Med.Kamel Yahiaoui

  • Ronald, doctorant en informatique, et Tracy en biologie, un couple de Californie, assistent à une conférence sur l'invisibilité, suivi d'une démonstration où des êtres apparaissent et disparaissent d'une manière incompréhensible. Serait-ce un pouvoir hérité de la religion, de la prestidigitation ou des métas matériaux de l'invisibilité. La question reste posée, mais l'essentiel est ailleurs :
    Que cache en réalité la bâtisse de TOBICOR qui de prime abord, n'organise que des conférences à thème.
    D'où viennent ces deux humanoïdes qui erraient dans un camp à proximité de la bâtisse et par qui furent-ils enlevés, leurs têtes décapitées et emportées.
    Que deviennent les mamans et leurs nouveau-nés, attirés puis kidnappés lors des messes sataniques organisées discrètement dans les salles de TOBICOR
    Depuis la découverte de l'immense structure souterraine dont on accède par la modeste entrée de TOBICOR, que font à l'intérieur, ces équipes de chercheurs en neurosciences et en biologie à qui Dieu lui-même reprochait de vouloir rivaliser avec ses pouvoirs de créateur.
    Et enfin Tracy parviendra-t-elle à comprendre pourquoi son compagnon avait courtisé, en à peine 24 heures, par moins de trois femmes et, elle-même, résistera-t-elle à l'insistance de John, qui tente de la conquérir.
    Un roman ou s'entremêlent l'amour, la mort, des enquêtes et des scandales sur des manipulations biologiques et neuro-scientifiques, dans des lieux intrigants de la Californie au Sahara algérien, où l'on façonne monstrueusement l'esprit et le corps de l'humain sans la moindre éthique.

    Un extrait d'une trentaine de pages est disponible sur le site :
    www.dzwebdata.com/TOBICOR

  • Le Petit Fellagha

    Med.Kamel Yahiaoui

    • Iggybook
    • 17 Décembre 2017

    Fellagha est le nom donné aux maquisards algériens pendant la guerre d'Algérie.

    De l'insouciance de cette enfance qui baignait dans un esprit d'amitié, de camaraderie et de fraternité malgré une injustice sociale avérée à l'égard des autochtones jusqu'au jour ou la guerre les divise
    Affrontement des idées et des armes entre ceux-là mêmes qui étaient, quelques années plutôt, dans leur habit d'enfants, unis comme les doigts d'une même main.
    Le héros du roman relate les atrocités de cette guerre parsemée de combats, d'attentats, d'assassinats qui fera que, des amis d'enfance d'hier, se trouvent face à face, fusils à la main, n'ayant, comme seule alternative, que d'appuyer sur la gâchette.
    S'entremêlent l'amour juvénile, l'amitié indéfectible, mais aussi l'humiliation, la haine, la vengeance et un peu de sagesse de quelques-uns, espérant concilier deux communautés meurtries, les uns pour recouvrer leur indépendance, les autres pour vivre sur la terre qui les a vus naître eux et leurs aïeux pour peu qu'ils renoncent à l'injustice du passé.
    Un autre combat, sans armes cette fois-ci, celui de la jeune Madeleine pieds-noirs et Kamel l'autochtone, un amour indéfectible malgré la tragique guerre, les embûches et les préjugés de deux communautés antagonistes qui s'insurgent contre leur union.
    Lien pour lire un extrait du livre http://www.dzwebdata.com/lpf

empty