L'Eon L'Eon

  • - 70%

    Journal d'un éveillé est le tout premier livre d'un homme ordinaire de 49 ans qui va vivre une expérience extraordinaire au travers d'un éveil de conscience et d'un éveil spirituel.
    Suite à un accident, la vie de l'auteur s'en trouve totalement bouleversée. Les contours de la réalité s'agrandissent et sa perception du monde s'en trouve métamorphosée. La nouvelle vision du monde générée par l'éveil de conscience remet en question de manière fondamentale les dogmes et croyances.
    Il développe un besoin intense de connaissances allant de la Cosmogonie (la formation de l'univers), la mécanique quantique et les travaux de Nassim Haramein, les études sur l'énergie, la Neuroscience et les Expériences de Morts Imminentes (E.M.I) jusqu'aux Théories de la Relativité Restreinte et Générale d'Albert Einstein. Toutes ces connaissances sont mises à notre disposition dans ce livre au travers d'un vocabulaire simple afin de rendre accessible la compréhension et donner les clefs de lecture à des non-initiés.
    Journal d'un éveillé confère aux lecteurs un pouvoir de libération de l'esprit sans précédent permettant d'éveiller les consciences en faisant voler en éclat les illusions et les mensonges de notre existence. Il met également en lumière les "symptômes" de l'éveil et il sera un guide précieux pour tous ceux qui sont sur ce chemin pour mieux appréhender ce qui leur arrive.
    Journal d'un éveillé va vous aider à vous ouvrir à une nouvelle réalité tout en vous donnant les clefs de connaissance scientifique dont votre mental a besoin pour laisser votre coeur vibrer sur cette nouvelle fréquence.
    Cet ouvrage est destiné à tous ceux qui s'intéressent à la Spiritualité et au Développement personnel. Écrit dans un vocabulaire simple et accessible à tous pour un épanouissement personnel et spirituel sublimé.

  • En eaux dangereuses

    Donna Leon

      "On ressent la tension, la peur, l'horreur, mais aussi l'émerveillement. "
    The Times
    Quand le médecin d'un hospice vénitien appelle la police car une patiente en fin de vie souhaite témoigner, le commissaire Brunetti et Claudia Griffoni se rendent aussitôt au chevet de la jeune femme. Ses derniers mots évoquent son défunt mari Vittorio qui selon elle, a été assassiné. Brunetti lui jure de mener l'enquête.
    Il découvre alors que Vittorio, qui travaillait pour une compagnie chargée de vérifier la qualité des eaux vénitiennes, est officiellement mort dans un accident de moto. Où se trouve la vérité? Avec l'aide de ses fidèles collègues, Brunetti va petit à petit démêler les fils d'un secret dissimulant une menace pour Venise et toute sa région.
    Entre intrigue passionnante, personnages plus touchants que jamais et réflexion subtile sur la mort, Donna Leon nous dévoile à nouveau avec En eaux troubles son immense talent de conteuse et son regard si unique sur Venise.

  • « Plus que jamais, Venise brille ici de mille feux. »
    Booklist
    Le commissaire Brunetti n'aime pas mêler travail et famille, alors quand son beau-père le comte Falier lui demande une faveur, il est bien tracassé. Un de ses meilleurs amis, Gonzalo Rodríguez de Tejeda, a l'intention d'adopter son jeune amant, afin de lui léguer son immense fortune le jour venu. Méfiant, le comte exhorte son gendre peu motivé à mener l'enquête sur le jeune homme.
    C'est alors que Gonzalo s'écroule raide mort dans la rue. Peu de temps après, une de ses amies, tout juste arrivée à Venise pour lui rendre hommage, est retrouvée étranglée dans sa chambre d'hôtel. Désormais forcé de prendre l'affaire en main, Brunetti va lentement mais sûrement démêler les fils de la vie mystérieuse de Gonzalo, dévoilant ainsi des secrets de famille qui risquent fort de causer plus de mal que de bien.
    Une formidable nouvelle enquête du commissaire Brunetti qui nous plonge dans l'univers impitoyable des Vénitiens les plus fortunés.
    « Brunetti médite sur l'importance des liens familiaux et le danger des secrets de famille, invitant le lecteur à faire de même. »
    Library Journal

  • Quand le commissaire Brunetti reçoit une collègue de sa femme inquiète pour son fils Alessandro qui se drogue, ce sont le père de famille et le policier qui se mobilisent aussitôt en lui. Au même moment, un homme est retrouvé au pied d'un
    pont, gravement blessé : le père d'Alessandro. Aucun témoin ni indice, et pourtant Brunetti fait le lien avec les addictions de son fils. Cependant, informations contradictoires et même mensonges le déroutent. Aidé de la belle commissaire Griffoni et de l'astucieuse signorina Elettra, il mène son enquête dans un réseau de mystérieux indics du monde de la drogue, de transactions souterraines et d'une arnaque scandaleuse, jusqu'à dévoiler une vérité insoupçonnée sur de sombres crimes.
    Dans cette affaire qui tourmente Brunetti, il aura plus que jamais besoin de se tourner vers sa famille, le plaisir de se plonger dans ses livres et les bons petits plats de son épouse Paola... 

  • Anna Karénine

    Leon Tolstoi

    "Avec Anna Karénine, Tolstoï atteint le comble de la perfection créative." Vladimir Nabokov
    Anna Karénine est une jeune femme mariée à Alexis Karénine, fidèle et mère d'un jeune garçon, Serioja. Lorsqu'elle se rend à Moscou chez son frère Stiva Oblonski, elle croise en descendant du train le comte Vronski, officier brillant, mais frivole et en tombe amoureuse. Elle lutte contre cette passion et finit pourtant par s'abandonner avec un bonheur coupable, au courant qui la porte vers ce jeune officier. Puis Anna tombe enceinte. Profondément déprimée par sa faute qui la culpabilise, elle décide d'avouer son infidélité à son mari.

  • Le commissaire Brunetti, surmené par des dossiers compliqués, s'offre une retraite solitaire dans une superbe villa de l'île de Sant'Erasmo, loin de sa femme Paola et de son patron. Il a bien l'intention d'y passer ses journées à ramer sur la lagune vénitienne et à déguster des plats locaux. Mais soudain, le paradis vire au cauchemar quand le gardien de la villa, Davide Casati, disparaît lors d'un violent orage. Personne, pas même la femme qu'il rencontrait le soir en secret, ne sait où il se trouve. Brunetti prend aussitôt l'affaire en main, ignorant que son enquête va le mener à rouvrir d'anciennes blessures et à révéler des secrets scandaleux dissimulés depuis des années dans les brumes de la lagune.
    « L'un des meilleurs opus de la série. »
    New York Times Book Review
    « Parfait pour les fans de Henning Mankell. »
    Shelf Awareness

  • Accompagné de son épouse Paola à la Fenice, le grand opéra de Venise, le commissaire Brunetti assiste à une représentation de la Tosca, avec la célèbre diva Flavia Petrelli qu'il n'a pas vue depuis fort longtemps. Le spectacle, grandiose, s'achève par une pluie de roses jaunes tandis que Flavia est ovationnée. Mais des centaines d'autres roses jaunes attendent aussi la soprano dans sa loge. Un admirateur secret se cache derrière ces envois excessifs depuis qu'elle a démarré sa grande tournée en Europe et Flavia commence à s'inquiéter.
    Bientôt, elle confie son appréhension à Brunetti, qui lui promet de mener sa petite enquête. Quand une jeune chanteuse vénitienne, dont le talent avait attiré l'attention de Flavia, est sauvagement attaquée, Brunetti commence à penser que les craintes de la cantatrice sont bel et bien  fondées. Il va alors plonger dans la psyché de ce mystérieux fan obsessionnel et tenter d'éviter que d'autres dans son entourage soient blessées...
      « Une incroyable enquête du commissaire Brunetti
    qui revient magistralement aux origines de la série. »
    Library Journal
      « Le grand retour de Flavia permet à Donna Leon de mettre en scène
    son profond amour de la musique. Brava ! »
    Booklist
      « L'enquête, audacieuse, nous éclaire minutieusement sur la
    psychologie des harceleurs. Et pour les mordus d'opéra, visiter les
    coulisses de la Fenice est un moment extraordinaire. »
    The New York Times
     
     

  • Le cantique des innocents

    Donna Leon

    Un pédiatre et sa femme agressés en pleine nuit, leur béé de dix-huit mois enlevé sous leurs yeux... Pourquoi diable des carabiniers -les gendarmes italiens - ont-ils fait irruption chez ce couple et se sont-ils emparés de ce petit garçon ? le coup porté par son assaillant a-t-il vraiment rendu le médecin muet, comme il le prétend ? Quel lien cette arrestation a-t-elle avec celles effectuées simultanément par les carabiniers dans d'autres ville ?
    Et enfin, qui a bien pu ordonner la mise en oeuvre d'une opération aussi effroyable ? Telles sont les questions qui taraudent le commissaire Guido Brunetti et son adjoint l'inspecteur Vianello lorsqu'on leur confie cette affaire.Pour cette nouvelle enquête, Donna leon nous entraîne dans les méandres de Venise la magnifique et dans ceux, sordides, d'un réseau de trafic d'enfants."Le seizième volet des aventures du commissaire Brunetti est éblouissant. Donna Leon peaufine toujours, elle dépeint chaque fois des portraits vivvants de ses personnages et de Venise, sans jamais se départir de sa faculté d'indignation."
      The New York Times   

  • Le prix de la chair

    Donna Leon

    "Donna Leon manie l'humour en naviguant dans les eaux troubles de corruption. Ne tardez pas à adhérer à son fan-club." Alexandre Fillon, Madame Figaro
    Le commissaire Brunetti, enquêtant sur la mort d'un célèbre avocat, arpente les quartiers malfamés de Venise et tombe sur la piste d'un trafic international de prostitution.
    Avec l'aide inattendue de la délicieuse signorina Elettra, la nouvelle secrétaire du vice-questeur, le commissaire Brunetti va découvrir un commerce plus ignoble encore qu'une "traite des Blanches" post-rideau de fer...
    Donna Leon rend hommage à l'atmosphère unique de la Cité des Doges. On retrouve l'univers attachant de son héros, mari et père dévoué, fin limier, citoyen en lutte contre la corruption d'une ville dont le sens moral semble se détériorer plus vite que les palaces.
    Après Mort à la Fenice, Mort en terre étrangère (Calmann-Lévy, 1997) et et Un Vénitien anonyme (Calmann-Lévy, 1998), Le Prix de la chair est la quatrième enquête du commissaire Brunetti. Donna Leon vit à Venise depuis plus de quinze ans.

  • Mort à la Fenice

    Donna Leon

    "Mort à La Fenice est un livre magnifique."    Tony Hillerman
      Pendant une représentation de La Traviata au théâtre vénitien La Fenice, on annonce brutalement que le célébrissime chef d'orchestre allemand Wellauer ne pourra diriger la suite du spectacle. Le maître gît dans sa loge, le visage horriblement déformé par la douleur.
      Le commissaire Brunetti se rend sur les lieux, et constate immédiatement que cette mort est suspecte  : la victime présente tous les symptômes d'un empoisonnement au cyanure.
      Brunetti, policier pragmatique et intuitif qui mène son enquête comme une étude de moeurs, découvrira dans l'envers du décor vénitien et dans les coulisses de l'opéra la véritable personnalité d'un être cruel qui avait suscité autant de haine que d'admiration.
      Avec Guido Brunetti, Donna Léon a créé un personnage de l'envergure du Wexford de Ruth Rendell ou du Dalgliesh de P.D. James. Ce vénitien de pure souche, lucide, drôle et plein de tendresse pour les lieux et les gens, sait naviguer habilement dans les arcanes d'une hiérarchie policière engourdie et ses méthodes peu orthodoxes n'en sont que plus efficaces.
      La Sérénissime, avec ses brumes, ses canaux et le dédale de ses ruelles et de ses places secrètes, offre un décor de choix à ses investigations.
    Donna Léon est née en 1942 dans le New Jersey et vit à Venise depuis quinze ans. Elle enseigne la littérature dans une base de l'armée américaine située près de la Cité des Doges.
    Mort à la Fenice a été couronné par le prestigieux prix japonais Suntory, qui récompense les meilleurs suspenses. Il est déjà traduit dans six pays et a rencontré un grand succès en Allemagne, où il s'est vendu à plus de deux cent mille exemplaires.

  • Des amis haut placés

    Donna Leon

    "Le meilleur roman de Donna Leon."
    The Evening Standard

    Personne n'aime être dérangé en pleine lecture
    de l'Annabase un samedi après-midi par un
    coup de sonnette intempestif. Surtout pas le commissaire Guido Brunetti, fin lettré et flic épicurien, et surtout pas pour une sombre affaire de permis de construire introuvable concernant son propre appartement...
    Simple formalité ? Pas sûr. D'autant que le fonctionnaire zélé tombe
    malencontreusement d'un échafaudage où il n'avait rien à faire, devant des témoins qui à leur tour décèdent brutalement.
    De fil en aiguille, avec la patience et la ténacité d'un flic habitué mais jamais résigné à l'égoïsme des bureaucrates de tout poil, le commissaire Brunetti va découvrir l'existence d'un vaste réseau de corruption. Derrière la façade fastueuse de la Cité des Doges, le monde interlope des dealers, des usuriers et des ripoux dicte sa loi..


    Traduit de l'anglais (Etats-Unis)
    par William Olivier Desmond

  • Mort en terre étrangère

    Donna Leon

    The New York Times Book Review
    La police repêche, au petit matin, un cadavre flottant dans les eaux sales d'un canal de Venise. Tous les indices concluent à une agression crapuleuse, mais pour le commissaire Brunetti le mobile apparent est un peu trop simple. Et l'identité du mort est embarrassante  : c'est un militaire américain de la base de Vicence.
    Peu de temps après, un palazzo appartenant à un riche homme d'affaires milanais est cambriolé. Les deux affaires semblent apparemment sans rapport, et pourtant Brunetti s'obstine à en voir un, d'autant plus que dans son entourage on essaie fermement de le détourner de cette hypothèse.
    Et comme ci tout s'entrelace, à l'image du labyrinthe des canaux, Brunetti devra naviguer dans des eaux que ne trouble pas seulement la pollution, entre les colères de son supérieur irascible et sa trépidante vie de famille. En toile de fond, la cité des Doges avec son atmosphère délétère et sa magie envoûtante.
    Donna Léon est née en 1942 dans le New Jersey et vit à Venise depuis plus de quinze ans. Elle y enseigne la littérature dans une base de l'armée américaine.
    Après Mort à la Fenice (Calmann-Lévy, 1997), Mort en terre étrangère est la deuxième enquête du commissaire Guide Brunetti.
    A propos de Mort à la Fenice.
    «  Guide Brunetti porte haut les couleurs de la police vénitienne et XXX et une exploration décapante de la cité des Doges.  »
    Pierre Billard, Le Point
    Traduit de l'anglais par William Olivier Desmond.

  • « Venise brille de mille feux
    dans cette incroyable histoire de désir,
    de trahison et de vengeance. »
      Providence Journal
    Au coeur de la nuit vénitienne, une adolescente chute du pont San Boldo dans un canal. Incapable de nager, Manuela est sur le point de se noyer quand un passant la sauve. Mais elle n'en sort pas indemne, souffrant de dommages cérébraux irréversibles qui la condamnent à garder à tout jamais l'esprit d'une enfant.
    Quinze ans plus tard, à l'occasion d'un gala de charité, Brunetti rencontre  la comtesse Lando-Continui, une riche mécène, qui s'avère être la grandmère de Manuela et qui lui demande d'enquêter sur le drame. Elle est convaincue qu'il ne s'agit pas d'un simple accident. Le commissaire hésite car si c'était un crime, il y a prescription. Guidé par la curiosité, la compassion et la volonté d'aider une dame âgée minée par la culpabilité, et  accessoirement la meilleure amie de sa belle-mère, Brunetti finit par accepter l'affaire. Un cas qui s'avère rapidement des plus troublants...  UNE VINGT-CINQUIÈME ENQUÊTE
    DU COMMISSAIRE BRUNETTI QUI CONFIRME
    PLUS QUE JAMAIS L'INFINI TALENT
    DE DONNA LEON.
      Minuit sur le canal San Boldo, livre événement, marque le 25e anniversaire de la série aux millions de fans.
     

  • Miles Morales est un garçon normal qui jongle entre ses cours à la Brooklyn Visions Academy et ses aventures sous le costume de Spider-Man. Un jour, un terrible tremblement de terre frappe l'île qui a vu naître sa mère, Porto Rico, et Miles décide d'organiser une collecte de fonds pour aider les victimes. Mais quand le père d'une collégienne disparaît, le jeune héros mène l'enquête et fait rapidement le lien entre cet incident et l'un des plus gros sponsors de l'opération... Écrit par Justin A. Reynolds et illustré par Pablo Leon, ce roman graphique met en scène le Spider-Man de Brooklyn, Miles Morales.

  • Prisonnier politique de 1848, Léon Chautard traverse l'Atlantique pour mener son combat révolutionnaire. Cet itinéraire témoigne avec force des influences entre les mouvements sociaux en France et aux États-Unis, du combat populaire pour l'abolition de l'esclavage, de la communauté de destins entre les clubs de Montmartre et de ceux de Boston en pleine Guerre de sécession.
    Le socialiste Léon Chautard est arrêté dans la foulée des journées de juin 1848 et " transporté " de Montmartre à Belle-Île, puis d'Algérie et au bagne de Cayenne en 1852, dont il réussit à s'évader. Après des pérégrinations au Surinam hollandais et en Guyane anglaise, il trouve refuge aux États-Unis en 1857 où, au contact du milieu abolitionniste, il écrit et publie le récit de son évasion.
    Cette trajectoire singulière témoigne avec force des influences réciproques et des réseaux de solidarité entre les mouvements révolutionnaires en France et aux États-Unis. Elle est aussi emblématique du combat républicain et antiraciste pour l'abolition de l'esclavage en métropole et outre-mer, ainsi que de la communauté de destins entre les clubs de Montmartre et les cercles militants de Boston, à la veille de la guerre de Sécession. Au coeur du xixe siècle insurgé, le récit de Léon Chautard pose en outre un jalon dans l'émergence d'une littérature de témoignage à la croisée du roman picaresque et du récit d'esclave, dont Frederick Douglass, Solomon Northup ou Nat Turner sont aujourd'hui les représentants les plus connus. En situation d'exil politique, le narrateur s'inscrit dans la lignée d'une parole populaire à laquelle il s'associe en tant qu'homme blanc, socialiste et européen.
    Michaël Roy qui a trouvé, traduit et documenté ce texte ouvre la voie pour une histoire de l'abolitionnisme dont les acteurs internationaux furent aussi bien métropolitains et ultramarins, blancs et noirs, bourgeois et ouvriers.

  • "C'est une chance pour nous d'avoir ce livre. Je serai éternellement reconnaissant à Leon Leyson qui a livré son témoignage aux générations futures. Grâce à lui le monde ne sera plus le même. [...]" Steven Spielberg, réalisateur de La Liste de Schindler

    Alors que tout semble perdu pour Leon Leyson, déporté à l'âge de douze ans dans un camp de concentration, un homme - un nazi - lui redonne espoir. En l'employant comme ouvrier dans son usine, Oskar Schindler fait du petit Leon le plus jeune inscrit sur sa liste. Une liste qui sera synonyme de vie pour lui mais aussi pour des centaines d'autres juifs pris dans les filets nazis.

  • De sang et d'ébène

    Donna Leon

    Venise, un soir d'hiver. Un vendeur à la sauvette africain est assassiné au beau milieu de Campo San Stefano. Un groupe de touristes américains était sur la place, marchandant des contrefaçons de sacs de marque, mais personne n'a rien vu qui puisse aider la police.Le commissaire Brunetti est chargé de l'enquête et il a du mal à comprendre les raisons d'un tel crime : les immigrants sans-papiers vivent repliés sur eux-mêmes dans des squats insalubres, sans contact extérieur... Cela ressemble fort à un règlement de comptes au sein de la communauté et sa hiérarchie lui conseille de laisser tomber ses investigations.Mais Brunetti veut en avoir le coeur net. Il fouille les quelques affaires de la victime et dans une petite boîte, il retrouve des diamants bruts dissimulés dans du sel... Qui était réellement cet immigrant ? Et comment s'est-il retrouvé en possession d'un tel trésor ? Et pourquoi cherche-t-on à décourager le commissaire dans son enquête ?« Magnifiquement ciselé, ce polar vénitien frôle la perfection. »
      Le Nouvel Observateur (à propos de Mortes-eaux)« Les saveurs vénitiennes de Donna Leon constituent un régal aussi dépaysant que délétère. » 
    Madame Figaro« Avec cet art bien à elle, tout en subtilité, de laisser affleurer dans les dialogues un ton de comédie amère, [...] » 
    Le Parisien

  • Mortes-eaux

    Donna Leon

      "Fascinant"    Express on Sunday Pellestrina, petite île située dans la lagune de Venise. Deux pêcheurs de palourdes sont retrouvés noyés dans les débris de leur bateau, leurs corps lardés de coups de couteau. Le commissaire Brunetti doit mener l?enquête au sein d?une communauté unie par un code de loyauté et une méfiance instinctive vis-à-vis des étrangers. Loin du monde raffiné de la Sérénissime, dans cette ambiance digne d?un village sicilien, la loi du silence est de mise. Pour tromper la méfiance des insulaires, Brunetti a l?idée d?envoyer sur place sa secrétaire, la signora Elettra. Celle-ci accepte de jouer les espionnes et de séjourner dans l?île, où elle a des parents. Mais Brunetti ne tarde pas à regretter sa décision lorsqu?il apprend qu?un troisième meurtre vient d?être commis à Pellestrina. Il se retrouve alors déchiré entre son désir de démasquer le coupable, son inquiétude pour la sécurité d?Elettra et les sentiments quelque peu ambigus qu?il nourrit pour elle

  • Poète amoureux de l'âme parisienne, éternel flâneur qui sait trouver des trésors au coin de la rue la plus anonyme, Fargue raconte sa ville dans ce livre célèbre, qui aujourd'hui nous restitue le parfum du Paris de l'entre-deux-guerres.
    Le quartier de prédilection de Fargue, peu exploré par d'autres écrivains, c'est le boulevard Magenta, Belleville, le boulevard de la Chapelle, la gare de l'Est et la gare du Nord, "vastes music-halls où l'on est à la fois acteur et spectateur".
    Le titre de ce livre est devenu le nom que l'on donne à Fargue. C'est lui qui est à jamais "le piéton de Paris".

  • Couacville, patrie des opulents... Dans cette petite ville, se cache un
    club très spécial, un club réservé aux plus riches, le fameux club
    des Opulents ! Dame Mireille, pourtant l'une des plus grandes
    fortunes de ce petit coin de paradis, veut y rentrer depuis fort
    longtemps... Mais las, les opulents refusent toujours son admission, ce
    qui provoque chez elle colère, et rage de dents.C'est ici qu'entre en
    scène Zouzou, et son tonton Marietti ; par amour et pour soigner ses
    douleurs, le dentiste Marietti lui propose de tester une méthode
    révolutionnaire : le micro-dentisme. C'est très simple : à l'aide du
    microcroscope, Zouzou est envoyée directement dans les gencives, pour
    inspecter sur place sur ces rages de dents. Mais bientôt Dame
    Mireille leur échappe, et pour Micro Zouzou, qui se balade dans ses
    dents, la situation devient bientôt hors de contrôle !Paru dans
    COUAC, la gazette dingo de PICSOU MAGAZINE, ce feuilleton échevelé de
    Matthias Arégui et Léon Maret ravira les fans de canards et
    d'aventures interdentaires !

  • Lors d'un voyage en train qui durera plusieurs jours, la conversation s'engage entre les passagers sur les relations entre les hommes et les femmes. Un homme austère, qui d'abord ne parlait pas, s'avère être Pozdnychev, cet homme qui a tué sa femme, par jalousie et par incompréhension. Il décide de raconter son histoire. Entre culpabilité et révolte, il fait comprendre combien les hommes et les femmes sont démunis, ne se recontrent jamais réellement, et ne sortent pas de ce que la société a fait d'eux. La Sonate à Kreutzer de Tolstoï a été publié en 1889.

  • En ce maussade lundi de printemps, le commissaire Guido Brunetti pensait n'avoir rien d'autre à faire que de lire des rapports, quand il reçoit soudain un appel fiévreux de la directrice d'une prestigieuse bibliothèque vénitienne. Plusieurs livres anciens et de grande valeur ont été endommagés, d'autres ont même disparu. Les employés soupçonnent un chercheur américain venu à plusieurs reprises consulter les livres, mais pour Brunetti, quelque chose ne colle pas.
    Prenant l'affaire en main, le commissaire commence par enquêter sur les visiteurs réguliers de la bibliothèque et en conclut que le voleur n'a pas pu agir seul. Mais quand l'un des suspects est retrouvé mort chez lui, l'affaire prend une tournure beaucoup plus sinistre. Brunetti se retrouve immergé dans le monde sombre et secret du marché noir de livres antiques. Avec l'aide de son équipe, Isperetto Vianello et la Signora Elettra, il plonge dans l'esprit d'un voleur de livres, jusqu'à remettre en question sa conception de l'innocence et de la culpabilité et à dévoiler la terrible vérité.
      « Une lettre d'amour à ses fans. »Booklist
      « Brunetti entre les lignes enchante
    et effraie à la fois le coeur des bibliophiles. »
    Boston Globe
    « Une évocation maîtrisée des charmes de Venise,
    de sa culture et de son histoire. »
    Publishers Weekly
     
     
     
     
     

  • Le volum' ; accompagnant éducatif petite enfance ; CAP ; tout-en-un Nouv.

    Un ouvrage tout-en-un  pour revoir toutes les connaissances indispensables à la réussite des épreuves professionnelles :EP1 : Accompagner le développement du jeune enfantEP2 : Exercer son activité en accueil collectifEP3 : Exercer son activité en accueil individuel
    Dans cet ouvrage :
    > plus de 100 fiches de cours en couleurs et illustrées
    > plus de 300 QCM interactifs  pour tester ses connaissances
    > des entraînements au format des épreuves pour s'exercer dans les conditions de l'examen
    > des fiches techniques et des conseils méthodologiques pour se préparer aux épreuves orales et écrites
    >  Des ressources numériques pour enrichir ses connaissances
    Un ouvrage écrit par une équipe de professionnels et d'enseignants.

  • Écrits entre 1860 et 1906, ces récits illustrent la lutte contre le pouvoir despotique du tsar. Tolstoï y dénonce la violence militaire (Après le bal raconte le désamour du narrateur pour une jeune fille dont il a surpris le père, colonel, organisant la bastonnade d'un soldat) et s'interroge sur la violence révolutionnaire - notamment celle des "décembristes", auteurs de la tentative de coup d'État du 14 décembre 1825. À la fin de sa vie le ton se fait religieux, exprimant le besoin de repentir (Notes posthumes... reprend la fameuse légende du tsar Alexandre Ier se faisant passer pour mort et allant finir sa vie en Sibérie, sous un faux nom, par expiation volontaire). Comment construire une société plus juste, une société meilleure? Tolstoï exprime ici un engagement philosophique, littéraire et moral : l'engagement d'une vie.

empty