refuge dans la littérature, qui devient sa vocation. En raison de son tempérament timide et romanesque, Stendhal conçoit sa propre méthode pratique du bonheur, le beylisme. Ses récits dépeignent la société de son époque à travers de l'union entre la réalité sociale et l'action romanesque.

    Ses plus grandes oeuvres ont inspiré le cinéma et la télévision d'innombrables fois, notamment pour les téléfilms « Le Rouge et le Noir » (1997), avec Kim Rossi Stuart et Carole Bouquet, et « La Chartreuse de Parme » (2012), avec Hippolyte Girardot et François Berléand.

  • L'opera narra le avventure di un giovane aristocratico, Fabrizio del Dongo, durante il suo periodo con l'esercito di Napoleone e alla corte di Parma. Pubblicato nel 1839, "La Certosa di Parma" è un romanzo che precede i tempi grazie al suo tono sofisticato e l'intenso realismo psicologico. Il thriller romantico di Stendhal, colmo fino all'orlo di duelli, battaglie, relazioni amorose e travestimenti, è considerato un vero capolavoro e può vantare tra i suoi molti ammiratori anche Honoré de Balzac, Henry James, André Gide e Leo Tolstoj.



    Stendhal (1783-1842), pseudonimo di Marie-Henry Beyle, è stato uno scrittore francese. Pioniere del realismo letterario, è noto soprattutto per i romanzi "Il rosso e il nero" (1830) e "La certosa di Parma" (1839).

  • Dans les années 1800, Lucien Leuwen est renvoyé de l'école pour ses idées républicaines. Son père, riche banquier, lui obtient d'être sous-lieutenant à Nancy. Dans cette ville où tout l'ennuie, il aperçoit, derrière une persienne à demie ouverte, la chevelure blonde d'une femme dont il tombe amoureux. Mais celle-ci ne partage pas sa vision républicaine...



    Stendhal (1783-1842), pseudonyme d'Henri Beyle, est un écrivain français. Il perd sa mère, et, très tôt, est confronté à un dur père. De cette jeunesse naît un sentiment de révolte, ce qui influencera sa vie et ses oeuvres. Il se passionne pour la littérature en 1799 et étudie à Paris. Mais il est forcé de rentrer au ministère de la Guerre et doit se rendre à Milan. Il perd son emploi, et se met à écrire quelques essais. Il retourne à Paris en 1821 et publie «Le Rouge et le Noir», en 1830. Affecté par la pauvreté, il retourne en Italie, et écrit «La Chartreuse de Parme», en 1839.

  • Dans les années 1800, alors que Lucien Leuwen, un fervent républicain, voit son amour pour Madame de Chasteller découragé par le Dr. Du Poirier, il décide de fuir Nancy pour Paris. Son père, richissime banquier, lui offre un poste de secrétaire du ministre de l'intérieur. Malgré son opportunité, Lucien truque les élections en faveur d'un candidat républicain, un opposant aux ultraroyalistes. Dès lors, son père doit défendre l'honneur de son fils qui pourtant assume pleinement sa responsabilité.
    Dans ce deuxième volume, Stendhal décrit les mécanismes et les limites du pouvoir politique de son temps. C'est à ses yeux une comédie, et il s'en amuse au fil du récit.



    Stendhal (1783-1842), pseudonyme d'Henri Beyle, est un écrivain français. Il perd sa mère, et, très tôt, est confronté à un dur père. De cette jeunesse naît un sentiment de révolte, ce qui influencera sa vie et ses oeuvres. Il se passionne pour la littérature en 1799 et étudie à Paris. Mais il est forcé de rentrer au ministère de la Guerre et doit se rendre à Milan. Il perd son emploi, et se met à écrire quelques essais. Il retourne à Paris en 1821 et publie «Le Rouge et le Noir», en 1830. Affecté par la pauvreté, il retourne en Italie, et écrit «La Chartreuse de Parme», en 1839.

empty