Sofia Stril-Rever

  • Mettre en pratique sa spiritualité avec des médit-actions altruistes Les paroles puissantes d'Amma, du Dalaï-lama, de Vandana Shiva et du chef lakota Arvol Looking Horse en exclusivité
    Le pronostic vital de l'humanité est engagé. En cette décennie de périls planétaires, ce livre invite à prendre conscience que notre avenir se joue dans chacune de nos pensées, nos paroles et nos actions. La formule de Gandhi, " Sois le changement que tu veux voir dans le monde ", n'appelle pas seulement à une transformation sociétale, mais aussi à un retournement du coeur, passant de la haine à l'amour, de la violence à la bienveillance.
    Sofia Stril-Rever insiste sur l'urgence absolue d'aimer, en disant : " Sois l'amour que tu veux voir dans le monde ". En s'appuyant sur les grandes traditions de l'intériorité, qu'elle a expérimentées à l'aune des neurosciences, elle propose des médit-actions d'engagement altruiste pour le monde. Car la méditation et l'action, indépendantes l'une de l'autre, ne suffisent pas. Leur synergie ouvre une voie de responsabilité universelle, qui ancre dans les coeurs et les consciences la mutation du monde.
    Ce livre contient des outils et des conseils pour pratiquer la méditation et des médit-actions guidées.

  • « La tendresse obstinée d'un coeur de femme a su briser les chaînes qui asservissaient une enfant », écrit Soeur Emmanuelle. Cette tendresse, fruit d'un amour hors du commun, a vu le jour en Inde, à Dharamsala, capitale du gouvernement tibétain en exil. Ce jour-là, dimanche de Pâques 1992, Yéshé se précipite vers Sofia. La fillette du Toit du monde ne quittera plus cette jeune Française qu'elle ne connaît pas, en qui, pourtant, elle a immédiatement reconnu sa mère. Nièce et fille spirituelle de Soeur Emmanuelle, Sofia Stril-Rever retrace le parcours intérieur qui lui a permis d'élucider son lien d'amour avec Yéshé. Elle décrit sa maternité « mystique » et la force d'aimer triomphant des obstacles dressés par les administrations aussi bien française qu'indienne et tibétaine. Au-delà des épreuves, Sofia et Yéshé sont devenues mère et fille. Témoignage de leur joie intense, ce livre veut aussi, et surtout, attirer l'attention sur ces enfants du bout du monde, abandonnés, privés de tout, et qui secrètement attendent que des bras s'ouvrent pour se donner.

  • Dans une lettre à Stefan Zweig, Freud avouait avoir lu plus de livres d'archéologie que de psychanalyse. Le modèle archéologique est, en effet, très tôt présent dans l'oeuvre de Freud ; et Pompéi, Rome, Athènes deviendront les lieux d'un enjeu théorique où la métaphore archéologique est, d'un certain point de vue, constitutive du texte psychanalytique. Pour ainsi dire au coeur de cette métaphore, on se doute qu'est sollicitée toute la question d'un passé enfoui et de ses vestiges. Mais une archéologie - fut-elle fictive - ne saurait se contenter de cette seule référence. La ressource « archéologique » freudienne comporte une critique des conceptions philosophiques et biologiques de la mémoire et une véritable invention conceptuelle. En ce domaine comme dans d'autres on peut parler d'une actualité de la recherche de Freud. Dans Le Refoulé de l'histoire, Sofia Stril-Rever analyse le paradigme archéologique tel qu'il fonctionne dans le texte et ainsi tel qu'il est propre à former les modèles de la théorie psychanalytique. L'auteur s'interroge sur les changements intervenus dans la psychanalyse et sur le rôle que peut y jouer l'abandon de ce paradigme. Enfin, cette réflexion est nourrie d'une curiosité relative au devenir de la science archéologique. P.F.

  • Chicago, 1983. Sur un plan de la ville, un diplomate français trace d'un trait rouge une frontière infranchissable, une zone interdite à ceux dont la peau est blanche : le ghetto noir. Pour Sofia Stril-Rever, ce trait est une blessure, une plaie dans la ville qu'il faut avoir le courage d'affronter. Pendant sept ans, elle se rend dans les ghettos de Chicago et de Harlem. Elle en rencontre les différentes communautés, elle en photographie les rues, pour comprendre, pour témoigner. Elle remonte jusqu'à la traite des noirs qui n'a jamais été reconnue en tant que génocide. Elle analyse le regain d'intérêt pour les thèses de Malcolm X, le leader noir assassiné en 1965. Elle parle du sentiment religieux à travers lequel s'expriment aujourd'hui la révolte et l'espoir des Afro-Américains. Ce livre est autant un document implacable que le récit bouleversant d'une expérience intérieure. L'auteur y donne littéralement à voir, avec des mots de chair et de sang, un univers concentrationnaire protégé par l'oubli. Mais elle raconte également une descente aux enfers dont aucun lecteur ne ressortira indemne.

  • Le premier manga sous le parrainage du Dalaï-lama
    Paris, 8 septembre 2018. Un attentat ébranle la capitale. Parmi les nombreux blessés se trouve Maya, une adolescente de 16 ans, qui se réveille du coma amputée de la jambe gauche. Elle doit désormais vivre avec une prothèse. Peut-on, si jeune, accepter un tel sort ? Comment trouver la force de continuer à vivre ? L'adolescente trouvera des réponses à ses questions grâce à Sofia, une enseignante de médiation qui l'initie au bouddhisme et l'emmène à la rencontre du Dalaï-lama et des Tibétains exilés à Dharamsala.
    De Paris aux monastères et aux sommets de l'Himalaya, ce roman graphique basé sur des faits réels, nous plonge au coeur de la tragédie du Tibet, la résistance non violente de son peuple, mais il nous montre aussi la force de résilience et de pardon présents en chacun de nous. Un appel à devenir à notre tour des Invincibles
    À partir de 14 ans.

  • L'altruisme, la seule réponse aux grands défis de notre temps
    Ce livre est un message d'espoir adressé aux jeunes du XXIe siècle. Les adolescents entendent sans cesse que de lourdes menaces pèsent sur l'avenir : l'effondrement des ressources et de la biodiversité, la montée des nationalismes, le fossé qui ne cesse de croître entre gagnants et perdants de la mondialisation. Le Dalaï-lama partage la conscience de ces crises, mais selon lui, elles ne sont pas une fatalité. Provoquées par l'homme, l'action humaine peut y remédier, à condition de changer radicalement d'état d'esprit. C'est donc à une révolution, la Révolution de la compassion, que le sage appelle. Avec une parole libre et adaptée aux jeunes, il explique dans ce livre la nécessité de passer d'une pensée individualiste et anthropocentrique, à une vision altruiste et universelle. La révolution qu'il appelle de ses voeux ne relève d'aucune croyance, d'aucune idéologie, mais d'une éthique. " La révolution de la compassion est en marche ! " conclut le Dalaï-lama.
    Préface inédite.

  • New York, avril 2003. Phakyab Rinpoché souffre de gangrène au pied droit et dans le service des survivants de la torture où il est hospitalisé, les médecins préconisent une amputation immédiate. Une voix intérieure lui intime de la refuser malgré son pronostic vital engagé et le Dalaï-lama l'encourage à chercher en lui-même la guérison.Après avoir subi la torture dans son pays occupé, l'abbé tibétain Phakyab Rinpoché se réfugie à New York en avril 2003. Il est hospitalisé d'urgence pour une gangrène sévère au pied droit. Alors que les médecins préconisent une amputation immédiate, il reçoit du dalaï-lama ce message : " Pourquoi cherches-tu la guérison à l'extérieur de toi ? Tu as en toi la sagesse qui guérit et une fois guéri tu enseigneras au monde comment guérir. "
    Dans un petit studio de Brooklyn, Rinpoché médite pendant trois ans sur l'amour inconditionnel et les yogas secrets de l'énergie interne dont il reçut l'initiation à 16 ans. Il repousse l'infection et reconstruit les os de sa cheville, ce que seule une greffe osseuse permet normalement. Le docteur Lionel Coudron, après étude du dossier médical, qualifie cette double guérison de " phénomène d'une puissance exceptionnelle ". Ce livre est une contribution remarquable au débat sur les neurosciences contemplatives. Dans un récit passionnant, Sofia Stril-Rever nous fait vivre cette expérience singulière et universelle d'éveil à la nature aimante et lumineuse de l'esprit.

  • L'effondrement de la biosphère à l'échelle planétaire
    fait planer une menace d'extinction sur la vie terrestre.
    Cette crise est révélatrice d'une Nouvelle Réalité.
    Le Dalaï-lama exhorte chacun à se transformer par la
    paix intérieure, l'altruisme et la compassion.
    La prise de conscience de nos interdépendances,
    intuition singulièrement moderne de la sagesse
    bouddhiste ancestrale, est partagée désormais par
    le pape, les scientifiques et les philosophes.
    Pour survivre à ce millénaire, l'humanité doit réaliser
    que tout est relié, de l'infiniment petit à l'infiniment
    grand. Le Manifeste de la Responsabilité universelle est
    un texte inédit mettant en lumière la communauté de
    destin de l'humanité.
    Écrit à partir d'entretiens exclusifs avec Sofia Stril-
    Rever, ce livre d'engagement personnel et politique
    est porteur d'un espoir pour le monde. Le Dalaï-lama
    offre sa contribution à la réflexion contemporaine sur
    les responsabilités humaines et les devoirs envers les
    générations futures.

  • Tous les 10 mars depuis 1961, en souvenir du soulèvement de Lhassa contre l'occupation chinoise, le Dalaï-lama adresse aux Tibétains un message de résistance et d'espoir. Il appelle le monde à soutenir son combat contre l'une des injustices les plus criantes de notre époque, commise dans l'impunité : le génocide culturel de son peuple, qu'en Chine même des dissidents sont de plus en plus nombreux à dénoncer.
    La rétrospective de ces discours, inédite en français, est enrichie d'une présentation éclairante et de nombreux témoignages qui l'inscrivent dans le vif de l'actualité internationale. Elle révèle un portrait méconnu du chef des Tibétains, luttant avec d'autant plus d'intransigeance contre une dictature en voie de devenir la première puissance mondiale qu'il témoigne de la nécessité de la non-violence.
    Avec les " armes du courage, de la justice et de la vérité ", le Dalaï-lama se bat pour le Tibet au nom de l'humanité et d'une éthique de la responsabilité universelle. À ce titre, jamais l'Histoire n'aura permis que, sur une aussi longue période et avec pareille constance, un même homme nous interpelle.
    Sa Sainteté le 14e Dalaï-lama a reçu le prix Nobel de la Paix en 1989 et une centaine de distinctions internationales pour son action en faveur de la paix, l'éthique, la non-violence, le dialogue interreligieux et l'écologie.
    Sofia Stril-Rever, sanskritiste, interprète du Dalaï-lama, est cofondatrice avec Sungjang Rinpoché de Tibet Compassion International (TCI) et du monastère de Tatsang. Elle enseigne la méditation et le Mantra yoga à Menla Ling, centre du Dr Nida Chenagtsang.
    Consultez le site web du livre www.appelaumondedudalailama.com

  • A rallying cry for the whole world, by one of the most respected leaders of our troubled times.
    This eloquent, impassioned manifesto is possibly the most important message The Dalai Lama can give us about the future of our world. It's his rallying cry, full of solutions for our chaotic, aggressive, divided times: no less than a call for revolution.Are we ready to hear it?Are we ready to act?


  • Soeur Emmanuelle vient de nous quitter. Dans son Testament spirituel, elle s'adresse à nous pour un ultime partage et nous transmet les valeurs qu'elle a toujours défendues et qui ont fait d'elle une femme d'exception : sa foi en Dieu et en l'homme, le respect de l'autre, la fraternité et l'amour.

    "L'existence sur terre est une succession de joies et de peines, ce qui signifie tantôt le bonheur, tantôt la tristesse.
    Dans ce Testament spirituel, j'ai tenté de transmettre l'expérience merveilleuse de ce qui a été pour moi le plus important, le plus beau, le plus enthousiasmant dans ma vie : la rencontre du Dieu-amour. Je crois que Dieu est amour, que la vie humaine tout entière peut en recevoir à chaque instant une heureuse légèreté dans sa marche vers la lumière." Soeur Emmanuelle, 11 octobre 2008

empty