Nadine Debertolis

  • Deux humains sauront-ils empêcher la fin du monde ?
    Alicia et Milo ont été enlevés par les Scrox et les Brax, des habitants d'une réalité parallèle à la nôtre, qui leur expliquent que le destin du monde est entre leurs mains. Eux seuls sont capables d'arrêter la météorite qui fonce vers la Terre !
    Pour cela, c'est très simple, ils n'auront qu'à tisser deux capes d'ombre, apprivoiser un griffon, fabriquer un miroir magique et... convaincre l'astéroïde de modifier sa trajectoire. Un jeu d'enfant... s'ils y survivent !

  • Dimitri et Tesse partent à l'improviste en vacances avec leur mère. Elle a décidé de retourner se changer les idées dans la maison d'un grand-oncle décédé. A peine arrivés, Dimitri et Tesse se retrouvent face à plein de portes fermées, un trousseau de 36 clés et autant de mystères à résoudre. Tandis que leur mère se plonge dans des rangements et des nettoyages insensés, et se mure dans un silence bougon, ensemble, ils décident d'ouvrir leurs premières serrures pour découvrir le secret de ce manoir démesuré. Qui était vraiment ce grand-oncle mystérieux, mais surtout, que fabriquait-il dans sa grande maison ? De porte en porte, les enfants, bientôt rejoints par Daphné, une petite voisine, vont ouvrir les différentes pièces les unes après les autres et assembler les indices afin de reconstruire le puzzle. Grâce à leur perspicacité, la maison dévoile peu à peu son mystère si longtemps caché...

    Des dialogues drôles, aux petits oignons, du rythme et des personnages attachants : Dimitri est un peu lent et s'associe parfaitement à sa soeur plus directive...
    Le mystère d'une vieille maison, très bien mis en scène, grâce à l'idée des 36 clés : on se pose plein de questions au début, et on avance au gré des découvertes des enfants qui découvrent ce que cachent les pièces fermées.




    La révélation centrée sur la réalité plutôt que la magie : de clés en objets étranges en passant par des potions et des machine bizarres, l'auteure réussit à nouer tous ces ingrédients farfelus autour d'éléments plus dramatiques : la grande révélation sur le fait que l'oncle mentait à ses patients propos du sérum qu'il leur offrait pour guérir leur tristesse. Une morale toute en finesse et en profondeur, qui dit qu'il n'y a pas de remède miracle, juste la nécessité pour guérir de grands chagrins, d'amitié, de tendresse et de temps.


     

  • Tata Meg s'apprête à quitter la chambre, quand tout à coup :
    - Attends ! On a peur de faire des cauchemars !
    - C'est vrai que c'est désagréable, dit Meg aux enfants, mais on finit toujours par se réveiller. Moi, j'ai été beaucoup moins en colère contre mes cauchemars quand j'ai découvert d'où ils venaient. Il m'est arrivé une aventure qui m'a permis de l'apprendre, mais c'est trop secret pour que je vous la raconte...
    - Oh ! s'il te plaît, on ne le répétera à personne !
    Ollie et Ludo sont en vacances chez leur tante. Alors aujourd'hui, c'est elle qui raconte l'histoire du soir !

  • - Le bisou du soir et j'éteins ! dit Maman.
    - Non, attends, attends ! s'écrient Ollie et Ludo. Qu'est-ce que tu fais, pendant qu'on dort ? Tu ne t'en vas pas, au moins ?
    - Mais non, dit-elle. Je suis juste en bas. Enfin, il y a bien une fois où... Ça devait rester top secret, mais si vous promettez de ne pas le répéter...
    La maman d'Ollie et Ludo est prête à tout pour réussir à les endormir. Y compris à leur raconter la plus folle des histoires : celle de Rikipik, un lutin intrépide, de Rita, une géante très bien élevée, et de la Zanzara, un incroyable moustique aussi gros qu'un hélicoptère !

  • - Attends ! s'écrient les enfants quand leur tonton s'éloigne. Dans notre chambre, il y a toujours une ou deux araignées. Alors, comment est-ce qu'on peut les combattre ?
    - Les combattre ? s'exclame Tonton. Ce ne sont pas des dragons ! Vous sauriez qu'elles sont charmantes si vous aviez vécu la même aventure que moi... Mais j'en dis trop, c'est un secret.
    - Oh si, Tonton, raconte ! supplient les enfants.
    Ce soir, c'est l'oncle d'Ollie et Ludo qui les garde. Et pour les endormir, il leur raconte la plus romantique des histoires : celle de Phil et Tess, deux araignées trop timides pour s'avouer leur passion...

  • - Attends, Mamie ! protestent les enfants. Il y a plein de monstres ici ! Quand on éteint la lumière, on voit des ombres à grandes dents.
    - Des monstres ? Des ombres ? Ça me rappelle une aventure extraordinaire. Mais je ne vais pas vous embêter avec cette vieille histoire...
    - Oh si, Mamie, raconte !
    Cette fois, c'est la grand-mère d'Ollie et Ludo qui s'occupe d'eux. Et en guise d'histoire du soir, elle leur raconte le plus étrange de ses souvenirs d'enfance : sa rencontre avec un monstre vraiment trouillard.
     
    La quatrième histoire d'une série qui démontre avec humour et imagination qu'il ne faut surtout pas craindre les monstres, car aux aussi ont peur de leur ombre et préfèrent les chansons douces pour s'endormir.

  • - Bonne nuit, mes amours ! dit Papa en s'éloignant.
    - Attends ! s'écrient Ollie et Ludo. On entend des grattements dans le plafond !
    - Allons, pas de quoi avoir peur ! Ce sont les animaux qui habitent dans le grenier. J'ai eu l'occasion d'en rencontrer un jour... Mais bon, c'est top secret. Ou alors il faudrait jurer de ne jamais le répéter.
    Cette fois, c'est Papa qui couche les enfants, et il leur confie l'incroyable histoire d'une chouette au bord de la crise de nerfs, d'une chauve-souris  savante... et de vers luisants mangeurs d'escargots !

empty