Alfred de Montesquiou

  • Rien ne les prédestinait à se rencontrer, sauf le hasard, qui joue aux dés.Olivier Méri a débarqué à Beyrouth, sur la trace d'un orphelinat, et de dossiers anciens, qui le tourmentent. Il est photographe, un peu paumé. Alors qu'il espère un visa pour passer la frontière syrienne, il rencontre Axel Monvoisin, grand reporter français, qui négocie son prochain reportage. Une amitié imprévue va les souder, dans des montagnes et des régions secouées par la violence. C'était sans compter sur Nejma, qui croise leur route  et qui les saisit de sa présence, comme un orage silencieux.Les reliefs du Moyen Orient sont accidentés, comme les événements de la vie. Surtout quand on est jeune, en quête de réponses. Et lorsqu'approche le terrain de la guerre, tout devient plus intense.Un roman d'apprentissage, une épopée contemporaine.Par son souffle narratif, par son ambition de faire incarner dans des personnages des enjeux d'aujourd'hui,  L'Etoile des frontières  s'inscrit dans la lignée des romans de Jean-Christophe Rufin.

  • " Des présidents de la République aux bergers nomades, du Maroc au Pakistan, des zones de guerre les plus féroces aux scènes de liesse les plus folles, j'ai eu la chance de travailler presque partout dans le monde arabe, d'y croiser des gens exceptionnels et d'y vivre les moments les plus historiques de ces dernières années. J'ai été blessé, j'ai perdu plusieurs collègues et amis, dont un très proche, j'ai vu souffrir et mourir plus de monde que je n'aurais cru possible en une vie entière. Mais pour toutes ces difficultés, il y a également une vraie joie à être journaliste. Être payé pour voyager et pour écrire : que demander de plus ? "
    AdM
    Alfred de Montesquiou a vécu au Caire, à Alger et Khartoum. Correspondant de guerre, il a suivi les Forces spéciales américaines au Mali, la Légion étrangère en Afghanistan et circulé dans le désert avec les rebelles du Darfour, avant de couvrir les révolutions du Printemps arabe en Tunisie, Libye, Égypte et Syrie... Il se passionne pour ces terres arabo-musulmanes, cette communauté d'hommes et de femmes qui cherchent à présent à affirmer leur liberté et qui forment, malgré leur grande diversité, un tout cohérent: l' Oumma. En racontant son métier de grand reporter, Alfred de Montesquiou partage ainsi son amour pour ces pays.
    Retrouvez sur la page Facebook dédiée des photos et informations en exclusivité.
    Alfred de Montesquiou est né à Paris en 1978. Il est diplômé en sciences politiques de l'IEP de Paris, en philosophie de la Sorbonne et en journalisme de l'université de Columbia à New York. Il a travaillé de 2004 à 2010 pour l'agence Associated Press, d'abord au desk Europe-Afrique de Londres, puis comme correspondant en Haïti. Il a ensuite été reporter de guerre, basé au Caire, puis chef correspondant pour le Maghreb. Depuis 2010, il est grand reporter pour le magazine Paris Match . Il est lauréat du prix Albert Londres 2012 pour ses reportages sur la révolution en Libye.

empty