Ocean Vuong

  • Un bref instant de splendeur se présente sous la forme d'une lettre qu'un fils adresse à sa mère qui ne la lira jamais. Fille d'un soldat américain et d'une paysanne vietnamienne, elle est analphabète, parle à peine anglais et travaille dans un salon de manucure aux États-Unis. Elle est le pur produit d'une guerre oubliée. Son fils, dont la peau est trop claire pour un Vietnamien mais pas assez pour un Américain, entreprend de retracer leur histoire familiale : la schizophrénie de sa grand-mère traumatisée par les bombes ennemies au Vietnam, les poings durs de sa mère contre son corps d'enfant, son premier amour marqué d'un sceau funeste, sa découverte du désir, de son homosexualité et du pouvoir rédempteur de l'écriture.
    Ce premier roman, écrit dans une langue d'une beauté grandiose, explore avec une urgence et une grâce stupéfiantes les questions de race, de classe et de masculinité. Ocean Vuong signe une plongée dans les eaux troubles de la violence, du déracinement et de l'addiction, que la tendresse et la compassion viennent toujours adroitement contrebalancer. Un livre d'une justesse bouleversante sur la capacité des mots à panser les plaies ouvertes depuis des générations.

  • Recueil de poésie traduit en dix langues. Mémoire d'encrier détient les droits en langue française. Ciel de nuit blessé par balles est résolument un chef-d'oeuvre qui peint la vie humaine dans toutes ses facettes : l'exil, l'amour, l'enfance, le sexe, la violence. La poésie américaine retrouve ses grandes obsessions avec ce poète vietnamien de 28 ans.

  • An extraordinary debut from a young Vietnamese American, Night Sky with Exit Wounds is a book of poetry unlike any other. Steeped in war and cultural upheaval and wielding a fresh new language, Vuong writes about the most profound subjects - love and loss, conflict, grief, memory and desire - and attends to them all with lines that feel newly-minted, graceful in their cadences, passionate and hungry in their tender, close attention: '...the chief of police/facedown in a pool of Coca-Cola./A palm-sized photo of his father soaking/beside his left ear.' This is an unusual, important book: both gentle and visceral, vulnerable and assured, and its blend of humanity and power make it one of the best first collections of poetry to come out of America in years.'These are poems of exquisite beauty, unashamed of romance, and undaunted by looking directly into the horrors of war, the silences of history. One of the most important debut collections for a generation.' Andrew McMillan

empty